Ingrid Brochard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ingrid Brochard
Ingrid Brochard - ©Anthony Lycett.jpg
Ingrid Brochard devant le MuMo
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (42 ans)
ToursVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Ingrid Alice BrochardVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Autres informations
Distinctions

Ingrid Brochard (née à Tours le ) est une femme d'affaires et un personnage faisant partie de la vie culturelle française.

Elle est la co-fondatrice de la start-up Panoply et la fondatrice d'un musée mobile d’art contemporain dédié aux enfants, MuMo[1],[2],[3],[4],[5],[6],[7],[8],[9]

Biographie[modifier | modifier le code]

Ingrid Brochard entre en 1993 dans une école de commerce et lance en 1995 son entreprise de cosmétiques entre la France et la Chine. Parallèlement à ses activités professionnelles, elle se met à fréquenter musées et galeries, étudie l'histoire de l'art chez Christie's et à l'école du Louvre, commence à collectionner et rencontre de nombreux artistes[10].

En 2007, elle crée le magazine BC / Be Contemporary[11], un magazine trimestriel qui a pour vocation de promouvoir la création contemporaine. En 2008 elle produit une série de douze émissions du même nom sur Direct 8[10].

En 2009, elle est commissaire de l’exposition A house is not a home[12], organisée dans une maison située à la campagne, près d'Amboise[13]. Elle demande à des artistes de renom : Daniel Buren, Marina Abramovic, Kader Attia, Maurizio Cattelan, Wang Du, Sophie Calle, Claude Closky, Thomas Hirschhorn, Kendell Geers, ou encore Claude Lévêque, d'investir chaque pièce de la maison avec une œuvre[14]. Le public y est accueilli gratuitement pendant tout l'été.

Animée par la conviction que l’art doit être accessible dès le plus jeune âge, elle imagine en 2010 Mumo le musée mobile, un musée itinérant[15],[16] destiné à aller à la rencontre des enfants, en particulier ceux qui se trouvent les plus éloignés de l'accès à la culture[17], dans les zones rurales et les quartiers politique de la ville. En 5 ans MuMo a accueilli plus de 100000 enfants en France, au Cameroun, en Côte d'Ivoire[18],[19],[20], en Belgique[21], en Suisse et en Espagne[22].

Afin de participer au développement de son association, elle reprend les bancs de l’école pour faire un Master Management des Politiques Publiques à SciencesPo Paris. Lauréat de la France s'engage en 2015, le musée mobile duplique ses camions musées au service de l'Etat[23],[24].

En 2015, elle co-fonde Panoply, un service en ligne qui donne accès à un dressing de vêtements de créateurs, ayant pour ambition de changer les usages pour un mode de consommation plus responsable et plus dans l’ère du temps[25],[26],[27],[28],[29],[30]

Publications[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « #078 Meet Ingrid BROCHARD », sur Mumday Mornings (consulté le 5 juin 2019)
  2. Julie Deleant pour Carenews PRO, « [ENTRETIEN] Ingrid Brochard, fondatrice du MuMo », sur www.carenews.com (consulté le 5 juin 2019)
  3. Madame Figaro, « Ingrid Brochard, Panoply City, finaliste du Prix Business With Attitude », sur Madame Figaro, (consulté le 5 juin 2019)
  4. « Ingrid Brochard et Rudy Boublil, Sacha 3 ans », sur The Socialite Family (consulté le 5 juin 2019)
  5. « Les sorties du jour : Ingrid Brochard, fondatrice de MuMo, dans Paris est à vous - 16/09 - Vidéo dailymotion », sur Dailymotion (consulté le 5 juin 2019)
  6. Feminalink, « #UnCaféAvec Ingrid Brochard - Feminalink », (consulté le 5 juin 2019)
  7. « Ingrid Brochard lance Panoply, une plateforme de location de vêtements », sur www.lofficiel.com (consulté le 5 juin 2019)
  8. « Louer ses vêtements pour lutter contre la « fast fashion » », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 5 juin 2019)
  9. « Comment réussir le lancement de sa start-up dans l'industrie de la mode ? », sur Vogue Paris (consulté le 5 juin 2019)
  10. a et b Mécénat au féminin, portraits, in Madame Figaro, 20 octobre 2009
  11. BC/BE Contemporary, la revue des tendances contemporaines art, design, architecture, mode in www.paris-art.com
  12. A house is not a home, une exposition d'art contemporain à la campagne, in www.artnet.fr
  13. http://www.maisonapart.com/edito/amenager-decorer/idees-deco/de-l-art-a-la-maison-de-la-maison-a-l-art-3179.php
  14. http://www.teva.fr/actualite/286362-expo-calmeterie-touraine-ingrid-brochard.html
  15. https://www.franceinter.fr/emission-emmenez-moi-decouvrir-le-musee-mobile-avec-ingrid-brochard
  16. http://next.liberation.fr/arts/2013/01/14/le-mumo-convoi-d-art-dans-la-cour-des-petits_873972
  17. Ingrid Brochard, l'art au cœur de l'enfance in Connaissance des arts, 21 novembre 2011
  18. Ingrid à Bouaké, l'art de sortir de la guerre portrait in Madame Figaro, 30 juillet 2012
  19. http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Loisirs/Expos-musees/n/Contenus/Articles/2012/09/05/De-l-art-contemporain-dans-un-conteneur
  20. https://www.20minutes.fr/paris/1032342-art-roulettes-cite
  21. http://www.lalibre.be/culture/divers/article/792620/si-tu-ne-vas-pas-au-musee.html, 25 janvier 2013
  22. TEDx Talks, « Comment j'ai créé un musée d'art contemporain mobile et gratuit | Ingrid Brochard | TEDxTours », (consulté le 5 juin 2019)
  23. Sabrina Silamo, « MuMo, un camion itinérant met l'art à la portée des enfants », télérama,‎ (lire en ligne, consulté le 8 mai 2017)
  24. « MuMo, un camion itinérant met l'art à la portée des enfants », sur Télérama.fr (consulté le 5 juin 2019)
  25. (en) Laure Guilbault et Laure Guilbault, « Rental Web Site Panoply to Go Live During Paris Fashion Week », sur WWD, (consulté le 5 juin 2019)
  26. (en) « Rent-à-porter — would you hire your wardrobe? », sur ft.com, (consulté le 30 septembre 2018)
  27. Maria Grazia Meda, « "Pourquoi acheter un vêtement cher pour le porter qu’une fois ?" », Madame Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 8 mai 2017)
  28. (en-GB) Flora Macdonald Johnston et Rachel Sanderson, « Lessons in luxury », sur Financial Times, (consulté le 5 juin 2019)
  29. Galeries Lafayette, « L'interview Go For Good d'Ingrid Brochard (Panoply) », (consulté le 5 juin 2019)
  30. Financial Times Live, « FT Business of Luxury 2019: Resisting Fast Fashion », (consulté le 5 juin 2019)
  31. Arrêté du 31 août 2018 portant nomination et promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres
  32. Décret du 13 novembre 2014 portant promotion et nomination
  33. « Remise des insignes de l'ordre national du mérite à Mlle. Ingrid Brochard par M. Vincent Bolloré », sur Vimeo (consulté le 5 juin 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]