Hugues d'Eu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hugues d'Eu
Image illustrative de l’article Hugues d'Eu
Biographie
Naissance XIe siècle
Décès
Évêque de l’Église catholique
Évêque de Lisieux

Hugues d'Eu (Hugo[1]) est un évêque de Lisieux (1049-1077).

Famille[modifier | modifier le code]

Hugues appartient à la famille des Richardides, descendant des ducs de Normandie Richard Ier et Richard II. Il est le fils naturel de Guillaume d'Eu[1] et de Lesceline[2]. Il a eu deux frères connus : Robert d'Eu et Guillaume Busac.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guillaume de Poitiers puis Orderic Vital le dépeignent avec un portrait flatteur[1]. Il devient évêque de Lisieux très jeune, en 1049[1]. Sous son épiscopat, il achève la reconstruction de la cathédrale et procède à sa dédicace selon la Neustria Pia le et fait venir de Bourges à cette occasion les reliques de saint Ursin[1]. Il organise le chapitre cathédral, composé d'un doyen, un trésorier et un cantor.

Vers 1050, il fonde avec son frère et sa mère l'abbaye Saint-Désir de Lisieux, composé de religieuses venant de Saint-Pierre-sur-Dives puis de moines bénédictins[1]. Le , il bénit Thierry de Mathonville, premier abbé de l'abbaye de Saint-Évroult depuis sa restauration[3]. Il bénit deux autres abbés de Saint-Évroult: Osberne (1061) et Mainier d'Échauffour (1066)[3].

Il assiste au concile de Lillebonne où est décidée l'expédition du duc Guillaume pour l'Angleterre[4]. Il est présent lors de la dédicace de l'abbatiale de Jumièges le , aux conciles de Rouen en 1069, 1072 et 1074, ainsi qu'aux dédicaces des cathédrales de Bayeux et Évreux et celle de l'abbatiale de Caen en 1077[4].

Alors qu'il tombe malade à Pont-l'Évêque, il meurt sur le chemin du retour le [1]. Il est inhumé à l'abbaye Saint-Désir[1]. Sa tombe est découverte par François Cottin au centre du sanctuaire de la première abbatiale à la fin des années 1950.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h Pierre Bouet et François Neveux, Les évêques normands du XIe siècle : Colloque de Cerisy-la-Salle (30 septembre - 3 octobre 1993), Caen, Presses universitaires de Caen, , 330 p. (ISBN 2-84133-021-4), « Les évêques normands de 985 à 1150 », p. 19-35
  2. David Douglas, « The Earliest Norman Counts », The English Historical Review, vol. 61, no 240 (mai 1946), p. 129-156, note A.
  3. a et b Véronique Gazeau (préf. David Bates et Michel Parisse), Normannia monastica (Xe-XIIe siècle) : II-Prosopographie des abbés bénédictins, Caen, Publications du CRAHM, , 403 p. (ISBN 978-2-902685-44-8), p. 274-279
  4. a et b Louis du Bois, Histoire de Lisieux (ville, diocèse et arrondissement) tome 1, Chez Durand, Lisieux, 1846, p. 370-375.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Cottin, « Sépulture de Hugues d'Eu, évêque de Lisieux et fondateur de l'abbaye Notre-Dame-du-Pré à Saint-Désir-de-Lisieux », Bulletin de la Société historique de Lisieux, no 30, 1959-1960.