Triac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Triac (homonymie).
Symbole du triac - G est la gachette

Le triac est un composant électronique équivalent à la mise en parallèle de deux thyristors montés tête-bêche (l'anode de l'un serait reliée à la cathode de l'autre, les gâchettes respectives étant, par exemple, commandées simultanément).

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Une fois enclenché par une impulsion sur la gâchette, le triac laisse passer le courant jusqu'au moment où ce courant redevient inférieur à un seuil critique (courant de maintien). De par cette structure, le triac est utilisé pour contrôler le passage des deux alternances d'un courant alternatif (alors que le thyristor ne conduit que pendant une alternance).

Applications[modifier | modifier le code]

Toute application nécessitant une variation de puissance en courant alternatif:

Le choix d'un triac se fait principalement en fonction de l'intensité d'utilisation, de la tension maximale de blocage et du courant d'amorçage[1].

Référence[modifier | modifier le code]

  1. R. Bourgeron, Guide Pratique de l'électronique, Hachette, coll. « Hachette technique »,‎ , 207 p. (ISBN 9782011805218)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Le triac revue Electronique Pratique Septembre 1990. Auteur : P.Torris.