Hydranencéphalie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hydranencéphalie
Classification et ressources externes
CIM-10 Q04.3
CIM-9 742.3
DiseasesDB 31516
eMedicine radio/351 
MeSH D006832
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

L' hydranencéphalie est une pathologie résultant de l'absence de développement des hémisphères cérébraux qui sont remplacés par des poches contenant du liquide céphalo-rachidien. Le crâne et les méninges sont intactes ainsi que le cervelet et la faux du cerveau[1].

L'hydranencéphalie est la plus sévère des anomalies de développement du cerveau. L'hydranencéphalie se différencie d'une hydrocéphalie majeure par l'absence totale de cortex.

Le mécanisme le plus probable de cette pathologie est l'arrêt bilatéral de la circulation des carotides internes.

L'hydranencéphalie est le plus souvent une constatation échographique isolée mais elle peut aussi être la conséquence d'infections fœtales ou se voir dans plusieurs syndromes.

Incidence et prévalence[modifier | modifier le code]

L'incidence estimée est entre 1 sur 4 000 naissances et 1 sur 10 000 naissances.

Aspects échographiques[modifier | modifier le code]

L'hydranencéphalie peut être diagnostiquée dès 12 semaines (lors de la première échographie). Le cerveau ne présente pas son aspect habituel notamment on ne discerne pas l'hyperéchogénicité des plexus choroïdes qui occupent à cet âge la plus grande partie du cerveau.

Une large poche bilatérale liquidienne remplace l'aspect habituel. Le cervelet est présent et la ligne médiane est vue.

La macrocéphalie est habituelle.

Diagnostic différentiel[modifier | modifier le code]

Les principaux diagnostics à éliminer sont :

Étiologie[modifier | modifier le code]

Cette liste est non limitative

Anomalies chromosomiques Cancer Infections Maladie hémorragique Syndromiques
Trisomie 13 Tumeur rhabdoïde cérébrale Rubéole Déficit en facteur XIII Agnathie
Toxoplasmose Hypoplasie des pouces
Herpès Dysplasie rénale
Cytomégalovirus Malformations cardiaques valvulaires
Syndrome létal des pterygium multiples

Gestion de la grossesse[modifier | modifier le code]

La recherche d'infections fœtales est habituelle et une étude du caryotype est faite de façon systématique pour éliminer une trisomie.

L'interruption médicale de grossesse est souvent demandée par les parents et est effectuée.

Conseil génétique[modifier | modifier le code]

Celui-ci dépend de la cause si elle est retrouvée. En l'absence d'étiologie, le risque de récurrence est très faible. Une échographie très précoce est proposée lors de la prochaine grossesse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maria Filipowicz, Eleonora Jankowicz, « La malformation et la dysraphie du prosencéphale chez le nouveau-né avec l'hydrocéphalie. Le cas du groupe d'hydranencéphalie », Acta Neuropathologica, vol. 2, no 1,‎ 1962, p. 1-10 (ISSN 0001-6322, DOI 10.1007/BF00685740, lire en ligne)

Sources[modifier | modifier le code]