Iris Apfel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Iris Apfel (née le ) est une entrepreneuse américaine, architecte d’intérieur et icône de la mode.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Issue d'une famille juive[1],[2], elle est la fille unique de Samuel Barrel, dont la famille possède une entreprise de verre et de miroir, et de sa femme d'origine russe, Sadye, qui possède une boutique de mode.

Elle a étudié l'histoire de l'art à l'université de New York et a fréquenté l'école d'art à l'université du Wisconsin à Madison.

Carrière[modifier | modifier le code]

Jeune femme, Iris Apfel travaille pour le quotidien Women's Wear Daily et pour le designer d'intérieur Elinor Johnson. Elle est également l'assistante de l'illustrateur Robert Goodman[1].

En 1948, elle épouse Carl Apfel. Deux ans plus tard, ils lancent l'entreprise de textile Old World Weavers et la dirigent jusqu'à leurs retraites en 1992. Grâce à leur entreprise, le couple voyage beaucoup, c'est ainsi qu'elle déniche des bijoux et des vêtements artisanaux aux quatre coins du monde. Elle porte alors ces vêtements dans les soirées mondaines de leurs clients[3].

De 1950 à 1992, Iris Apfel prend part à divers projets de design et de restauration. Elle travaille en tant que décoratrice à la Maison-Blanche pour le compte de neuf présidents : Truman, Eisenhower, Kennedy, Johnson, Nixon, Ford, Carter, Reagan et Clinton[4].

En 2011, elle conçoit un programme d'études de premier cycle dans la filière textiles et vêtements de la faculté des sciences humaines de l'université du Texas[5].

Début 2016, elle devient l'égérie de la Nouvelle DS3 pour la marque automobile Citroën. Elle crée également une collection de bijoux, une ligne de prêt-à-porter pour le téléachat américain et collabore avec la marque Happy Socks[6].

Héritage[modifier | modifier le code]

Le , l'institut du vêtement organise une exposition en l'honneur d'Iris Apfel intitulée Rara Avis (Rare Bird) : The Irreverent Iris Apfel au Metropolitan Museum of Art à New York. L'exposition étant un succès, Stéphane Houy-Towner[7] propose d'exposer dans divers musées à travers le pays notamment au Norton Museum of Art à West Palm Beach en Floride, au Nassau County Museum of Art à New York, et plus tard au Museum of Lifestyle & Fashion History de Salem.

Une exposition lui est consacrée à Paris entre février et au Bon Marché, à travers 18 malles-vitrines inspirées de la capitale française ainsi que onze pièces fétiches spécialement réinterprétées par la créatrice[8].

Documentaire[modifier | modifier le code]

Apfel est la vedette d'un documentaire réalisé par Albert et David Maysles, appelé Iris[9],[10],[11],[12],[13]. Le documentaire est projeté en avant première au Festival du film de New York en [14].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Le , son mari Carl Apfel décède à l'âge de 100 ans (3 jours avant ses 101 ans).

Ouvrage[modifier | modifier le code]

  • Icône malgré moi. Rêveries d'une starlette gériatrique, Michel Lafon, 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Heather Hodson, « Anything goes », The Daily Telegraph, London,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « Home », sur The Forward (consulté le 4 septembre 2020).
  3. (en) By Heather Hodson, « Anything goes » (consulté le 2 octobre 2015)
  4. « Iris Apfel: ‘People like me because I’m different’ », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le 28 juillet 2020).
  5. Iris Appel, interviewée par Olivier O'Mahony, « Iris Apfel, 97 ans : "Je suis l'ado la plus âgée du monde!" », Paris Match, semaine du 20 au 26 septembre 2018, p. 125-128.
  6. Iris Apfel, interviewée par Élisabeth Lazaroo, « Iris Apfel, look impérial », Paris Match, semaine du 24 au 30 mars 2016, pages 98-99.
  7. http://www.metmuseum.org/about-the-museum/press-room/exhibitions/2005/rara-avis-selections-from-the-iris-barrel-apfel-collection
  8. Félix Besson, « Iris Apfel exposée au Bon Marché Rive Gauche », lofficielmode.com, 11 février 2016.
  9. http://www.mayslesfilms.com/production/
  10. (en) Sophie Warburton, « Victoria's Secret News », The Daily Telegraph, London,‎ (lire en ligne)
  11. http://www.irisapfelfilm.com
  12. http://www.elleuk.com/star-style/news/first-look-iris-apfel-film
  13. « Un documentaire sur Iris Apfel », sur Vogue Paris (consulté le 28 juillet 2020).
  14. (en) Michele Debczak, « Magnolia Pictures Acquires 'Iris,' Albert Maysles' NYFF Documentary », sur Indiewire,