Handball aux Jeux olympiques d'été de 1976

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Handball aux
Jeux olympiques de 1976
Description de l'image Handball pictogram.svg. Description de l'image Logo JO d'été - Montréal 1976.svg.
Généralités
Sport Handball
Organisateur(s) Fédération internationale de handball
Édition masculin 2e[1]
féminin 1re
Lieu(x) Montréal
Date du 18 au
Participants Hommes : 12 équipes
Femmes : 6 équipes
Épreuves 2

Palmarès
Tenant du titre H. : Yougoslavie
F. : néant
Vainqueur H. : Union soviétique
F. : Union soviétique
Finaliste H. : Roumanie
F. : Allemagne de l'Est
Troisième H. : Pologne
F. : Hongrie

Navigation

Les matches de l'épreuve de handball des Jeux olympiques d'été de 1976 se sont déroulés à Montréal au Canada du 18 au . C'est la première fois que les femmes participent à cette épreuve olympique et la troisième fois chez les hommes.

La compétition est remportée par l'URSS à la fois chez les femmes et chez les hommes. Le premier tournoi féminin est archi-dominé par les Soviétiques qui remportent tranquillement le mini-championnat qui oppose les six équipes présentes, avec cinq victoires et une moyenne de huit buts encaissés par match.

Du côté des hommes, la Roumanie loupe une nouvelle fois le coche après avoir encore remporté le Championnat du monde deux ans plus tôt. Cette fois, les Roumains plient en finale face à l'URSS qui n'a jamais tremblé, menant 10 à 6 à la mi-temps pour finalement l'emporter 19 à 15. La troisième place est remportée par la Pologne face à la RFA (21-18).

Effectifs[modifier | modifier le code]

Médaillés[modifier | modifier le code]

Épreuves Or Argent Bronze
Tournoi masculin Union soviétique
Alexandre Anpilogov
Evgeni Chernichov
Anatoli Fedioukine
Valeri Gassi
Vassili Iline
Mikhaïl Ichtchenko
Iouri Kidyaev
Iouri Klimov
Vladimir Kravtsov
Sergueï Kouchniriouk
Iouri Lahoutine
Vladimir Maksimov
Oleksandr Rezanov
Mykola Tomyn.
Entraineur : Anatoli Evtouchenko
Roumanie
Ștefan Birtalan
Adrian Cosma
Cezar Drăgăniță
Alexandru Fölker
Cristian Gațu
Mircea Grabovschi
Roland Gunesch
Gabriel Kicsid
Ghiță Licu
Nicolae Munteanu
Cornel Penu
Werner Stockl
Constantin Tudosie
Radu Voina.
Entraineurs : Niculae Nedeff
Pologne
Zdzisław Antczak
Piotr Cieśla
Jan Gmyrek
Alfred Kałuziński
Jerzy Klempel
Zygfryd Kuchta
Jerzy Melcer
Ryszard Przybysz
Henryk Rozmiarek
Andrzej Sokołowski
Andrzej Szymczak,
Mieczysław Wojczak
Włodzimierz Zieliński.
Entraineur : Janusz Czerwiński
Tournoi féminin Union soviétique
Aldona Česaitytė-Nenėnienė
Nina Lobova
Lioudmila Pantchouk
Larissa Karlova
Natalia Tcherstiouk
Rafiga Chabanova
Lioubov Berechnaïa
Zinaïda Tourtchina
Tatiana Makarez
Maria Litochenko
Lioudmila Bobrus
Tatiana Glouchtchenko
Lioudmila Tchoubina
Galina Sacharova
Entraîneur : Igor Tourtchine
Allemagne de l'Est
Hannelore Zober
Gabriele Badorek
Evelyn Matz
Roswitha Krause
Christina Rost
Petra Uhlig
Christina Voss
Liane Michaelis
Silvia Siefert
Marion Tietz
Kristina Richter
Eva Paskuy
Waltraud Kretzschmar
Hannelore Burosch
Entraîneur : Peter Kretzschmar
Hongrie
Ágota Bujdosó
Mária Megyeri
Borbála Tóth-Harsányi
Katalin Laki
Amália Sterbinszky
Ilona Nagy
Klára Csík
Rozália Lelkes
Mária Vadász
Erzsébet Neméth
Éva Angyal
Mária Berzsenyi
Marianna Nagy
Zsuzsanna Kézi
Entraîneur : Bódog Török

