Inhibiteur du TNF

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les inhibiteurs du TNF (ou inhibiteurs du TNF alpha) sont une classe pharmacologique comprenant des inhibiteurs du facteur de nécrose tumorale (TNF de l'anglais : tumor necrosis factor), une cytokine impliquée dans les processus inflammatoires de la polyarthrite rhumatoïde. Ils peuvent être de type immunoadhésines ou anticorps monoclonaux[1].

Exemples d'inhibiteurs du TNF[modifier | modifier le code]

Principales contre-indications[modifier | modifier le code]

Précautions principales[modifier | modifier le code]

  • Poursuivre la contraception plusieurs mois après l’arrêt du traitement.
  • Surveillance du risque infectieux, en particulier de réactivation de tuberculose latente, favorisée par l'inhibition du TNF-alpha.
  • Surveillance du risque tumoral (lymphome).
  • Initiation du traitement en milieu hospitalier car risque de réactions allergiques graves (anaphylaxie) immédiates ou retardées.

Effets secondaires[modifier | modifier le code]

Parmi les effets secondaires graves, des atteintes cutanées tels qu'un syndrome de Lyell, un érythème polymorphe ou un syndrome de Stevens-Johnson, ont été notifiés à la FDA pour l'infliximab, l'étanercept et l'adalimumab[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Françoise Russo-Marie L'inflammation, Clé pour les sciences-médecine, Éditeur John Libbey Eurotext, 1998, {{ISBN[9782742001170}}, 565 pages, p. 390 extrait en ligne
  2. Davis MW, Ann Rheum Dis 2000, 59 Suppl 1:i41-43
  3. Rondon E & Venkataraman R : Crit Care 2005; 9:E20
  4. monoclonauxprotfusionpresentavenir
  5. Rédaction prescrire « Anti-TNF alpha : atteinte cutanée graves » Rev. Prescrire 2009;29(304):111