Histoire de Microsoft Windows

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En 1983[1], Microsoft lançait le développement de Windows, une interface graphique (GUI) pour son système d'exploitation MS-DOS. Le produit a évolué d'une simple interface à deux familles de système d'exploitation, chacune avec sa codebase et son système de fichier.

La famille de versions 3.x et 4.x comprennent Windows 3.0, Windows 3.1x, Windows 95, Windows 98, et Windows Me. Windows for Workgroups 3.11 a ajouté la gestion du réseau 32 bits. Windows 95 ajouta un meilleur support des processeurs 32 bits (néanmoins, MS-DOS, une partie du noyau et certains utilitaires tel le défragmenteur de disque restèrent en 16 bits). Windows 95 ajouta également une nouvelle interface orientée, qui est encore en partie utilisée aujourd'hui.

La famille Windows NT a commencé avec Windows NT 3.1 en 1993. Les versions modernes de Windows sont basées sur le noyau Windows NT (qui fut initialement pensé pour OS/2). Windows fonctionne sur architectures IA-32, x86-64, et ARM 32-bit (ARMv7)[2],[3]. Des versions plus anciennes fonctionnent sur i860, Alpha, MIPS, Fairchild Clipper, PowerPC, et Itanium.

L'Explorateur Windows, le gestionnaire de fichiers graphique, remplaça Program Manager à la sortie de Windows 95 et reste jusqu'à Windows 10.

Windows 1.0x[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Windows 1.0.

La première version de Microsoft Windows, Windows 1.0, sorti le 20 novembre 1985, fut assez peu utilisée. Elle devait à l'origine appeler "Interface Manager" mais Rowland Hanson, directeur marketing, a convaincu le reste de la compagnie que le nom "Windows" serait plus commercial.

Windows 1.0 n'était pas un système d'exploitation complet, mais plutôt un environnement graphique pour MS-DOS. De ce fait, Windows partageait toutes les faiblesses et problèmes de celui-ci.

Dans cette première version de Windows étaient inclus des programmes simple tels Windows Paint; Windows Write, un calendrier, une horloge; un panneau de configuration et un terminal. On trouvait également un jeu appelé Reversi.

Microsoft avait auparavant travaillé avec Apple Computer pour développer des applications sur leur nouveau Macintosh, qui possédait une interface graphique. Pendant la négociation du contrat, Microsoft avait obtenu une licence sur certains aspects de l'interface du Macintosh. Afin de ne pas enfreindre sur les brevets d'Apple, Microsoft limitera volontairement l'interface de Windows 1.0. Les fenêtres ne pouvaient par exemple pas se superposer les unes aux autres.

Windows 1.0 est sorti dans les cinq versions suivantes :

  • Windows 1.01
  • Windows 1.02
  • Windows 1.03
  • Windows 1.03 pour Intel 80286
  • Windows 1.04

Windows 2.x[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Windows 2.0 et Windows 2.1x.

Microsoft Windows 2.0 est sorti le 9 décembre 1987 et fut un peu plus populaire que son prédécesseur. Cette popularité s'expliquant par l'intégration de Windows 2.0 aux applications bureautique Excel et Word pour Windows de Microsoft. Celles-ci pouvaient être exécutées depuis MS-DOS et étaient capable de lancer Windows elles-mêmes.

Les versions 2.0x fonctionnaient en mode réel, ce qui limitait la mémoire à un maximum de 1 mégaoctet.

Une version ultérieure, Windows/386 2.1 fonctionnait en mode protégé. Toutes les applications Windows et DOS qui fonctionnaient en même temps étaient en mode réel au-dessus du noyau qui fonctionnait en mode protégé, grâce au mode virtual 8086, rendu possible par les nouveaux processeurs 80386.

Les versions de ce Windows sont citées ci-dessous :

  • Windows 2.01 pour Intel 80386
  • Windows 2.03
  • Windows 2.03 pour Intel 80386
  • Windows 2.10 pour Intel 80286 ou 80386
  • Windows 2.11 pour Intel 80286 ou 80386

Windows 3.0, le succès[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Windows 3.0.

Windows 3.0, sorti en mai 1990 fut le premier grand succès commercial pour Windows. Windows 3.0 améliore grandement les capacités des applications natives et permet de mieux faire fonctionner plusieurs applications MS-DOS en parallèle, grâce au système de mémoire virtuelle.

