Hôtel de Mercy-Argenteau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant Paris image illustrant les monuments historiques français
Cet article est une ébauche concernant Paris et les monuments historiques français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Hôtel de Mercy-Argenteau
Hotel de Mercy-Argenteau.jpg
Présentation
Type
Architecte
Construction
1778
Commanditaire
Destination initiale
Statut patrimonial
Géographie
Pays
Région
Département
Arrondissement
Adresse
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg

L'hôtel de Mercy-Argenteau est un hôtel particulier situé sur le boulevard Montmartre à Paris[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

L'hôtel de Mercy-Argenteau est situé au 16 bis, boulevard Montmartre, dans le 9e arrondissement de Paris, en France.

Historique[modifier | modifier le code]

Cet hôtel particulier a été construit en 1778 par l'architecte Firmin Perlin pour le banquier Jean-Joseph de Laborde qui le revendit aussitôt au comte de Mercy-Argenteau, ambassadeur d'Autriche à Paris de 1783 à 1790, qui lui a donné son nom. C'est l'une des premières maisons bâties sur le boulevard, et l'une des très rares conservées, avec l'hôtel de Montholon construit par François Soufflot le Romain. L'hôtel fut vendu sous la Révolution française et perdit alors une grande partie de son jardin et ses communs.

Sous la Restauration, de 1827 à 1829, le principal corps de logis, qui avait déjà été augmenté d'ailes en retour le long des mitoyens, fut surélevé de trois étages, transformant l'hôtel en un immeuble de rapport de six étages. Pour ne pas rompre l'enfilade des salons de l'étage noble, alors occupé par un cercle mondain, le Grand Cercle, la distribution des étages supérieurs se fit par deux escaliers situés aux extrémités de la parcelle, reliés à chaque étage par de longues coursives éclairées zénithalement par des puits de lumière. Cette distribution originale enjambant le bel étage a permis de créer dans les étages supérieurs des appartements de tailles très différentes.

En 1890, une vaste salle des fêtes (dite salle à manger) a été créée au-dessus de la cour. Elle est attribuée à Charles Garnier dans la mesure où les plans du permis de construire sont signés de l'architecte Fernoux. La longue façade comprend onze travées avec un avant-corps central en léger ressaut de trois travées. L'hôtel ne comportait à l'origine que deux étages. Il a conservé un vestibule monumental, un escalier d'honneur éclairé par un lanterneau et, au bel étage, un salon de style Louis XVI orné de colonnes d'ordre corinthien ainsi que l'ancienne salle des fêtes. L'hôtel de Mercy-Argenteau a été la résidence des compositeurs Boieldieu et Rossini.

Le monument a fait l'objet d'une restructuration entre 2009 et 2012 par le cabinet d'architectes DTACC. Bien que les parties classées du premier étage aient été conservées, les planchers ont été partiellement démolis et une nouvelle façade a été créée au rez-de-chaussée sur le boulevard[2].

Elle accueille aujourd'hui le siège de Mozilla à Paris. Le bâtiment, dans lequel environ 30 salariés travaillent, permettra d'accueillir jusqu'à 50 permanents. L'entreprise mise sur ces locaux pour le développement de Firefox, Rust, Servo et d'autres projets[3].

De nombreux évènements autour d'Internet ou du logiciel libre ont lieu régulièrement dans ces bureaux.

Photos[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]