Cellule photoélectrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir cellule.
Schéma de principe d'une cellule photoélectrique

Une cellule photoélectrique[1] (dite aussi cellule photovoltaïque ou photorésistance) est un dispositif composé d'un capteur photosensible, dont les propriétés électriques (tension, résistanceetc.) varient en fonction de l'intensité du rayonnement lumineux capté.

Cette variation de propriétés peut être utilisée de différentes manières.

Applications[modifier | modifier le code]

L'importance de la variation de résistance de la photorésistance étant proportionnelle à l'intensité du rayonnement lumineux, la cellule photoélectrique permet de mesurer une intensité lumineuse ou d'actionner des dispositifs divers.

Capteur[modifier | modifier le code]

La cellule photo électrique est souvent utilisée dans des applications en "tout ou rien[1]" par exemple :

  • interrupteur crépusculaire permettant, entre autres, l'allumage automatique des feux d'une automobile ou la fermeture automatique de volets ou de stores électriques ;
  • détecteur de passage devant un faisceau de lumière (parfois infge) utilisé, entre autres, dans les alarmes;
  • etc.

Mesure de l'intensité lumineuse[modifier | modifier le code]

La mesure de l'intensité lumineuse est utilisée pour :

Musique[modifier | modifier le code]

Quatre cellules photoélectriques autour d'une ampoule clignotante constituent la base de la pédale d'effet Univibe créé en 1967 et produisant un son tourbillonnant assez doux[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [PDF]Le détecteur photovoltaïque., sur le site audin.fr
  2. (en) Harry Shapiro, Michael Heatley, Roger Mayer, Jimi Hendrix Gear, Voyageur Press (ISBN 9781610604215, lire en ligne), p. 120

Articles connexes[modifier | modifier le code]