L'interface de Windows 3.0 devient également assez aboutie pour devenir un concurrent sérieux au Macintosh. Couplée à l'évolution des cartes graphiques pour PC de l'époque, celle-ci permet enfin l'utilisation d'application Windows plus simplement et efficacement que leur équivalent MS-DOS. C'est également la première version capable de lancer des applications Windows en mode protégé.

En octobre 1991, une mise à jour apportant des fonctions multimedia à Windows fut rendu disponible. Celle-ci fut souvent vendue en pack avec des lecteurs CD ou deux cartes son.

Il se vendra 10 millions de copies avant la sortie de Windows 3.1 deux ans plus tard. Le support de Windows 3.0 fut arrêté le 31 décembre 2001[4].

Existe en trois versions seulement :

  • Windows 3.00 (l'original)
  • Windows 3.00a (légère amélioration)
  • Windows 3.00 avec drivers multimédias (3.00 Multimedia Edition) cité ci-dessus

Un nouveau départ: OS/2[modifier | modifier le code]

OS/2 logo
Article détaillé : OS/2.

À partir du milieu des années 1980, Microsoft et IBM développent ensemble le successeur de DOS, OS/2 qui prendra pleinement parti du mode protégé de l'Intel 80286. OS/2 1.0, sorti en 1987 permet déjà de supporter plusieurs applications DOS en multitâche.

La nouvelle Interface Graphique, Presentation Manager (PM), ne fut pas disponible avant la version 1.1, disponible en 1988. Suite aux demandes d'IBM, ses API n'étaient pas compatibles avec Windows. La version 1.2, sortie in 1989, introduit un nouveau système de fichier, HPFS, afin de remplacer le FAT.

Au début des années 1990, les relations entre IBM et Microsoft se dégradent. Avec le succès de Windows 3.0, Microsoft préfère se concentrer sur celui-ci que sur Presentation Manager. Un accord est conclu, IBM s'occupera seul de la fin du développement d'OS/2 2.0 et Microsoft développera la version suivante, qui remplace OS/2 2.0, MS-DOS et Windows 3.0.

Après de nouveaux désaccords, IBM et Microsoft décident de se séparer. IBM continuera seul le développement de futures versions d'OS2. Microsoft, de son côté, gardera le code d'OS2 3.0 qui servira de base à Windows NT (New Technology) 3.0.

Les versions de OS/2 développées par Microsoft sont les suivantes :

  • OS/2 1.0
  • OS/2 1.02 (SDK seulement)
  • OS/2 1.1
  • OS/2 1.30.1 (Server uniquement)

Windows 3.1x[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Windows 3.1x.

En réponse à la sortie d'OS/2 2.0, Microsoft développe Windows 3.1, qui apporte de nombreuses améliorations à Windows 3.0, comme un support des polices TrueType (développées avec Apple), des meilleures performances, un support multimédia natif, et de nombreux correctifs

En 1992 et 1993, Microsoft met sur le marché Windows for Workgroups (WfW), qui ajoute à Windows 3.1 des fonctions réseaux (drivers, protocoles, accès internet...). Toutes ces versions feront que Windows 3.1, bien qu'il ne soit pas aussi performant qu'OS/2 2.0 (bureau, support des noms de fichier longs...) deviendra le standard de facto des dérivés de l'IBM PC. L'API Windows devient également le standard pour développer des applications.

Il sort en quatre versions (dont deux pour Workgroup) :

  • Windows 3.1
  • Windows pour Workgroup 3.1 (cité ci-dessus)
  • Windows pour Workgroup 3.11 (légère amélioration de la version fW 3.1, et incluant la gestion du réseau 32 bits)
  • Windows 3.11

Windows NT 3.x[modifier | modifier le code]

Microsoft continuera de développer Windows NT en parallèle.

Windows NT 3.1 arriva sous forme de beta en juillet 1992.Microsoft annonce que Windows NT 3.1 serait suivi par Chicago (toujours basé sur MS-DOS), puis par NT 4.0 Cairo, qui unifiera Chicago et NT 3.1. Cairo sera finalement un projet bien plus difficile que prévu. Il faudra attendre 2001 et Windows XP— afin de voir Chicago (Windows 9x) et Windows NT être unifiés. Cependant, WinFS le nouveau système de fichier orienté objet censé remplacer NTFS, n'est toujours pas inclus dans Windows en 2015. Il fut remplacé par des systèmes d'indexation au-dessus de NTFS.

