Guy Maria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Guy Maria
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Guy René André Maria est un cadreur, directeur de la photographie et réalisateur français né en 1928 dans les Deux-Sèvres, décédé en 2004 dans les Alpes-Maritimes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guy Maria fait son entrée au cinéma dans les années 1950 en travaillant comme assistant cadreur pour des films comme Raspoutine (1954) Les Hommes en blanc (1955) Le Fauve est lâché (1959), Le masque de Fer (1962) La nuit des Généraux (1967) ( L'Âge ingrat ou Le Triporteur[1], l'Armée des Ombres (1969) ainsi que sur de nombreux autres films .

À la fin de la décennie suivante il assure la fonction de directeur de la photographie de série B réalisées par Jean Maley (La Malédiction de Belphégor, Trafic de filles et Cinquante Briques pour Jo)[1].

En 1974, il passe à la réalisation avec Quand les filles se déchaînent, mélange de scènes d'action et d'érotisme dans l'air du temps. Il dirige Marie-Georges Pascal, Bob Asklöf et Jean-Michel Dhermay. Par la suite, il fait notamment tourner Alice Arno, Gilda Arancio et Siegried Cellier. Ses films évoluent vers la pornographie[1] tout en en gardant une certaine place pour l'action.

Après seulement sept films comme réalisateur, tous produits par Georges Combret et sa société Europrodis, il revient à son métier de chef opérateur et collabore à plusieurs reprises avec Bernard Launois, notamment sur le film " Il était une fois le diable -Devil story" en 1985 ainsi qu'avec Jean-Marie Pallardy et Michel Lemoine.

Guy Maria participe à son dernier tournage en 1986[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Comme directeur de la photographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Cf. IMDb.

Liens Externes[modifier | modifier le code]