Ipomoea quamoclit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ipomoea quamoclit
Description de cette image, également commentée ci-après
Illustration botanique (Flora de Filipinas [...] Gran edicion, Francisco Manuel Blanco, 1880).
Classification selon Tropicos
Règne Plantae
Classe Equisetopsida
Sous-classe Magnoliidae
Super-ordre Asteranae
Ordre Solanales
Famille Convolvulaceae
Genre Ipomoea

Espèce

Ipomoea quamoclit
L., 1753[1]

Ipomoea quamoclit, l'ipomée quamoclit, liseron a feuilles laciniées ou quamoclit cardinal[2], est une espèce de plantes dicotylédones de la famille des Convolvulaceae, originaire d'Amérique du Nord et d'Amérique centrale, du Mexique au Panama.

C'est une plante herbacée vivace, grimpante grâce à ses tiges volubiles, aux feuilles profondément découpées et aux fleurs rouges, roses ou blanches, qui est largement cultivée comme plante ornementale. Elle a été introduite dans la plupart des régions tropicales et s'est parfois naturalisée. Cette espèce est considérée comme adventice (mauvaise herbe des cultures), parfois envahissante dans certaines régions.

Description[modifier | modifier le code]

Port de la plante.

Ipomoea quamoclit est une plante herbacée vivace, aux tiges grêles volubiles, glabres, pouvant atteindre 3 m de haut, à racine pivotante.

Les feuilles sont simples et alternes et pétiolées. Le pétiole, de 1 à 2 cm (jusqu’à 3 cm), présente à la base 2 pseudostipules ovales. Le limbe, glabre, de forme générale, de 3 à 5 cm de long sur 2 à 3 cm de large, est finement découpé, presque jusqu'à la nervure médiane, en 10 à 18 paires de lobes très étroits, sub-opposés, de 10 à 20 mm de long sur 1 à 2,2 mm de large. Le lobe terminal est mucroné et les lobes inférieurs sont parfois bifides vers le sommet[3].

L'inflorescence, axillaire, est portée par un pédoncule, long de 2 à 10 cm, présentant à son extrémité 2 bractées triangulaires de 1 mm de long. Elle comprend seulement quelques fleurs. Celles-ci présentent un calice composé de sépales ovales, glabres, à marge hyaline, de 4 à 6 mm de long sur 2,5 à 3 mm de large, à l'apex aigu. La corolle, d’un rouge écarlate, de 3 à 3,5 cm de long, est formé d’un tube cylindrique, de 2 à 4 mm de diamètre, élargi au sommet en un limbe de 1,5 à 2 cm de diamètre, découpé en 5 lobes aigus. Les étamines, au filet pubescent à la base, sont externes. Le . L’ovaire est composé de 4 loges contenant chacune un seul ovule. Le fruit est une capsule ovoïde, de 6 à 9 mm de long, qui s'ouvre par déhiscence en 4 valves. Il contient généralement 4 graines de couleur noire, de forme ovoïde à ellipsoïde, de 5 à 6 mm de long[3],[4].

Étymologie[modifier | modifier le code]

L'épithète spécifique, « quamoclit », dérive probablement d'un terme nahuatl (langue des Aztèques), « cuauh-mochitl[5] », qui a par ailleurs donné le nom camachile désignant une autre espèce de plantes, Pithecellobium dulce (tamarin de l'Inde ou campêche, famille des Fabaceae).

Synonymes[modifier | modifier le code]

Selon The Plant List (5 décembre 2019)[1] :

  • Convolvulus pennatifolius Salisb.
  • Convolvulus quamoclit (L.) Spreng.
  • Quamoclit pennata (Desr.) Bojer
  • Quamoclit quamoclit (L.) Britt. [6]
  • Quamoclit vulgaris Choisy

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

L'aire de répartition originelle de Ipomoea quamoclit s'étend en Amérique du Nord et en Amérique centrale, du Mexique au Panama, en incluant également Belize, Costa Rica, Guatemala et Honduras. L'espèce a été introduite, principalement par la culture dans de nombreuses régions tropicales et tempérées, notamment en Amérique du Sud, dans les Caraïbes (Cuba, Haïti, République dominicaine), dans le sud des États-Unis (de l'Arizona à la Caroline du Nord et à la Floride), en Australie et dans les îles du Pacifique, en Asie (sous-continent indien, péninsule indochinoise et Thaïlande, Philippines, Chine orientale et méridionale, Corée) et dans une grande partie de l'Afrique tropicale et à Madagascar[7].

Ipomoea quamoclit se rencontre souvent comme mauvaise herbe dans les champs cultivés mais pousse également dans les forêts tropicales sèches[4].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Au jardin, Ipomoea quamoclit est une plante facile à cultiver à partir de semis de graines, comme plante annuelle. Elle préfère des sols moyennement humides et bien drainés, et une exposition en plein soleil. C'est une plante grimpante relativement fragile qui nécessite un support sur lequel elle peut s'étendre. Elle fournit ainsi une couverture ornementale attrayante pour les tonnelles, les clôtures, les treillages ou autres structures disponibles autour de la maison[8].

Symbolisme[modifier | modifier le code]

En Chine, Ipomoea quamoclit (葛羅), qui pousse fréquemment sur les pins, est un emblème courant de l'amour et du mariage[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b The Plant List, consulté le 5 décembre 2019
  2. (en) « Ipomoea quamoclit (IPOQU)[Overview] », sur EPPO Global Database, Organisation européenne et méditerranéenne pour la protection des plantes (OEPP) (consulté le 5 décembre 2019).
  3. a et b « Ipomoea quamoclit L. », sur Wiktrop - Identification et connaissance des adventices tropicales et méditerranéennes, Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) (consulté le 5 décembre 2019).
  4. a et b (en) « Factsheet - Ipomoea quamoclit », sur Australian Tropical Rainforest Plants (consulté le 5 décembre 2019).
  5. (en) « Definition of Quamoclit », sur www.merriam-webster.com (consulté le 5 décembre 2019).
  6. BioLib, consulté le 5 décembre 2019
  7. (en) « Ipomoea quamoclit L. », sur Plants of the World Online (consulté le 5 décembre 2019).
  8. (en) « Ipomoea quamoclit  », sur Gardening Help, Missouri botanical garden (consulté le 5 décembre 2019).
  9. (en) Charles Alfred Speed Williams, Chinese Symbolism and Art Motifs Fourth Revised Edition : A Comprehensive Handbook on Symbolism in Chinese Art Through the Ages, Tuttle Publishing, , 448 p. (ISBN 978-1-4629-0314-6, lire en ligne).

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :