Centre international des civilisations bantu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Centre international des civilisations bantu (CICIBA), créé le 8 janvier 1983, est basé à Libreville au Gabon[1]. Les onze États membres fondateurs sont l'Angola, le Cameroun, la Centrafrique, les Comores, la République du Congo, la République démocratique du Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, le Rwanda, Sao Tomé-et-Principe et la Zambie.

La construction du siège de Libreville a coûté environ 10 milliards de francs CFA (15,2 millions d'euros). Une collecte de documents — anciens manuscrits, bandes sonores, etc. — a été réalisée[2].

Spectacles[modifier | modifier le code]

En 2016, l'association Espoir Gabon, en coopération avec l'association des squatteurs du CICIBA, essaye d'attirer l'attention du public sur la possible réhabilitation des ruines du chantier abandonné du siège du CICIBA, en organisant le tournoi des neuf provinces, qui s'inscrit comme le premier concours de danses traditionnelles africaines au Gabon[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mukala Kadima-Nzudji et Bethwell A. Ogot, Élaboration d'un programme pour le Centre international de civilisation bantu, Paris, UNESCO,
  2. Le Centre international des civilisations bantoues, un mirage africain
  3. Isabelle, « Le tournoi des 9 provinces : une initiative d'Espoir Gabon », (consulté le 8 septembre 2017).
  4. Espoir Gabon, « Résumé du tournoi des 9 provinces - Espoir Gabon - culture 7 mag », (consulté le 8 septembre 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]