À l'époque, il y avait beaucoup moins de drivers sur Windows NT que sous Windows, du à la plus grande complexité de programmation. Ce problème persistera jusqu'à Windows XP, les développeurs refusant de s'investir sur un système avec aussi peu de parts de marché. De plus, Windows NT nécessitait également des machines plus puissantes que MS-DOS et Windows.

Cependant, avec son système de fichier plus évolué (NTFS) et sa meilleure gestion des réseaux, Windows NT s'installa naturellement en entreprise.

Une des grandes avancées de Windows NT fut la nouvelle API Windows 32 bits : Win32, qui remplaça l'ancienne API Win16. Celle-ci fut rendue compatible avec Chicago afin de commencer la fusion entre les deux systèmes.

Diverses versions sont sorties :

  • Windows NT 3.1 Advanced Server
  • Windows NT 3.1 Workstation
  • Windows NT 3.5 Server
  • Windows NT 3.5 Workstation
  • Windows NT 3.51 Server
  • Windows NT 3.51 Workstation

Windows 95[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Windows 95.

Après Windows 3.11, Microsoft débuta le développement d'une nouvelle version de Windows pour le grand public : Chicago. Chicago a été conçu pour support les nouvelles API Win32 initialement conçues pour Windows NT, Win16 étant également supporté pour la rétrocompatibilité. La nouvelle interface graphique orientée objet initialement prévue pour Caito fut finalement intégrée à Chicago (d'autres éléments comme le Plug and Play furent également intégrés).

Le code de Windows ne fut pas totalement réécrit en 32 bits. Différentes parties du code sont restées en 16 bits pour des raisons de coût de développement et de compatibilité. Ce problème commencera à avoir un impact sur l'efficacité et la stabilité de Windows.

Chicago est finalement sorti le 24 août 1995 sous le nom Windows 95. MS-DOS 7 étant intégré au système, il devient impossible pour les consommateurs d'installer Windows sur un DOS non-Microsoft. De plus, même si MS-DOS est chargé au lancement de la machine, les applications Windows 95 ne fonctionnent qu'en mode protégé avec mémoire virtuelle. De ce fait, les allocations mémoires des applications sont bien distinctes et le système commence à être plus proche de Windows NT.

Avec la sortie de Windows 95, IBM et OS/2 commencent rapidement à perdre des parts de marché, de par son incompatibilité avec les nouvelles applications Win32, devenues standard sur le PC.

4 versions de Windows 95 furent mises sur le marché au cours des années :

  • Windows 95 - version originelle.
  • Windows 95 A - inclut la mise à jour Windows 95 OSR1.
  • Windows 95 B - (OSR2) ajoute Internet Explorer (IE) 3.0 et le support complet du système de fichier FAT32.
  • Windows 95 B USB - (OSR2.1) ajoute un support basique de l'USB.
  • Windows 95 C - (OSR2.5) ajoute IE 4.0. Ce fut la dernière version de Windows 95 produite.

OSR2, OSR2.1, et OSR2.5 ne furent pas mis directement à la disposition du grand public mais seulement aux OEM qui pré-installaient Windows sur leur machine.

Windows NT 4.0[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Windows NT 4.0.

Windows NT 4.0 fut le successeur de 3.51 (1995) et 3.5 (1994). Il fut disponible en juillet 1996, un an après la sortie de Windows 95. Le nouveau explorateur de Windows 95 fut adopté pour l'interface graphique. Il contient également des améliorations sur l'architecture du noyau, sur USER32, COM and MSRPC[5].

Windows NT 4.0 est sorti en cinq versions :

  • Windows NT 4.0 Workstation ;
  • Windows NT 4.0 Server ;
  • Windows NT 4.0 Enterprise Server ;
  • Windows NT 4.0 Embedded ;
  • Windows NT 4.0 Terminal Server Edition.

Windows 98[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Windows 98.

Le 25 juin 1998, Microsoft sort Windows 98 (nom de code Memphis). II contient de nombreux nouveaux drivers et nativement le système de fichier FAT32 qui supporte des partitions de taille supérieure à 2 go. Le support de l'USB est également très amélioré par rapport à celui de Windows 95. Cette version continue d'inclure Internet Explorer en navigateur par défaut du système.

En 1999, Microsoft sort Windows 98 Second Edition, une évolution de Windows 98. Une des grandes nouveautés est l'arrivée de fonction réseaux pour le grand public, comme le Partage de connexion, et le support du NAT, permettant ainsi à plusieurs machines sur le même réseau local de partager la même connexion internet.

Windows 2000[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Windows 2000.

