Henriette Lambert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Henriette Lambert
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Distinctions
Bourse de la Casa de Velázquez

Henriette Lambert née à Bordeaux (Gironde) le est une artiste peintre française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Artiste peintre paysagiste entre figuration et abstraction, Henriette Lambert commence par copier des œuvres d'Eugène Delacroix et entre à l'École des beaux-arts de Bordeaux. Elle intègre ensuite les Beaux-Arts de Paris, où elle est admise dans les ateliers de Jean Dupas ([1882-1964)[1] et de Nicolas Untersteller (1900-1967), nommé directeur depuis un an.

En 1953, elle obtient une bourse pour la Casa de Velázquez à Madrid, où elle découvrira la lumière espagnole, les couleurs éclatantes, les ocres variés des zones désertiques des Hurdes en Estrémadure. Elle pratique la peinture à l'huile sur papier qu'elle exécute pendant ses promenades et voyages.

Rentrée à Paris, elle partage son temps entre son appartement parisien de la rue Linné dans le 15e arrondissement et le bourg de Cassy à Lanton, dans le bassin d'Arcachon, où elle vit une partie de l'année et travaille à des illustrations pour Cheyne éditeur. Elle produit une dizaine de toiles par an. Elle expose notamment à la galerie Le troisième œil à Bordeaux.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • De 1967 à 1972 : galerie Albert Loeb à Paris et à New York.
  • De 1973 à 1983 : galerie Jacob à Paris.
  • 1982 : alerie Jacob, avec François Dilasser.
  • De 1984 à 1992 : galerie Galarté.
  • 1993 : galerie du Troisième Œil à Bordeaux et à Paris.
  • De février au  : Rétrospective d'Henriette Lambert, musée des Beaux-Arts de Bordeaux, plus de cent œuvres.
  • Du au  : Coloratur, atelier de Cheyne éditeur, le Chambon-sur-Lignon.
  • Du au  : exposition à Anglet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le , sous le no 1561 (Archives des Beaux-Arts de Paris, Registre des inscriptions des femmes Atelier Jean Dupas, AJ 52-1353).
  2. « Paysage aux deux maisons », notice no 00650013017, base Joconde, ministère français de la Culture.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bénézit.
  • « Henriette Lambert », Magazine d'Anglet, no 99, -, p. 14.
  • Les Nouvelles Littéraires, no 2539, .
  • Françoise Garcia, Sylvaine Olive, Christian Gardair (notes bibliographiques), Henriette Lambert, rétrospective, Bordeaux, Musée des Beaux-Arts, 2003, Imp. Pujol (ISBN 2-902067-37-2).
  • Michèle Lescure-Lebrun et Xavier Guilhem-Ducléon, « Henriette Lambert », Le Petit Journal, Gazette de la Cerisaie, no 4, , p. 2.
  • Michel Dieuzaide, Vies d'Ateliers, 2010, 96 p. (ISBN 9782868535474).
  • Jacques Battin, préface de Michel Suffran, postface de Jacques Chancel, Le Bassin d'Arcachon par ces peintres, Éditions Atlantica, 2011, 192 p. (ISBN 978-2-7588-0425-3).

Liens externes[modifier | modifier le code]