Température équivalente

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La température équivalente est la température d'une parcelle d'air dont on aurait complètement retiré sa vapeur d'eau par un processus adiabatique.

L'air atmosphérique est de l'air humide : il est composé d'air sec et de vapeur d'eau. Prenons un petit volume d'air humide qui est à une température T et avec un rapport de mélange r . Si on l'assèche totalement par condensation et qu'on élimine l'eau, le volume d'air aura une température supérieure qui dépend du relâchement de la chaleur latente de condensation:

r

 : coefficient de chaleur latente d'évaporation (de 2400 kJ/kg {25C} à 2600 kJ/kg {-40C})

 : coefficient de chaleur spécifique à pression constante pour l'air (1004 J/kg·K)

Pour ces deux derniers coefficients, il existe des tables auxquelles se référer.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) R. R. Rogers et M K Yau, A short course in cloud physics, Oxford Boston, Butterworth-Heinemann, coll. « International series in natural philosophy » (no 113), , 3e éd., 304 p. (ISBN 978-0-750-63215-7, OCLC 890663276)
  • (en) J.V. Iribarne et W.L. Godson, Atmospheric thermodynamics, Dordrecht, Boston, Reidel, coll. « Geophysics and astrophysics monographs » (no 6), , 222 p. (ISBN 978-9-027-70370-5, lire en ligne)