Hal Abelson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hal Abelson
Image dans Infobox.
Hal Abelson en décembre 2007.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (74 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Directeur de thèse
Site web
Distinction
Archives conservées par
Massachusetts Institute of Technology Libraries (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Harold « Hal » Abelson, né le , est un universitaire américain du MIT[1]. Il est Class of 1922 Professor of Computer Science and Engineering au MIT. Il est connu comme membre fondateur de la Free Software Foundation et de Creative Commons[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Harold Abelson étudie à l’université de Princeton avec un Bachelor et soutient un Ph.D. en mathématiques au MIT en 1973, sous la direction de Dennis Sullivan[3], avec une thèse intitulée « Topologically Distinct Conjugate-Varieties with Finite Fundamental-Group ».

Contributions[modifier | modifier le code]

Logiciel libre[modifier | modifier le code]

Personnalité du mouvement du logiciel libre, Abelson est l’un des fondateurs en 2001 de Creative Commons et il est membre fondateur de la Free Software Foundation et fait partie de son Board of Directors. Il était directeur d’un ONG intitulée Center for Democracy and Technology, à Washington D.C. il a également servi la cause de la culture libre au sein de l'organisme Public Knowledge.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Au MIT, il est actif dans le développement de l’enseignement de la géométrie au moyen du langage de programmation Logo et de la programmation par tortues ; il écrit une implémentation sur Apple II et plusieurs livres à ce sujet. Le cours d’introduction à l’informatique élaboré avec Gerald Jay Sussman fait l’objet de leur livre Structure and Interpretation of Computer Programs qui a eu une grande influence. Avec Sussman il dirigeait aussi le projet Mathematics and Computation au MIT.

Son livre Turtle Geometry écrit avec Andrea diSessa en 1981, présente une approche calculatoire de la géométrie, saluée comme un nouveau processus d’enseignement et d’apprentissage de la géométrie. En march 2015, une copie de l’implémentation de 1969 de la Turtle graphics (en) a été vendue à la The Algorithm Auction (en), la première vente aux enchères d’algorithmes[4].

Dans le cadre de ses activités au sein du MIT, il développe le langage de programmation MIT/GNU Scheme puis le distribue en logiciel libre en l'intégrant au projet GNU[5].

Lors d’une année sabbatique en 2009, il est invité chez Google, où il fait partie du groupe « App Inventor for Android », un programme pédagogique dont le but est de faciliter l’écriture d’applications pour mobile par des personnes sans expérience en programmation, et aussi « d’explorer si ceci change la nature de l’initiation à la programmation »[6]. Il est coauteur du livre App Inventor[7] avec David Wolber, Ellen Spertus et Liz Looney, publié par O'Reilly Media en 2011.

Aaron Swartz[modifier | modifier le code]

En , Aaron Swartz défendeur du open access se suicide, après la menace d’une longue peine de prison pour avoir téléchargé des articles de JSTOR à travers le réseau « open access » du campus du MIT[8].

À la suite, le MIT charge Hal Abelson de diriger des investigations internes sur les choix de l’école et son rôle dans les poursuites engagées par le FBI contre Aaron Swartz[9],[10],[11]. Le rapport a été remis en  ; il conclut que le MIT n’a rien fait de légalement incorrect, mais il recommande au MIT de changer son règlement interne sur certains points[12].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Le plus connu de ses livres est :

Autres livres :

  • Harold Abelson et Andrea diSessa, Turtle Geometry : The Computer as a Medium for Exploring Mathematics, MIT Press, , xx+477 p. (ISBN 0-262-01063-1, SUDOC 023763671). — Autre tirages en 1981, 1982, édition brochée en 1986. Traductions en espagnol, italien, polonais et bulgare.
  • Harold Abelson, Logo for the Apple II and Apple Logo, Peterborough, N. H., Byte Books, , xii+ 228 p. (ISBN 0-07-000426-9, SUDOC 024481386). — Traductions en espagnol, français, allemand, japonais et chinois.
  • Amanda Abelson et Harold Abelson, Logo for the Macintosh : An Introduction through Object Logo, Cambridge, MA, Paradigm Software, .
  • Harold Abelson, Kenneth Ledeen et Harry Lewis, Blown to Bits : Your Life, Liberty, and Happiness after the Digital Explosion, Prentice-Hall, , xiv+366 p. (ISBN 978-0-13-713559-2, SUDOC 132212366, lire en ligne).
  • (en) Harold Abelson, Liz Looney, Ellen Spertus et Dave Wolber, App Inventor : Create Your Own Android Apps, O'Reilly Media, , xxii-360 p. (ISBN 978-1-4493-9748-7, SUDOC 155089110, lire en ligne). — Nouvelle édition en 2014

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1992: MacVicar Faculty Fellows du MIT ; nomination parmi les six premiers, « en reconnaissance de ses contributions sigificatives et durables à l’enseignement et à l’éducation under-graduat »[13].
  • 1992 : Prix Bose (MIT's School of Engineering teaching award)[13]
  • 1995 : Prix Taylor L. Booth en éducation (en) décerné par la IEEE Computer Society, « pour ses contributions continuelles à la pédagogie et à l’enseignement de l’introduction à l’informatique »[14].
  • 2011 : Karl V. Karlstrom Outstanding Educator Award de l’ACM « pour sa contribution à l’éducation en informatique par des avancées innovantes dans les programmes d’enseignements conçus pour des étudiants cherchant à acquérir des compétences différentes en informatique, et pour son leadership dans le mouvement en faveur des ressources ouvertes en éducation » [15].
  • 2012 : Prix SIGSE pour contribution exceptionnelle à l’enseignement en informatique de l’ACM[16].

Abelson est fellow de l’IEEE.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Page de Hal Albelson au MIT
  2. « Board of directors — Free Software Foundation », fsf.org, 7 mars 2009.
  3. (en) « Hal Abelson », sur le site du Mathematics Genealogy Project
  4. « Hal Abelson  – Turtle Geometry », sur Artsy, Artsy (consulté le ).
  5. Il existe, au sein du projet GNU, deux autres implémentations du langage de programmation Scheme: GNU Guile et SCM.
  6. (en) Hal Abelson, « App Inventor for Android », Official Google Research Blog, (consulté le ).
  7. Abelson et al. 2011.
  8. US Attorney's Office District of Massachusetts, « Alleged Hacker Charged With Stealing Over Four Million Documents from MIT Network », Press release, (consulté le ).
  9. Gerry Smith, « Aaron Swartz Case 'Snowballed Out of MIT's Hands,' Source Says », Huffington Post, (consulté le )
  10. Gerry Smith, « President Reif writes to MIT community regarding Aaron Swartz,' Source Says », MIT News, (consulté le )
  11. Gerry Smith, « Anonymous hacks MIT sites to post Aaron Swartz tribute, call to arms' Source Says », (consulté le ).
  12. Hal Abelson, « Report to the President: MIT and the Prosecution of Aaron Swartz », (consulté le ).
  13. a et b The current board of directors, Free Software Foundation.
  14. « Taylor L. Booth Education Award », IEEE Computer Society (consulté le ).
  15. « Hal Abelson - Karl V. Karlstrom Outstanding Educator Award - United States – 2011 », Association for Computing Machinery (consulté le ).
  16. « SIGCSE Award for Outstanding Contribution to Computer Science Education »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), SIGCSE (consulté le ).