Véronique Gazeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Véronique Gazeau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Présidente
Société des historiens médiévistes de l'enseignement supérieur public (d)
-
Dominique Valérian (d)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (65 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Directeurs de thèse

Véronique Gazeau, née le 2 janvier 1953[1], est une historienne française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Professeur à l'université de Caen de 2003 à 2016, elle est notamment titulaire d'un CAPES d'histoire-géographie et d'un doctorat de 3e cycle en histoire médiévale, obtenu à l'université de Caen en 1987, qui portait sur « Monachisme et aristocratie au onzième siècle : l'exemple de la famille de Beaumont ».

Le 14 décembre 2002, elle a soutenu un dossier d'Habilitation à diriger des recherches intitulé « Recherches sur l’histoire de la principauté normande (911-1204) » présenté à l’université Panthéon-Sorbonne devant un jury composé de François Neveux, professeur à l’université Caen-Normandie, président ; Michel Parisse, professeur à l’université Panthéon-Sorbonne, rapporteur ; Mathieu Arnoux, professeur à l’université Paris-Diderot ; David Bates, professeur à l’université de Glasgow ; René Locatelli, professeur émérite à l’université de Franche-Comté ; Claude Lorren, professeur à l’université Caen-Normandie.

Elle a été directrice de l'Institut d'Histoire du Moyen Âge de l'université Caen-Normandie, elle est également membre du Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales (CRAHAM). C'est une des principales figures de l'histoire médiévale en France aujourd'hui, à la suite de son aînée Claude Gauvard. En 2010, elle a été désignée par la médiéviste Régine Le Jan pour lui succéder comme présidente de la SHMESP[2] (Société des historiens médiévistes de l'enseignement supérieur public). Elle est aussi membre du CTHS (Comité des travaux historiques et scientifiques). Depuis 2008, elle siège au comité éditorial du Journal of Medieval History[3].

Son œuvre porte principalement sur la relation entre l'aristocratie et le monachisme en Normandie aux Xe-XIIe siècles.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Normannia monastica (Xe-XIIe siècle) : I-Princes normands et abbés bénédictins / II-Prosopographie des abbés bénédictins (préf. David Bates et Michel Parisse), Caen, Publications du CRAHM, , 492 - 403 p. (ISBN 978-2-902685-38-7)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. notice BnF no FRBNF12129556
  2. Compte-rendu de l'Assemblée générale de la SHMESP, 23 octobre 2010, en ligne : http://shmesp.ish-lyon.cnrs.fr/spip.php?article129
  3. « Journal of Medieval History Volume 34, Issue 4, 2008 », sur tandfonline.com (consulté le 14 juillet 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]