Humidité absolue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Absolu.

L’humidité absolue est définie pour l'air humide (ou d'autres gaz) comme sa teneur en vapeur d'eau. Elle est limitée par la quantité maximale que le gaz peut absorber avant qu'il y ait saturation à la température de celui-ci.

Domaines d'application[modifier | modifier le code]

Génie des procédés[modifier | modifier le code]

En génie des procédés, on peut l'exprimer de différentes façons mais la plus courante est la masse de vapeur d'eau en kg par kg d'air sec, l'air sec correspondant à l'air débarrassé de toute son eau. Elle peut alors varier entre 0 et +∞ (en étant limitée physiquement par la saturation).

Physique[modifier | modifier le code]

En météorologie et en physique, on définit l'humidité absolue comme le rapport de la masse de vapeur d'eau en kg sur le volume d'air humide en m3 à la pression et la température considérées. Elle a la dimension d'une masse volumique et se note souvent [1].

Elle est aussi égale au produit de l'humidité relative par l'humidité absolue de saturation.

Le rapport de la masse de vapeur d'eau sur la masse d'air sec est, quant à lui, appelé rapport de mélange, ou encore teneur en eau, noté x.

La masse de vapeur étant parfois difficile à obtenir, la teneur en eau peut exprimée ainsi, grâce au modèle des gaz parfaits :

avec p pressions et M masses molaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Jérôme Duvernoy et Aurélie Dubois, TRAINING MATERIAL ON METROLOGY AND CALIBRATION., Organisation météorologique mondiale, coll. « INSTRUMENTS AND OBSERVING METHODS » (no 86) (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]