Autres effectifs masculins[modifier | modifier le code]

Autres effectifs féminins[modifier | modifier le code]

Arbitres[modifier | modifier le code]

La Fédération internationale de handball (IHF) a sélectionné 12 binômes d'arbitres pour les deux tournois[2] :

  • Edgar Reichel (2) et Wilfried Tetens (2)
  • Otto Falk (2) et Hans Rosmanith (2)
  • Carl-Olov Nilsson et Leif Olsson (en) (2)
  • Jack Falk Rodil (2) et Kurt Emil Ohlsen
  • Henning Svensson et Jan Christensen
  • Øivind Bolstad et John Larsen
  • Andris Vitols et Jānis Ķuzulis
  • Hansruedi Rykart et Hansueli Ischer
  • Milan Valčić (2) et Miodrag Stanojević
  • H. Hensel et Peter Rauchfuß
  • Vasile Sidea (2) et Pantele Cîrligeanu (2)
  • László Marki (2) et Gyorgy Fülöp

Dix arbitres ont précédemment officié à Munich en 1972.

Sites[modifier | modifier le code]

Le tournoi olympique s'est déroulé surs trois sites :

Tournoi olympique masculin[modifier | modifier le code]

Modalités[modifier | modifier le code]

Les douze équipes qualifiées sont réparties en deux poules. Chaque équipe se rencontre une fois et à l'issue de cette première phase, les premiers de chaque poule s'opposent pour déterminer le champion olympique, les deux deuxièmes s'opposent pour déterminer la médaille de bronze et ainsi de suite.

Équipes qualifiées[modifier | modifier le code]

Du fait de l'introduction d'un tournoi féminin, le nombre d'équipes masculines est réduite à douze contre seize en 1972. Ainsi, seul le champion du monde en titre, la Roumanie, est qualifié directement tandis que les autres équipes doivent passer par des tournois de qualification :

Nation Compétition Qualification Répartition
Canada - Pays hôte Groupe A
Roumanie Championnat du monde 1974 Vainqueur Groupe B
Yougoslavie Tournois de qualification européens[3],[4] 1er du groupe A Groupe A
Tchécoslovaquie 1er du groupe B Groupe A
Hongrie 1er du groupe C Groupe B
Union soviétique 1er du groupe D Groupe B
Allemagne de l'Ouest 1er du groupe E Groupe B
Pologne 1er du groupe F Groupe A
Danemark 1er du groupe G Groupe A
Japon Tournoi de qualification asiatique[5] Vainqueur Groupe A
États-Unis Tournoi de qualification américain[6] Seul participant Groupe B
Tunisie Championnat d'Afrique des nations 1976 Vainqueur Groupe B

À noter que dans le but de préparer au mieux ces Jeux olympiques, les clubs soviétiques, est-allemands (sic), roumains et hongrois n'ont pas participé à la Coupe d'Europe des clubs champions.

Si les meilleures nations parviennent à se qualifier, l'Allemagne de l'Est, finaliste du Championnat du monde 1974, est éliminée à la différence de buts par l'Allemagne de l'Ouest (seulement 9e au Mondial), tandis que la Suède, devancé par la Tchécoslovaquie, rate sa première compétition internationale depuis le début du handball.

