Hubert Haddad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Haddad.
Hubert Haddad
Description de l'image Hubert Haddad.jpg.
Naissance (70 ans)
Tunisie
Activité principale
Écrivain, poète, historien d’art, peintre
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français
Genres
Roman, nouvelle, poésie, essai

Œuvres principales

  • L'Univers (1999)
  • Palestine (2009)
  • Le Peintre d'éventail (2013)

Hubert Haddad, né le à Tunis en Tunisie, est un écrivain de langue française, poète, romancier, historien d’art et essayiste français d'origine tunisienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Hubert Abraham Haddad est né à Tunis le 10 mars 1947, d'un père tunisien et d'une mère d'origine algérienne, née Guedj. Après avoir vécu à Sfax, Bône et Tunis, ses parents émigrent à Paris en 1950. Écrivain, Hubert Haddad commence à publier à la fin des années soixante, d'abord dans des revues. Il fonde lui-même plusieurs revues de littérature, comme Le Point d'Être (1970), revue littéraire, ou Le Horla (1990) et Apulée (2016) chez Zulma. Très vite, il investit tous les genres littéraires, à commencer par la poésie avec Le Charnier déductif (Debresse, 1968).

La nouvelle et le roman tiennent la plus grande part de sa production, avec d'un côté les Nouvelles du jour et de la nuit (deux coffrets de cinq volumes chacun rassemblant soixante nouvelles) et de l'autre une vingtaine de romans comme L'Univers, premier roman-dictionnaire paru en 1999 chez Zulma et réédité en édition augmentée en 2009, ou encore Palestine (prix des cinq continents de la francophonie 2008, prix Renaudot Poche 2009), ou encore le Peintre d'éventail (prix Louis Guilloux 2013, prix Océans France Ô du livre 2014).

Par ailleurs dramaturge et historien d'art, Hubert Haddad est aussi peintre (expositions à Paris, Chaumont-en-Champagne, Châlons, Orléans, Marrakech, Voiron) et à l'occasion illustrateur. Il a publié de nombreux essais, comme Saintes-Beuveries (José Corti, 1989), Les Scaphandriers de la rosée (Fayard, 2002), ainsi qu'une somme encyclopédique en deux volumes sur la passion littéraire et les techniques d'écriture : Le Nouveau Magasin d'écriture (2006) et Le Nouveau Nouveau Magasin d'écriture (2007).

Sous le pseudonyme de Hugo Horst, il anime depuis 1983 la collection de poésie Double Hache aux éditions Bernard Dumerchez.

Hubert Haddad est un des acteurs de la Nouvelle fiction (avec G-O. Châteaureynaud, Frédérick Tristan ou Marc Petit).

Pionnier des ateliers d'écriture, il en anime de très nombreux à travers la France depuis les années soixante-dix, dans tous les lieux de vie, écoles, centres sociaux, médiathèques, universités, prisons, hôpitaux, notamment au sein du Service de psychothérapie pour enfants et adolescents de l'hôpital Robert-Debré de Reims, où il aura conduit pendant plusieurs années un atelier avec Élisabeth Duntze (orthophoniste) et Marie-Odile Hincky (pédopsychiatre) aboutissant à la réalisation d'un livre Dictionnaire imaginaire.

Membre du jury des Cinq Continents de la francophonie depuis 2014, fervent du festival des Étonnants voyageurs, il est très engagé dans la défense des littératures du monde et les combats pour la paix, les droits fondamentaux et la démocratie.

Œuvre (liste non exhaustive)[modifier | modifier le code]

Romans & récits[modifier | modifier le code]