Windows 2000 est sorti en février 2000. Il s'agit de la version NT 5.0, pour les serveurs et les machines de travail. Une des plus grandes nouveautés est l'arrivée d'Active Directory, permettant à des machines utilisant les standards DNS, LDAP, et Kerberos de se connecter entre elles. Certains services de Windows 98 furent également incorporés au système, comme le gestionnaire de périphériques, Windows Media Player, et DirectX.

Même si Windows 2000 n'était pas prévu pour des particuliers, la mise à jour depuis Windows 95 ou 98 était disponible[6].

Windows 2000 est sorti en cinq éditions:

  • Windows 2000 Professional
  • Windows 2000 Server
  • Windows 2000 Advanced Server
  • Windows 2000 Datacenter Server
  • Windows 2000 Small Business Server

De plus une version modifié de Windows 2000, Neptune (NT 5.5), gestion du réseau 32 bits consistait à sortir une version familiale de Windows 2000, mais ce projet fut fusionné avec le projet Odyssey au profit de Whistler (nom de code de Windows XP)

Windows ME[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Windows ME.

En septembre 2000, Microsoft met sur le marché le successeur de Windows 98, appelé Windows ME ou "Millennium Edition". Il s'agit du dernier Windows basé sur DOS. Windows ME amenait des nouvelles applications multimédia avec Windows Movie Maker, Internet Explorer 5.5 et Windows Media Player 7. La fonction de restauration système fait également son apparition, permettant de restaurer la machine à une date précédente.

Windows ME fut conçu très rapidement afin d'avoir un remplaçant à un Windows 98 vieillissant alors que Windows XP n'était pas encore prêt. La plupart des nouveautés furent également disponibles pour Windows 98 à partir de Windows Update site (à part la restauration système et Windows Movie Maker). Windows ME fut critiqué pour ses problèmes de stabilité et la disparition du vrai mode DOS.

Windows XP[modifier | modifier le code]

Windows XP
Article détaillé : Windows XP.

Windows XP, sorti le 25 août 2001, (nom de code "Whistler") fusionne enfin les branches Windows NT/2000 et Windows 95/98/Me. Windows XP utilise le noyau NT 5.1, la branche Windows NT remplaçant la branche classique pour le grand public. La version originelle fut critiquée pour ses problèmes de compatibilité et de sécurité, ce qui amènera à la création de trois Service Packs par Microsoft au fil des années. Windows XP SP1 est sorti en septembre 2002, SP2 en août 2004 et SP3 en avril 2008. Ces services packs aidèrent grandement à d'adoption de Windows XP, devant la version de Windows qui durera le plus longtemps du 25 octobre 2001 au 30 janvier 2007 quand il fut remplacé par Windows Vista.

Windows XP est sorti en un nombre important de versions:

Windows Vista[modifier | modifier le code]

Logo de Windows Vista
Article détaillé : Windows Vista.

Windows Vista commença son développement sous le nom de Longhorn. Il devait intégrer le système de fichier WinFS originellement prévu pour Cairo et moderniser le noyau Windows NT. Après un développement tumultueux et l'abandon de WinFS, il est sorti 30 janvier 2007. Windows Vista améliore grandement la sécurité grâce à son UAC (User Account Control), les utilisateurs ne sont plus pas défaut connectés en tant qu'administrateur comme dans les versions précédentes de Windows. Des améliorations graphiques utilisant l'accèlèration 3D sont également disponibles avec l'interface graphique Windows Aero, de nouvelles applications sont également intégrées au système (Windows Calendar, Windows DVD Maker, Windows Mail ), Internet Explorer 7, Windows Media Player 11. Le numéro de version devient alors NT 6.0.

Windows Vista fut disponible en 6 éditions[7] :

  • Starter
  • Home Basic
  • Home Premium
  • Business
  • Enterprise
  • Ultimate

À partir de cette version, toutes les éditions sont disponibles en 32 et 64 bits.

Windows 7[modifier | modifier le code]

Logo de Windows 7
Articles détaillés : Windows 7 et Windows Server 2008 R2.

Windows 7 est sorti le [8],[9]. Il était précédemment connu sous les noms de code Blackcomb et Vienna. Windows 7 a pour numéro de version NT 6.1 (afin de garder une meilleure la retrocompatibilité avec Windows Vista).