Groupe A[modifier | modifier le code]

Dans la première poule, le Danemark, le Japon et le Canada sont très vite dépassés dans la course aux médailles. Les Yougoslaves battent les Soviétiques (20-18) qui l'emportent face à l'Allemagne de l'Ouest (18-16). Dans le dernier match du groupe, la Yougoslavie, peu concentrée et ratant de nombreux tirs, se fait surprendre par les Allemands de l'Ouest (18-17). Dès lors, trois équipes, l'URSS, l'Allemagne de l'Ouest et la Yougoslavie, terminent à égalité de points et sont départagées à la différence de buts générale : l'Union soviétique, qui avait démoli le Canada 25 à 9 et le Japon 26 à 16, s'empare de la première place, l'Allemagne de l'Ouest joue pour la médaille de bronze tandis que le champion en titre yougoslave doit se contenter du match pour la cinquième place.

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1er Union soviétique 8 5 4 0 1 111 77 34
2e Allemagne de l'Ouest 8 5 4 0 1 97 76 21
3e Yougoslavie (T) 8 5 4 0 1 110 93 17
4e Danemark 4 5 2 0 3 92 102 -10
5e Japon 2 5 1 0 4 96 111 -15
6e Canada 0 5 0 0 5 75 122 -47
  • Qualifié pour la finale.
  • Qualifié pour le match pour la 3e place.
  • Qualifié pour les matches de classements.
  • T : Tenant du titre.
Date Équipe 1 Score Équipe 2
Union soviétique 26 – 16 Japon
Yougoslavie 22 – 18 Canada
Allemagne de l'Ouest 18 – 14 Danemark
Allemagne de l'Ouest 19 – 16 Japon
Yougoslavie 25 – 17 Danemark
Union soviétique 2509 Canada
Yougoslavie 20 – 18 Union soviétique
Allemagne de l'Ouest 26 – 11 Canada
Danemark 21 – 17 Japon
Danemark 24 – 18 Canada
Allemagne de l'Ouest 16 – 18 Union soviétique
Yougoslavie 26 – 22 Japon
Allemagne de l'Ouest 18 – 17 Yougoslavie
Japon 25 – 19 Canada
Union soviétique 24 – 16 Danemark

Groupe B[modifier | modifier le code]

Dans l'autre poule, la Roumanie, après avoir remporté ses deux premiers matches, se fait peur face Tchécoslovaquie (match nul) avant d'assurer la première place en s'imposant 17 à 15 lors de la "finale" du groupe face à la Pologne. Les Polonais, vainqueurs des Hongrois et des Tchécoslovaques, terminent à la deuxième place.

À noter que la Tunisie participe à la compétition du 18 au avant de les boycotter comme d'autres nations en raison de la participation de l'Afrique du Sud.

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1er Roumanie 7 4 3 1 0 91 71 20
2e Pologne 6 4 3 0 1 80 71 9
3e Hongrie 4 4 2 0 2 92 82 10
4e Tchécoslovaquie 4 4 1 1 2 85 82 3
5e États-Unis 0 4 0 0 4 80 122 -42
/ Tunisie / / / / / 00 00
  • Qualifié pour la finale.
  • Qualifié pour le match pour la 3e place.
  • Qualifié pour les matches de classement.
  • Forfait.
Date Équipe 1 Score Équipe 2
Roumanie 23 – 18 Hongrie
Tchécoslovaquie 28 – 20 États-Unis
Pologne 26 – 12 Tunisie
Tchécoslovaquie 2109 Tunisie
Roumanie 32 – 19 États-Unis
Pologne 18 – 16 Hongrie
Hongrie 36 – 21 États-Unis
Pologne 21 – 18 Tchécoslovaquie
Roumanie forfait Tunisie Tunisie
Pologne 26 – 20 États-Unis
Roumanie 19 – 19 Tchécoslovaquie
Hongrie forfait Tunisie Tunisie
Hongrie 22 – 20 Tchécoslovaquie
Roumanie 17 – 15 Pologne
États-Unis forfait Tunisie Tunisie

Tour final[modifier | modifier le code]

