Hirakata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hirakata-shi
枚方市
Sanctuaire Haiden
Sanctuaire Haiden
Drapeau de Hirakata-shi
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Kansai
Préfecture Osaka
Maire Osamu Takeuchi
Code postal 〒573-8666
Démographie
Population 405 633 hab. (août 2013)
Densité 6 233 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 48′ 52″ Nord, 135° 39′ 03″ Est
Superficie 6 508 ha = 65,08 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte administrative du Japon2
City locator 13.svg
Hirakata-shi

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte topographique du Japon2
City locator 13.svg
Hirakata-shi
Liens
Site web http://www.city.hirakata.osaka.jp/

Hirakata (枚方市, Hirakata-shi?) est une ville située au Nord-Est de la préfecture d'Ōsaka dans le Kansai au Japon. Elle est contiguë aux préfectures de Nara et Kyoto[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

À Hirakata coule la rivière Yodo. La rivière commence au lac Biwa et elle va jusqu'au golfe d'Osaka. Elle a 75 kilomètres de long[2]. Il y a aussi un grand parc appelé Yamadaikekoen à Fujisaka[3].

Hotani[modifier | modifier le code]

Hotani est choisi parmi les 100 meilleures collines du Japon, et le quartier est aussi réputé pour ses fantômes. Les personnes dans Hotani fêtent la récolte en automne.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville est la scène de la légende de Tanabata[4], et elle possède quelques monuments historiques, comme le temple de Kudara. Il y a également une rue historique entre la gare de Hirakata et la gare de Hirakatakoen. À Hirakata, il y a quatre vieilles routes. Ce sont les routes de Higashikouya, Yamane, Kyo, et Iwafune. Kagiya, c'est le nom de la maison où habitaient les commerçants qui travaillaient sur la rivière Yodo pendant l'ère Edo[5].

Transports[modifier | modifier le code]

Reliée à Ōsaka et Kyoto par la ligne Keihan, la ville est bien desservie en trains et bus. En 2010, la deuxième route Keihan est entrée en service[6]. Il y a beaucoup de bons restaurants près de la gare d'Hirakata.

La sécurité à Hirakata[modifier | modifier le code]

En 2012, il y a eu 91 cambriolages, 69 vols à l'arraché et aussi des escroqueries (notamment par téléphone)[7]. Il y a aussi eu 2092 accidents de circulation[8]. En 1998, on a constaté 10973 infractions de la route. La police de Hirakata a renforcé ses patrouilles. En 2012, il n'y avait plus que 1587 infractions, soit une diminution de 9386[9].

Universités[modifier | modifier le code]

Cette ville de plus de 400 000 habitants[10] est réputée pour son université internationale Kansai Gaidai (littéralement Université des langues étrangères du Kansai). La ville accueille donc chaque année environ 500 étudiants internationaux[11]. Kansai Gaidai a deux campus, Nakamiya et Gakkentoshi[12]. Outre Kansai Gaidai, on ne trouve pas moins de quatre autres universités qui portent le nombre d'étudiants à plus de 16 000:

  • Osaka International University (大阪国際大学)[13]
  • Osaka Institute of Technology[14]
  • Université Setsunan[15]
  • Kansai Medical University[16]

Industries[modifier | modifier le code]

Il y a un terrain de golf international à côté de la gare de Tsuda. Une industrie du textile est également présente. Il y a la première succursale de Tsutaya[17].

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Le parc Hirakata (ひらかたパーク). C'est un parc thématique qu'on appelle souvent en abrégé "Hirapa-a". Il est 2e parc le plus populaire à Osaka après USJ. Les montagnes russes sont populaires, et, en été, il y a une piscine qui est populaire auprès des enfants. C'est le plus vieux parc d'attractions au Japon. Parmi les attractions, il y a des grandes montagnes russes[18].
  • Kuzuha Mall (くずはモール). C'est un centre commercial près de la station de Kuzuha. Il été créé en 1972. On y trouve un maquette de train Keihan[19].
Train Keihan dans le Kuzuha Mall
Hirakata Juku
  • Parc de Yamada-ike (山田池公園). C'est un grand parc naturel (67.4 hectares) près de la station de Fujisaka. Il y a des jardins de fleurs, une colline gazonnée, un square et une place pour barbecue[21].
  • Hirakata Hakkei (枚方八景). C'est huit paysages remarquables[22].
  1. Yodogawa des quatre saisons (淀川の四季)
  2. Le bois des vestiges d'un temple à Kuzuha (樟葉宮跡の杜)
  3. Les cerisiers à Makino (牧野の桜)
  4. La lune dans l'étang à Yamada (山田池の月)
  5. La vue de Kunimi-yama (国見山の展望)
  6. Shohu du vestige d'un temple à Kudara (百済寺跡の松風)
  7. L'ombre des feuillages à Mannenji-yama (万年寺山の緑陰)
  8. La rangée des arbres au HLM Kouri (香里団地の並木)
Rangée des arbres au HLM Kouri
  • Le sanctuaire Ogami (意賀美神社). C'est un sanctuaire qui est bien connu pour ses fleurs de pruniers au printemps[23].