Par rapport à Windows Vista, Windows 7 démarre plus vite, possède un nouveau shell : Windows PowerShell, une UAC améliorée et moins intrusive, le support du multi-touch, et une meilleure gestion des fenêtres[10]. La barre latérale de Vista disparait (même si les gadgets sont toujours disponibles) et plusieurs programmes inclus dans Windows Vista doivent maintenant être remplacés par leurs équivalent Windows Live à télécharger.

Windows 7 est disponible en six éditions[11] :

  • Starter
  • Home Basic
  • Home Premium
  • Professional
  • Enterprise
  • Ultimate

Windows 8[modifier | modifier le code]

Logo de Windows 8

Windows 8 est en juin 2015 la dernière version de Windows. Une édition ARM, Windows RT, est disponible pour la première fois. Windows 8 introduit une nouvelle interface, basée sur celle de Windows Phone plus facile à utiliser en tactile. Cette interface remplace le menu démarrer par un écran démarrer en plein écran. D'autres nouveautés sont le support de l'USB 3.0, l'arrivée du Windows Store et un nouveau système de démarrage permettant de démarrer plus vite que Windows 7[12]. Windows 8 est disponible dans les éditions suivantes :

  • Windows 8
  • Windows 8 Pro
  • Windows 8 Enterprise
  • Windows RT

Une mise à jour majeure de Windows 8 : Windows 8.1 est sorti le 17 octobre 2013.

Windows 10[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Windows 10.
Logo de Windows 10

Windows 10 est la dernière version de Windows. Le menu Démarrer est de retour, celui-ci ayant disparu dans le Windows 8. Cette nouvelle version apporte Cortana, un système de reconnaissance vocale qui permet d'envoyer des mails, nous rappeler les évènements inscrits dans l'agenda... Windows 10 remplace Internet Explorer par Microsoft Edge, qui améliore la barre d'adresse, intègre Cortana... Grâce à Edge, on peut également faire des annotations sur les pages Web. Cette version intègre le multitâche virtuel. Voici les versions sorties en 2015 : - Windows 10 Home - Windows 10 Pro - Windows 10 Entreprise - Windows 10 Éducation.

Microsoft améliore Windows 10 d'années en années ; ils ont sortis plusieurs mises à niveau de son OS (mise à jour de fonctionnalité) :

- Le 29 juillet 2015, lancement du développement de Windows 10 build 10.0.10240,

- Mi-novembre 2015, Microsoft déploie la première mise à jour majeure de Windows 10, surnommée Threshold 2. Cette mis à jour permet de stabiliser le système, d'améliorer Cortana, le navigateur Edge et certains éléments de l'interface graphique du système d’exploitation,

- Mardi 2 août 2016, Microsoft déploie la mise à jour majeure « Anniversary update » pour PC et Mobile. Celui-ci indique que cette mise à jour se déploie par vagues pour ne pas surcharger les serveurs,

- Microsoft annonce que la mise à jour "Creators Update" sur les PC sera disponible dès le 11 avril 2017 (cela se fera par étapes), mais pour les impatients, il est possible de l'avoir via un assistant de mise à jour dès le 5 avril 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « A history of Windows – Highlights from the first 25 years », windows.microsoft.com, Microsoft (consulté le 10 novembre 2013)
  2. « The Windows RT Review », (consulté le 29 octobre 2013)
  3. Microsoft Announces Support of System on a Chip Architectures From Intel, AMD, and ARM for Next Version of Windows: 5 January 2011
  4. Mark Ward, « The end of an era - Windows 3.x », news.bbc.co.uk, BBC News,‎ (lire en ligne)
  5. « Poking Around Under the Hood: A Programmer's View of Windows NT 4.0 », Microsoft.com (consulté le 20 mai 2011)
  6. Paul Thurrott, « Paul Thurrott's SuperSite for Windows: Windows 2000 FAQ », SuperSite for Windows (consulté le 12 janvier 2008)
  7. « Windows Vista: Compare Editions »
  8. « Windows 7 and Windows Server 2008 R2 Timelines Shared at Computex », Microsoft, (consulté le 3 juin 2009)
  9. « Windows Vista Team Blog: Introducing Windows 7 »
  10. « Engineering Windows 7 : Designing Aero Snap », Steven Sinofsky/Microsoft (consulté le 8 juin 2009)
  11. « Windows 7 Lineup Offers Clear Choice for Consumers and Businesses », Microsoft, (consulté le 22 juillet 2009)
  12. Thurott, Paul, « Microsoft Touts Incredible Windows 8 Boot Times », Penton Media (consulté le 9 septembre 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]