Histoire du canton d'Uri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'histoire du canton d'Uri débute au VIIIe siècle et se confond ensuite avec celle de la Suisse, dont il est l'un des trois cantons fondateurs[1].

Histoire du canton[modifier | modifier le code]

En 732, la première mention du nom d'Uri est faite en relation avec l’abbaye de Reichenau dont la vallée est une propriété. En 853, il est cédé au bailliage impérial de Zurich puis, en 1218, directement à l'empereur du Saint-Empire romain germanique Frédéric II à qui va succéder, quelques années plus tard, Rodolphe Ier de Habsbourg.

En 1237, la construction du pont du Diable permet d'ouvrir la route commerciale traversant le massif du Saint-Gothard[2]. Cette voie va être retirée des possessions uranaises pour devenir une possession des Habsbourgs[3].

En 1798 et sous le bref régime de la République helvétique, Uri est fusionné avec d'autres cantons pour former le canton de Waldstätten. Cette réorganisation imposée par la France provoqua de nombreuses émeute dans la région jusqu'à l'acte de médiation qui rétablit les anciens cantons.

Après la Régénération des années 1830, le canton reste, comme ses voisins, fidèle à la religion catholique et rejoint l'alliance du Sonderbund qui sera militairement défaite quelques années plus tard. En 1850, Uri adopte une nouvelle constitution cantonale.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. [2]
  3. cjs numéro 53.3-1.8.1941

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Hans Stadler-Planzer: Geschichte des Landes Uri: Von den Anfängen bis zur Neuzeit. [2., überarbeitete Auflage]. Schattdorf: Uranos-Verlag, 1993. (ISBN 3-9520414-0-8)
  • (de) Urs Kälin: Die Urner Magistratenfamilien: Herrschaft, ökonomische Lage und Lebensstil einer ländlichen Oberschicht 1700–1850. Diss. Zürich: Chronos, 1991. (ISBN 3-905278-86-3)
  • (de) Müller, Urs Alfred: Alte Landkarten als kulturhistorische Quellen am Beispiel des Passlandes Uri (15.–18. Jahrhundert). In: Cartographica Helvetica Heft 2 (1990) S. 2–8 Volltext
  • (de) Karl Iten: Uri damals: Photographien und Zeitdokumente, 1855–1925. Altdorf: Gamma, 1984. (ISBN 3-906200-03-5)
  • (de) Jürg Bielmann: Die Lebensverhältnisse im Urnerland während des 18. und zu Beginn des 19. Jahrhunderts. Basel: Helbing & Lichtenhahn, 1972. (Basler Beiträge zur Geschichtswissenschaft 126). (ISBN 3-7190-0603-4)