Gymnasium Paulinum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bâtiments actuels du Gymnasium Paulinum
Le Gymnasium Paulinum en 2006
Statue de saint Ludger à l'entrée du Gymnasium

Le Gymnasium Paulinum est l'établissement scolaire le plus ancien de Rhénanie-du-Nord-Westphalie et l'un des plus anciens d'Allemagne et d'Europe, puisqu'il a été fondé en 797. Ce Gymnasium placé sous le vocable de saint Paul se trouve à Münster en Westphalie.

Historique[modifier | modifier le code]

C'est en l'an 789 que Charlemagne ordonne à tous les monastères et évêchés d'ouvrir des écoles. Cela vaut donc pour Münster (appelée alors Mimigernafort) qui est une place forte de tribus franques. Le missionnaire saint Ludger (742-809), futur évêque de Münster, y fonde donc en 797 une école latine (schola latina) qu'il dédie à saint Paul (sous le nom de schola paulina), comme la cathédrale. L'école est placée sous la dépendance de l'abbaye (Monasterium, d'où le nom de Münster en allemand). L'établissement connaît un grand rayonnement au XVIe siècle après avoir vers 1500 commencé à donner un enseignement humaniste (c'est-à-dire permettant d'accomplir ses humanités) et moins scolastique. La schola paulina fait des émules, jusqu'en Flandres et dans les régions germanophones bordant la mer Baltique. L'enseignement y est donné en latin comme partout en Europe. Après les ravages causés par la Réforme et l'anabaptisme dans la région, les jésuites sont invités par Gottfried von Raesfeld à Münster pour y ouvrir en 1588 un collège jésuite. Celui-ci est chargé également de diriger l'école qui reçoit dès lors la dénomination de Collegium Paulinum[1].

La compagnie de Jésus est supprimée en 1773 et le collège est donc directement administré par le prince-évêque. Quelque temps plus tard, le prince de Fürstenberg (1729-1810), ministre du prince-évêque et adepte de l'Aufklärung (mais respectueux des valeurs chrétiennes), modernise l'enseignement. On introduit par exemple dans la principauté l'étude de l'histoire moderne, des mathématiques et des sciences naturelles et l'enseignement est en plus du latin également prononcé en allemand.

Après les guerres napoléoniennes qui mettent fin à la souveraineté du prince-évêque, Münster devient prussienne en 1815. Le collège possède de facto une fonction centrale: celle d'un Gymnasium dont l'enseignement et les réformes sont ensuite appliqués dans les autres établissements scolaires du Land.

Le Gymnasium Paulinum cesse de dépendre du diocèse de Münster en 1974 pour dépendre de la municipalité. La mixité y est introduite en 1978. L'établissement s'efforce de conserver son orientation humaniste.

C'est d'autre part le premier de quinze établissements scolaires du Land à obtenir le label d'Europaschule (école européenne)[2]. Le nombre d'élèves s'élevait pour l'année scolaire 2010-2011 à 1 017 pour 68 professeurs[3].

Élèves notables[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Et le statut de Collegium monasterium
  2. Accordé le 9 octobre 2007
  3. (de) Statistiques de la ville de Münster

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]