Institut sous-régional multisectoriel de technologie appliquée, de planification et d'évaluation de projets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Institut sous-régional multisectoriel de technologie appliquée, de planification et d'évaluation de projets
Logo de l'organisation
Logo de l'ISTA
Carte de l'organisation
États membres de la CEMAC
Situation
Région Afrique centrale
Création 1980
Siège Libreville
Drapeau du Gabon Gabon
Langue Français
Organisation
Directeur général Pablo Bee Tung Mba

Site web http://www.ista-cemac.org

L'Institut sous-régional multisectoriel de technologie appliquée, de planification et d'évaluation de projets (ou ISTA) est une institution spécialisée de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale.

Historique[modifier | modifier le code]

L'ISTA a été fondé le par l'Union douanière et économique de l'Afrique centrale (UDEAC)[1] et son siège est situé à Libreville, au Gabon[2].

Depuis décembre 2012, le directeur général de l'ISTA est Pablo Bee Tung Mba[3] (il était directeur général adjoint depuis 2006[4]).

Missions[modifier | modifier le code]

En tant qu'institution spécialisée de la CEMAC, l'ISTA a pour objectif de renforcer les compétences des six États membres afin de leur permettre de mieux contrôler leurs projets de développement socioéconomique[5].

Pour ce faire, l'ISTA s'est vu confier les missions suivantes[6] :

Les formations dispensées par l'ISTA s'adressent aussi bien à des étudiants qu'à des cadres du secteur public ou privé[7].

Partenaires[modifier | modifier le code]

L'ISTA dispose de partenariats avec les institutions suivantes[8] :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Banque africaine de développement, Projet de renforcement institutionnel de l'Institut sous-régional multisectoriel de technologie appliquée, de planification et d'évaluation de projets : Rapport d'évaluation de performance du projet, , 84 p. (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. M. T. Zezeze Kalonji, DIFOP : dictionnaire francophone des organisations panafricaines, CILF, , 291 p., p. 162
  2. Côme Damien Georges Awoumou, Le couple Cameroun-Gabon au sein de la CEMAC, Paris, Éditions L'Harmattan, coll. « Défense, stratégie & relations internationales », , 463 p. (lire en ligne), p. 256
  3. ISTA, « Faits marquants de l'ISTA », sur http://www.ista-cemac.org (consulté le 13 février 2014)
  4. Président de la CEMAC, « Communiqué final de la septième session ordinaire de la Conférence des chefs d'État de la CEMAC », sur http://www.guinea-ecuatorial.net, 14 et 15 2006 (consulté le 13 février 2014)
  5. L'Union, « L'ISTA, une structure pour renforcer les compétences dans les États membres de la Cémac », sur http://www.bdpgabon.org, (consulté le 13 février 2014)
  6. CEMAC, « Présentation de l'ISTA », sur http://www.cemac.int, (consulté le 13 février 2014)
  7. « Présentation de l'ISTA », sur http://anancy.org (consulté le 13 février 2014)
  8. ISTA, « Les partenaires de l'ISTA », sur http://www.ista-cemac.org (consulté le 13 février 2014)

Lien externe[modifier | modifier le code]