Henri La Barthe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Henri La Barthe
Nom de naissance Henri Labarthe
Alias
Ashelbé, Roger d'Ashelbé, Détective Ashelbé
Naissance
Paris, France
Décès (à 75 ans)
Paris
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture française
Genres

Henri La Barthe, né le dans le 13e arrondissement de Paris, ville où il est mort le dans le 18e arrondissement[1], est un journaliste, détective, et, auteur français de nouvelles, de pièces de théâtre, de radio et de romans noirs des années 1930. Il écrivit sous différents pseudonymes : Ashelbé, Roger d'Ashelbé, Détective Ashelbé, variations autour de la prononciation de ses initiales (HLB). Il est le grand-père du chanteur écrivain Thierry Tuborg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien journaliste de profession et détective, Henri La Barthe décide de créer le journal Détective pour promouvoir son agence à la fin des années 1920. Il revend ce titre en 1928 à Gallimard pour se consacrer à l'écriture de romans policiers[2] Ses deux premiers romans paraissent en 1930 sous le pseudonyme de Roger d'Ashelbé puis en 1931 sous celui de Détective Ashelbé, mais il faudra attendre la réédition de Pépé le Moko en 1937 à la suite de la sortie du film pour que l'auteur connaisse enfin le succès[3].

Aujourd'hui on le connaît surtout par les adaptations cinématographiques qui ont été faites, avec sa participation, de ses romans : Pépé le Moko de Julien Duvivier et Dédée d'Anvers d'Yves Allégret...

Henri La Barthe a disparu à la fin de la guerre : sa femme et ses enfants n’ont jamais su ce qu’il était devenu. Comme l’écrit Dominique Kalifa, « Certains parlent de collaboration, d’autres d’un exil américain pour tenter sa chance à Hollywood. [...] La date même de sa mort, 15 mai 1963, (à 75 ans) est incertaine. » [4] Les recherches faites par son fils pour le retrouver resteront vaines.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans policiers[modifier | modifier le code]

  • Les Curieuses Enquêtes de M. Petitvillain, détective (1930)
  • Pépé le Moko (1931), rééd. Tallandier
  • Le Club des aristocrates (1937)
  • Dédée d'Anvers (1939), éditions Star
  • Pépé le Moko se venge (1939)

Scénarios de cinéma[modifier | modifier le code]

Henri La Barthe est également crédité au scénario de Dédée d'Anvers, d'Yves Allégret (1948)[6], mais avait alors disparu...

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Paris 13e, acte de naissance no 2260, année 1887 (avec mention légale de décès)
  2. Gabriel Thoveron, Deux siècles de paralittératures : lecture, sociologie, histoire, tome 2, De 1895 à 1995, pages 565 et 566
  3. André Nolat, Roman ciné, pages 45 et 46
  4. a et b Dominique Kalifa, « Henri La Barthe, l’inventeur de Détective », Criminocorpus. Revue d'Histoire de la justice, des crimes et des peines,‎ (ISSN 2108-6907, lire en ligne, consulté le 7 août 2020)
  5. Pépé le Moko (1937) - IMDb (lire en ligne)
  6. Dédée d'Anvers (1948) - IMDb (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]