  • Un rêve de glace (Albin Michel, 1974 ; Éditions Zulma, 2006)
  • La Cène (Albin Michel, 1975 ; Éditions Zulma, 2005 ; Le Livre de poche, 2010)
  • Les Grands Pays muets (Albin Michel, 1978)
  • Armelle ou l'éternel retour (Puyraimond, 1979 ; La Castor astral, 1989)
  • Les Derniers Jours d'un homme heureux (Albin Michel, 1980)
  • Les Effrois (Albin Michel, 1983)
  • La Ville sans miroir (Albin Michel, 1984)
  • Perdus dans un profond sommeil (Albin Michel, 1986)
  • Le Visiteur aux gants de soie (Albin Michel, 1988)
  • Oholiba des songes (La Table Ronde, 1989 ; Éditions Zulma, 2007)
  • L'Âme de Buridan (Éditions Zulma, 1992 ; Mille et une nuits, 2000)
  • Le Chevalier Alouette (Éditions de l'Aube, 1992 ; Fayard, 2001)
  • Meurtre sur l'île des marins fidèles (Éditions Zulma, 1994)
  • Le Bleu du temps (Éditions Zulma, 1995)
  • La Condition magique (Éditions Zulma, 1997, reédition Éditions Zulma, coll. Z/a, 2014)
  • L'Univers, roman dictionnaire (Éditions Zulma, 1999 et 2009 ; Pocket, 2003)
  • La Vitesse de la lumière (Fayard, 2001)
  • Le Ventriloque amoureux (Éditions Zulma, 2003)
  • La Double conversion d'Al-Mostancir (Fayard, 2003)
  • La culture de l'hystérie n'est pas une spécialité horticole (Fayard, 2004)
  • Le Camp du bandit mauresque, récit d'enfance (Fayard, 2005)
  • Palestine (Éditions Zulma, 2007 ; Le Livre de poche, 2009)
  • Géométrie d'un rêve (Éditions Zulma, 2009 ; Le Livre de poche, 2011)
  • Opium Poppy (Éditions Zulma, 2011)
  • Le Peintre d'éventail (Éditions Zulma, 2013) - publié conjointement avec le recueil Les Haïkus du peintre d'éventail
  • Théorie de la vilaine petite fille (Éditions Zulma, 2014)
  • Corps désirable (Éditions Zulma, 2015)
  • (Éditions Zulma, 2015)
  • Les coïncidences exagérées (Traits et portraits) (Mercure de France - 2016)
  • Premières neiges sur Pondichéry (Éditions Zulma, 2017)

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • La Rose de Damoclès (Albin Michel, 1982)
  • Le Secret de l'immortalité (Critérion, 1991 ; Mille et une nuits, 2003)
  • L'Ami argentin (Bernard Dumerchez, 1994)
  • La Falaise de sable (Éditions du Rocher, 1997)
  • Mirabilia (Fayard, 1999)
  • La Belle Rémoise (Bernard Dumerchez, 2001 ; Éditions Zulma, 2004)
  • Quelque part dans la voie lactée (Fayard, 2002)
  • Vent printanier (Éditions Zulma, 2010)
  • Nouvelles du jour et de la nuit : le jour ; Nouvelles du jour et de la nuit : la nuit (Éditions Zulma, 2011)
  • La Bohémienne Endormie (éditions Invenit, 2012)

Théâtre[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • le Charnier déductif (Debresse, 1967)
  • Clair venin du temps (Bernard Dumerchez, 1992)
  • Crânes et jardins (Bernard Dumerchez, 1994)
  • Les Larmes d'Héraclite (Encrage, 1996)
  • Le Testament de Narcisse (Bernard Dumerchez, 1998)
  • Une rumeur d'immortalité (Bernard Dumerchez, 2000)
  • Petits Sortilèges des amants (Éditions Zulma, 2001)
  • Le Regard et l'Obstacle, sur les dessins d'Eugène Van Lamswerde (Rencontres, 2001)
  • Errabunda ou les proses de la nuit (éditions Éolienne, 2011)
  • Oxyde de réduction (Bernard Dumerchez, 2008)
  • Les Haïkus du peintre d'éventail - publié conjointement avec le roman Le Peintre d'éventail (Zulma, 2013)
  • Table des neiges (Circa 1924, 2014)
  • La verseuse du matin (Bernard Dumerchez, 2014, prix Mallarmé 2014)
  • L'êcre et l'étrit (Editions Jean Michel Place - 2016)

Essais[modifier | modifier le code]

  • Michel Fardoulis-Lagrange et les évidences occultes (Puyraimond, 1978)
  • Michel Haddad, 1943 / 1979 (Le Point d'Être, 1981) - voir [1]
  • Julien Gracq, la Forme d'une vie (Le Castor astral, 1986 ; réédition Éditions Zulma, 2004)
  • Saintes-Beuveries (sur la littérature, José Corti, 1991)
  • La Danse du photographe (Armand Colin, 1994)
  • Leonardo Cremonini ou la nostalgie du Minotaure, catalogue (Galerie Claude Bernard, 1995)
  • Gabriel Garcia Marquez (éditions Marval, 2003)
  • René Magritte, livre d'art, coll. "Les Chefs-d'œuvre", Hazan, 2006.
  • Les Scaphandriers de la rosée (sur la littérature, Fayard, 2000)
  • Du visage et autres abîmes (Éditions Zulma, 1999)
  • Théorie de l'espoir (sur les ateliers d'écriture, Bernard Dumerchez, 2001)
  • Le Cimetière des poètes (sur la poésie, Éditions du Rocher, 2002)
  • Le Nouveau Magasin d'écriture (Éditions Zulma, 2006)
  • Le Nouveau Nouveau Magasin d'écriture (Éditions Zulma, 2007)

Récompenses[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le prix Louis-Guilloux pour Hubert Haddad », sur nouvelobs.com, (consulté le 20 mars 2013)