Michel Ricaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michel Ricaud
Alias
Michel Richard
Naissance
à Paris 16e
Décès (à 48 ans)
Seychelles
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Distinctions
Deux Hot d'Or du meilleur réalisateur
Carrière
Années d’activité 1972-1993

Michel Ricaud est un réalisateur français de films pornographiques, né le à Paris et mort le aux Seychelles, ayant travaillé principalement pour le producteur et distributeur Marc Dorcel. Il a aussi utilisé le pseudonyme de « Michel Richard ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir suivi des études d'arts appliqués et dirigé une boîte de publicité, Michel Ricaud exerce à la fin des années 1960 le métier d'éditeur. Il publie alors des journaux érotiques tels que Sexy roman ou Sexe-Hebdo qui sont vendus par correspondance. Ses productions devenant de plus en plus hard, il subit plusieurs interdictions et de nombreux procès.

Au début des années 1980, il réalise pour la société Proserpine son premier film pornographique en vidéo intitulé Et il voulut être une femme qui mettait en scène la vie intime d'un transsexuel, après avoir réalisé de nombreux films en format cinéma à partir de 1972. Dans les années 1980 à 1990, Michel Ricaud est un réalisateur prolifique et l'un des plus appréciés du public. Il réalise notamment Du boudoir au trottoir (1988), La femme en noir (1988), Les putes de l'autoroute (1990), La vénus bleue (1994) et Étreintes à la prison de femmes.

Le 28 juin 1993, alors qu'il revient avec Pierre Woodman sur les lieux de la dernière scène tournée du film sur lequel il travaille aux Seychelles, il se fait surprendre par un mini tsunami et se noie[1].

Citations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Hot d'or du meilleur réalisateur européen en 1992, 1993 et 1994.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [vidéo] « LA BARGE // Le porno, la pub et Nous » sur YouTube, téléversé le 3 septembre 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]