Hyon Song-wol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hyon Song-wol
North Korea's Samjiyon Orchestra director Hyon Song-wol.jpg
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
현송월Voir et modifier les données sur Wikidata
Romanisation révisée
Hyeon Song-wolVoir et modifier les données sur Wikidata
McCune-Reischauer
Hyŏn Song-wŏlVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Hyon Song-wol (Chosŏn'gŭl: 현송월) est une chanteuse nord-coréenne, initialement membre du Pochonbo Electronic Ensemble, un groupe pop devenu célèbre en Corée du Nord au début des années 2000. En 2013, Hyon Song-wol a attiré l'attention quand le média sud-coréen The Chosun Ilbo a annoncé qu'elle avait été exécutée, sur ordre du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. Puis elle est réapparue, neuf mois plus tard, à la télévision nord-coréenne le 16 mai 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hyon Song-wol et Kim Jong-un auraient vécu ensemble avant d'être séparés par Kim Jong-Il, le père de l'actuel dirigeant nord-coréen[1]. Après cette rupture, Hyon Song-wol aurait épousé un militaire[2] avec qui elle a eu un enfant[3].

Elle fait une première apparition en public en décembre 2011 lors des obsèques de Kim Jong-il. En 2012, le média britannique Daily Mail la présente alors comme la compagne du leader Kim Jong-un[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Hyon Song-wol est une chanteuse célèbre, au sein du Pochonbo Electronic Ensemble, connue notamment pour ses interprétations de chants patriotiques tels que I Love Pyongyang, She Is a Discharged Soldier, We are Troops of the Party ou encore Excellent Horse Like Lady, succès de 2005 et hymne au travail à l'usine[5],[6]. Elle interprète aussi de la musique pop occidentale, y compris le thème de Rocky[7].

En décembre 2015 elle effectue des concerts au centre national des arts du spectacle de Pékin avec le groupe Moranbong Band. Il s'agit de sa première prestation à l'étranger. Celle-ci serait aussi le signe d'un réchauffement des relations entre la Chine et la Corée du Nord après les tensions dues au troisième essai nucléaire de Pyongyang au début de l'année 2013[7].

Rumeurs d'exécution[modifier | modifier le code]

En août 2013, un média sud-coréen affirme qu'elle a été exécutée avec des membres de l'Unhasu Orchestra et du Wangjaesan Light Music Band sur ordre de son ancien amant Kim Jong-un. Elle est accusée d'avoir dérogé aux lois anti-pornographie de la Corée du Nord[8].

La femme de Kim Jong-un, Ri Sol-ju est citée dans la presse internationale pour son éventuelle implication dans l’exécution de la chanteuse Hyon Song-wol[9]. La Corée du Nord a démenti ces allégations[10]. D'autres sources affirment que l'exécution n'a jamais eu lieu, comme le montre par la suite la présence de Hyon Song-wol à la convention nationale des artistes nord-coréens, le 16 mai 2014[11].

Pour le sénateur américain Bill Richardson, qui a visité la Corée du Nord à plusieurs reprises : « La rumeur à propos de la Corée du Nord est hors de contrôle. Plus que jamais, nous ignorons beaucoup de choses sur Kim Jong-un et ses véritables intentions »[12].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Non, l'ex de Kim Jong-Un n'est pas morte L'Express, 18 mai 2014.
  2. L’ex de Kim Jong-un ressuscitée Paris Match, 20 mai 2014.
  3. (en) Daniel Miller, Kim Jong-un's mystery woman revealed: Dictator's companion is married pop star whom his father banned him from seeing 10 years ago, Daily Mail, 10 juillet 2012.
  4. « Corée du Nord: Kim Jong-un fréquente une pop star », 20minutes, 11 juillet 2012 : « Régulièrement photographiée au côté du leader nord-coréen, son identité restait un mystère... ».
  5. Corée du nord : l'ex petite amie de Kim Jong-un réapparaît à la télévision neuf mois après son exécution Gentside, 20 mai 2014.
  6. (en) Caroline Crampton Kim Jong-un's alleged girlfriend Hyon Song-wol sings "Excellent Horse-Like Lady" New Statesman, 12 juillet 2012.
  7. a et b (en) N. Korean band leader appears in China after execution rumors The Korea Observer, 11 décembre 2015.
  8. Voici les images qui ont coûté la vie à l'ex-compagne de Kim Jong-un Franceinfo, 10 septembre 2013.
  9. Wikinews, Corée du Nord : la chanteuse Hyon Song-wol fusillée par un peloton d’exécution, [lire en ligne] ;.
  10. L'ex de Kim Jong-un réapparaît à la télévision Tribune de Genève, 23 mai 2014.
  11. Maxime Bourdier, « L'ancienne petite copine de Kim Jong-un serait réapparue à la télévision en Corée du Nord », huffingtonpost, .
  12. (en) Hoe Sang-Hun et Rick Gladstone Cheating Death, and the Rumor Mill, in North Korea New York Times, 19 mai 2014.