Hôtel La Pérouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel La Pérouse
Wfr0009-Nantes HotelLaPerouse 50789.JPG
L’hôtel vu du haut de la Tour Bretagne.
Localisation
Pays
Commune
Coordonnées
Architecture
Type
Ouverture
Architecte
Équipements
Étoiles
Star full.svgStar full.svgStar full.svgStar full.svg
Superficie
1300
Chambres
46
Gestion
Propriétaire
SARL La Pérouse
Site web
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
RedHut.svg
Localisation sur la carte de Nantes
voir sur la carte de Nantes
RedHut.svg

L'hôtel La Pérouse est un hôtel contemporain situé au no 3 de l'allée Duquesne (cours des 50-Otages), en secteur sauvegardé de Nantes, en France.

Présentation[modifier | modifier le code]

Cet hôtel 4 étoiles a été construit en 1992[1]-1993[2]. Sa façade ouest avec l'entrée principale de l'hôtel donne sur l'allée Duquesne, celle se trouvant au nord est bordée par la place des Petits-Murs et à l'est par la rue Armand-Brossard, alors que le mur pignon sud s'adosse à un immeuble du XIXe siècle. Sa conception originale (par exemple, sa façade inclinée ou ses fenêtres rectangulaires) et la création du mobilier ont été réalisés par les architectes Clotilde et Bernard Barto de l'agence BARTO + BARTO[3] et Pierrick Mazeron[1].

Des visites y sont organisées depuis plusieurs années lors des Journées du patrimoine.

Distingué en 2011, par le label « Patrimoine du XXe siècle », ce qui figure encore en 2017 sur son site Web et est repris par certains médias[4], il ne semble pourtant plus en bénéficier depuis une date indéterminée, puisqu'il n'apparaît plus sur la liste actuelle des édifices ainsi labellisés sur la base Mérimée[5] (voir également l'article Liste des édifices labellisés « Patrimoine du XXe siècle » de la Loire-Atlantique).

Architecture[modifier | modifier le code]

Cet hôtel, qui culmine à 27 m de hauteur[6], présente 47 chambres pour 1 300 m2 de surface utile. Il compte sept étages et des combles (les immeubles du XIXe siècle voisins de même hauteur comptent quatre niveaux et des combles). La corniche qui, sur les bâtiments anciens alentour, permet de supporter le système d'écoulement des eaux, est invisible sur l'hôtel La Pérouse, puisque intégrée dans l'épaisseur de la façade[7].

Le bâtiment est d'aspect massif, il est couvert de tuffeau clair. Ses façades sont percées de fenêtres horizontales, disposées irrégulièrement. Son architecture tranche avec celle de l'immeuble du XIXe siècle auquel il est adossé. Le choix de le doter d'une façade nord présentant un angle, lui donnant un aspect penché, est destiné à rappeler l'inclinaison des immeubles du XVIIIe siècle due à l'affaissement imprévu du sol au moment de leur construction, particularité visible notamment allée d'Erdre, à l'extrémité nord du cours des 50-Otages[1].

Le choix a été fait de couvrir le toit de pierre de Chauvigny qui, bien que noircissant avec le temps, offre une continuité avec la couleur de la pierre blanche de Richemont des murs[8].

La disposition et la configuration des fenêtres rendent imprécise l'estimation par les passants du nombre d'ouvertures[8].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Colette David, Michel Bazantay, Franck Gerno, Romain Rousseau et Murielle Durand-Garnier (photogr. Philippe Ruault), Nantes - Architectures remarquables* 1945/2000, Nantes, Nantes aménagement, , 140 p. (ISBN 2-9515061-0-4).
  • Christophe Boucher (dir.), Jean-Louis Kerouanton (dir.) et Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement de la Loire-Atlantique (photogr. Bernard Renoux), Architectures et patrimoines du XXe siècle en Loire-Atlantique, Nantes, éditions Coiffard, , 224 p. (ISBN 2-910366-72-3).
  • Gaëlle Péneau (dir.), Guide d'architecture contemporaine - Nantes//Saint-Nazaire 2000-2010, Nantes, Coiffard éditions/Maison régionale de l'architecture des Pays de la Loire, , 256 p. (ISBN 978-2-910366-98-8, OCLC 793141304).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]