Spécialités de la ville[modifier | modifier le code]

  • Les figures en chrysanthèmes. Cette culture a 100 ans d’histoire ; il y a un spectacle caractéristique en automne. Les vêtements des figures sont fabriqués en chrysanthèmes selon un thème différent chaque année[24].
Figures en chrysanthèmes au Hirakata Park
  • Les soumen. Dans les quartiers Tsuda et Hotani, on fait des soumen depuis 200 ans[25], mais, maintenant, la production diminue et seuls 1 producteur à Tsuda et 3 producteurs à Hotani font encore des soumen[26].
  • Les raisins. À Hirakata, on cultive beaucoup de raisins et le rendement est au 9e rang au Japon. On cultive particulièrement les Delaware[27].
  • Les Kurawanka-Mochi. C’est un gâteau spécial d’Hirakata. Il a plus de 400 ans d’histoire. Il était vendu par des commerçants qui montaient dans les bateaux de Kurawanka (Kurawanka-Fune) à l’époque d’Edo. De nos jours, on peut les acheter dans des magasins, et il y a 12 variétés de goût[28].

Événements[modifier | modifier le code]

Marathon: En février 2013 Il s'appelle "Yodogawa Kanpei marathon"[29]. Beaucoup de comédiens courent avec les participants.

Célébrités[modifier | modifier le code]

Junichi Okada, un membre du groupe d'idoles masculins japonais V6[30], est de Hirakata, ainsi que le groupe Janne Da Arc.

Mascottes[modifier | modifier le code]

  • "Hikoboshi-kun"

Il est la mascotte de Hirakakata[31]. Il est fait sur le modèle de l'homme qui s'appelle "Hikoboshi" dans la légende de Tanabata, qui se déroule dans la ville[32]. Il a été créé pour développer l'industrie .

  • "Kurawanko"

C'est un chien et l'ambassadeur du tourisme d'Hirakata[33].

  • "Mikke"

C'est une chatte et elle porte un costume de prêtresse. Elle fait de la publicité pour la rue commerçante de Kuzuhamiya Omotesando[34].

Quelques dates clefs[modifier | modifier le code]

  • 530: Hirakata est mentionnée dans le Nihon Shoki.
  • 1600-1688: Hirakata était une ville d'étape pendant l'époque Edo, Hirakata-juku.
  • 1910: entrée en service de la ligne de train Keihan; construction de quatre gares: Kuzuha, Makino, Hirakata Higashiguchi et Kousenji.
  • 1939: explosion d'une poudrière de l'armée de terre. Construction de la Poudrière Uji.
  • 1947: la ville s'agrandit de 40, 62 km2 et 41 041 habitants en absorbant des localités voisines.
  • 1971: La Charte des citoyens de la ville de Hirakata est instituée.
  • 1976: la population a dépassé 300 000 habitants.
  • 2010: la 2e Route Keihan est entrée en service.

Villes jumelées[modifier | modifier le code]

Photographies[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Carte.
  2. Carte du Bureau de l'Administration de la Yodo
  3. Site officiel (jp).
  4. Site en japonais (まいぷれ) sur le festival de Tanabata à Hirakata (nombreuses photos).
  5. Nombreuses photos sur le blog osakarchit (jp).
  6. Osaka, Prefectural Govenment, Osaka Cycle Event Get together on the Highway! OSAKA Yume Ride 2010 (en) (vérifié le 10/11/2011)
  7. [city.hirakata.osaka.jp Site officiel de la mairie de Hirakata]
  8. [police.pref.osaka.jp Site officiel de la Police de la Préfecture d'Osaka]
  9. Site officiel de la police de la Préfecture d'Osaka
  10. Site officiel de Hirakata (en).
  11. Site officiel de Kansai Gaidai.
  12. Site officiel de Kansai Gaidai (en).
  13. Site officiel (multilingue).
  14. Site officiel (en)
  15. Site officiel (en)
  16. Site officiel (en)
  17. Site officiel, Company History (en) (vérifié le 10/11/2011)
  18. Site officiel (jp).
  19. (ja) Site officiel.
  20. (ja) Hirakata-Shuku Kagiya Museum, About Kahiya (2014)
  21. (ja) Site officiel de la ville, 山田池公園(やまだいけこうえん) (2012)
  22. (ja) Site officiel de la ville, 枚方八景 (2012)
  23. (ja) Site de Keihan, 意賀美神社 (おかみじんじゃ) (sans date)
  24. (ja) Site officiel de la ville, ひらかた市民菊人形の会 (2012)
  25. (ja) Site officiel de Hirakata, Hotani, 1/2/1998.
  26. (ja) 【クローズアップ人】 「河内素麺」の伝統、絶やさぬ 23/2/2013.
  27. (ja) Site officiel de la Préfecture d'Osaka, 早わかり特産物 ぶどう, 28/8/2015.
  28. (ja) TORAYA, 内藤繁子と「くらわんか餅」, 16 mai 2009; (ja) Site officiel de la ville, シティプロモーションムービー「くらわんか」 (2012).
  29. Site officiel (jp)
  30. Site officiel de V6 (jp)
  31. (ja) Site officiel de Hirakata, 「ひこぼしくん」と「くらわんこ」 (2012)
  32. (ja) Yurukara Granpuri, ひこぼしくん (sans date)
  33. (ja) Site officiel de Hirakata, 「ひこぼしくん」と「くらわんこ」 (2012); (ja)Hirakata Culture Tourist Association (2015)
  34. (ja) Site officiel de Mikke (2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 枚方市企画部企画調査室, 枚方風土記 (Hirakata Fudoki, Histoire et géographie de Hirakata), 1987

Lien externe[modifier | modifier le code]