Guylaine Lanctôt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Guylaine Lanctôt
Diesse Ghis donnant une interview par téléconférence en 2022.png
Diesse Ghis en 2022.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Guylaine Saint-Pierre Lanctôt, née en 1941, anciennement Ghislaine Lanctôt, également appelée Madame Ghis, est une ex-médecin québécoise radiée pour complotisme. Figure antivaccinale et conférencière, elle est engagée dans la promotion d'une médecine spirituelle qui rejette les acquis de la science médicale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après 20 ans d'expérience en médecine [réf. nécessaire] et propriétaire de plusieurs cliniques médicales au Canada et aux États-Unis[1], elle aurait fondé et présidé l'American College of Phlebology[2], mais cela ne se retrouve pas sur le site de cette association devenue American Vein & Lymphatic Society[3] .

En 1992, elle se familiarise avec le mouvement anti-vaccin dans le cadre d'une conférence[1].

Elle devient une figure antivaccinale dans le débat lié à la controverse sur la vaccination[4],[5] ainsi que dans la résistance fiscale[1].

Dans son livre Mafia médicale paru en 1994, un livre à succès chez les antivaccins, elle dénonce le système de santé qui rendrait les gens malades pour mieux les spolier. Ce qui lui vaut la radiation du collège des médecins du Québec en 1997[1].

Elle est critiquée pour son approche intuitive et spiritualiste reposant sur les révélations de sa voix intérieure[6], et considérée comme conspirationniste par le site Conspiracywatch[7].

Afin de se dissocier du « système financier », elle abandonne son compte bancaire, sa carte de crédit, sa carte d'assurance maladie et ne fait plus de déclaration d'impôt. Pour cette raison, elle fait deux mois de prison en 2008, ayant refusé de signer la libération conditionnelle faite à son nom d'état-civil ; selon elle, c'est « la personnalité juridique créée par le gouvernement qui en détient la propriété »[8] et qu'elle a décidé de renier.

Elle propose la souveraineté individuelle, la préséance du monde invisible sur le monde visible, et une médecine spirituelle menant vers l'immortalité physique[9].

Publications[modifier | modifier le code]

  • De belles jambes à tout âge, 1988
  • Mafia médicale, 1994
  • Le procès de la mafia medicale, 1998
  • Que diable suis-je venue faire sur cette Terre ? M'accomplir, 2001
  • Madame Ghis - Évasion en prison, 2008
  • Évolution vers l'espèce nouvelle, 2008
  • Autorité vers la toute-puissance, 2008

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d ICI.Radio-Canada.ca, « Une doctrine dangereuse », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  2. Simonne Monet Chartrand, Pionnières québécoises et regroupements de femmes, Éditions de Remue-Ménage, 1994.
  3. « History & Timeline | American Vein & Lymphatic Society », sur www.myavls.org (consulté le )
  4. Alternative Santé
  5. Budd L. Hall,George Jerry Sefa Dei,Dorothy Goldin Rosenberg, Indigenous knowledges in global contexts: multiple readings of our world, University Of Toronto Press, (présentation en ligne), p. 126
  6. Georges-André Tessier, « Le complot Lanctôt », Québec Sceptique n° 34, (consulté le )
  7. « Ghislaine Lanctot », sur Conspiracywatch
  8. Interview
  9. « Ghislaine LANCTOT - LIVRES de Ghislaine Saint-Pierre Lanctot », sur www.macrolivres.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]