En finale, les Roumains, quadruple champions du monde, font clairement figure de favoris face à des Soviétiques dont la meilleure performance était une quatrième place au Mondial 1967 puis aux JO de 1972. Mais l'équipe soviétique a réussi à très bien maîtriser le meneur de jeu Cristian Gațu et à limiter la réussite de Ștefan Birtalan qui ne parvient à marquer qu'à trois reprises alors qu'il avait jusqu'alors inscrit une moyenne de 6 buts par match. Ainsi, après 20 minutes, l'URSS avait déjà creusé l'écart (8-3), la mi-temps étant conclue sur un score de 10 à 6. Si la seconde période a été plus équilibrée, jamais le résultat final n'a été remis en cause et l'URSS d'Anatoli Evtouchenko remporte son premier titre sur le score de 19 à 15.

Dans le match pour la médaille de bronze, la Pologne s'impose 21 à 18 aux dépens de l'Allemagne de l'Ouest grâce notamment aux six buts de Jerzy Klempel, qui aurait terminé meilleur buteur du tournoi si ses quinze buts contre la Tunisie n'avaient pas été effacés après le forfait de celle-ci.

Match Date Équipe 1 Score Équipe 2
Finale Union soviétique 19 - 15 Roumanie
Match pour la 3e place Pologne 21 - 18 Allemagne de l'Ouest
Match pour la 5e place Yougoslavie 21 - 19 Hongrie
Match pour la 7e place Tchécoslovaquie 25 - 21 Danemark
Match pour la 9e place Japon 27 - 20 États-Unis

Classement final[modifier | modifier le code]

Rang Nation
Médaille d'or, Jeux olympiques Union soviétique
Médaille d'argent, Jeux olympiques Roumanie
Médaille de bronze, Jeux olympiques Pologne
4e Allemagne de l'Ouest
5e Yougoslavie
6e Hongrie
7e Tchécoslovaquie
8e Danemark
9e Japon
10e États-Unis
11e Canada
Forfait Tunisie

Meilleurs buteurs[modifier | modifier le code]

Rang Joueur Nation MJ Total Ch. 7m
1 Ștefan Birtalan Roumanie 5 32 18 14
Bent Larsen Danemark 6 13 19
3 Zdravko Miljak Yougoslavie 6 30 17 13
4 Joachim Deckarm Allemagne de l'Ouest 6 28 20 8
5 Kenji Fujinaka Japon 6 26 26 0
6 Valeri Gassi Union soviétique 5 25 19 6
Pavel Mikeš Tchécoslovaquie 5 15 10
8 Richard Abrahamson États-Unis 5 24 24 0
Randolph Dean États-Unis 4 18 6
10 Jerzy Klempel Pologne 5 23 19 4
Vladimir Maksimov Union soviétique 6 13 10

Remarque : avec 38 buts, Jerzy Klempel aurait terminé meilleur buteur du tournoi si ses quinze buts contre la Tunisie n'avaient pas été effacés après le forfait de celle-ci.

Tournoi olympique féminin[modifier | modifier le code]

Modalités[modifier | modifier le code]

Les six équipes qualifiées sont placées dans une poule unique. Chaque équipe se rencontre une fois et à l'issue de la compétition, le classement de la poule établit le classement final.

Équipes qualifiées[modifier | modifier le code]

Les modalités de qualification de la sixième et dernière équipe (après le pays hôte et les quatre premiers du Championnat du monde 1975) a fait l'objet d'âpres discussions[7] entre la fédération internationale (qui voulait qualifier le cinquième du Championnat du monde 1975) et certaines fédérations nationales et notamment les États-Unis qui ont fait la contre-proposition de qualifier le vainqueur d'un tournoi groupant les champions d'Afrique, d'Asie et d'Amérique. C'est cette dernière proposition, par ailleurs soutenue par la France, qui a été retenue avec 25 voix ; la proposition de l'IHF recueillant 10 voix et contre 12 pour celle de la Finlande (qui proposait une solution intermédiaire, à savoir le vainqueur d'un match opposant le cinquième des Championnats du monde 1975 au vainqueur du tournoi Afrique, Asie, Amérique)[7].

Le tournoi de qualification olympique, disputé aux États-Unis moins de 3 semaines avant le début du tournoi olympique, a été remporté par le Japon (vainqueur du tournoi de qualification asiatique 1975) face aux États-Unis (seule équipe des Amériques) et à la Tunisie (vainqueur du Championnat d'Afrique 1976)[8].

Ainsi, les six équipes qualifiées sont :

Nation Compétition Qualification
Canada Pays hôte
Allemagne de l'Est Championnat du monde 1975 Vainqueur
Union soviétique Finaliste
Hongrie 3e place
Roumanie 4e place
Japon Tournoi de qualification olympique Vainqueur

Compétition[modifier | modifier le code]

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
Médaille d'or, Jeux olympiques Union soviétique 10 5 5 0 0 92 40 52
Médaille d'argent, Jeux olympiques Allemagne de l'Est 7 5 3 1 1 89 47 42
Médaille de bronze, Jeux olympiques Hongrie 7 5 3 1 1 85 55 30
4e Roumanie 4 5 2 0 3 73 83 -10
5e Japon 2 5 1 0 4 72 115 -43
6e Canada 0 5 0 0 5 35 106 -71
Date Équipe 1 Score Équipe 2
Hongrie 25 – 18 Japon
Union soviétique 2103 Canada
Allemagne de l'Est 18 – 12 Roumanie
Union soviétique 1408 Roumanie
Allemagne de l'Est 24 – 10 Japon
Hongrie 2403 Canada
Allemagne de l'Est 2904 Canada
Roumanie 21 – 20 Japon
Union soviétique 1209 Hongrie
Roumanie 17 – 11 Canada
Allemagne de l'Est 07 – 07 Hongrie
Union soviétique 3109 Japon
Japon 15 – 15 Canada
Hongrie 20 – 15 Roumanie
Allemagne de l'Est 11 – 14 Union soviétique

Meilleures marqueuses[modifier | modifier le code]

Rang Joueuse Nation MJ Total Ch. 7m
1 Terumi Kurata Drapeau du Japon Japon 5 28 10 18
2 Kristina Richter Drapeau de l'Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est 5 27 16 11
3 Tetiana Makarets Drapeau de l'Union soviétique Union soviétique 5 24 19 5
4 Zinaïda Tourtchina Drapeau de l'Union soviétique Union soviétique 5 22 14 8
5 Amália Sterbinszky Drapeau de la Hongrie Hongrie 5 18 9 9
6 Roswitha Krause Drapeau de l'Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est 5 16 14 2
7 Hitomi Matsushita Drapeau du Japon Japon 5 15 12 3
8 Marion Tietz Drapeau de l'Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est 5 14 14 0
Magdalena Miklos Drapeau de la Roumanie Roumanie 5
10 Lioudmila Pantchouk Drapeau de l'Union soviétique Union soviétique 5 13 13 0
Maria Bosi Drapeau de la Roumanie Roumanie 5

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C’est la 2e apparition à 7 joueurs et en salle mais la 3e apparition du handball masculin aux Jeux olympiques, la première (en 1936) s’étant jouée à 11 joueurs et en plein air.
  2. « Arbitres aux Jeux olympiques (1936-2012) » [PDF], Fédération internationale de handball (consulté le )
  3. « Qualifications Jeux olympiques », Hand-ball : bulletin fédéral n°122, Fédération française de handball, (consulté le ), p. 27-28.
  4. « Tournois de qualification européens », sur todor66.com (consulté le ).
  5. « Tournoi de qualification asiatique », sur todor66.com (consulté le ).
  6. « Tournoi de qualification américain », sur todor66.com (consulté le ).
  7. a et b « Les Jeux olympiques féminins de Montréal », Hand-ball : bulletin fédéral, Fédération française de handball, no 109,‎ , p. 19 (lire en ligne, consulté le ).
  8. (en) « Women Handball Intercontinental Olympic Qualification 1976 Milwakee (USA) - 28.06-03.07 », sur todor66.com, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :