Guillaume Fourrier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guillaume Fourrier Pictograms-nps-fishing.svg
Guillaume-et-carlos.jpg

Guillaume Fourrier et le chanteur Carlos au Salon International des Pêches Sportives 2007 à Paris Expo
Contexte général
Sport Pêche sportive
Période active depuis 1992
Site officiel http://www.guillaumefourrier.com
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Naissance (36 ans)
Lieu de naissance Boulogne-sur-Mer (France)

Guillaume Fourrier, né le à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), est un pêcheur sportif français, licencié à la Fédération française des pêcheurs en mer (FFPM). Il est détenteur de 20 records du monde, d'Europe et de France pour la prise de gros poissons pris entre 2009 et 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guillaume Fourrier pratique la natation en compétition depuis son enfance jusqu'à l'âge de 13 ans, où il découvre la pêche en mer qui devient son occupation halieutique prédominante. De 1999 à 2003, ce passionné de la mer devient nageur-sauveteur sur les plages du Nord-Pas-de-Calais puis de Corse.

Le 4 avril 2003, il crée et préside l'association PecheWeb.com, dont le but est de « promouvoir le développement de toutes les techniques de pêche sportive en mer »[1],[2]. L'association valorise une pêche de loisir responsable au travers de photos de poissons vivants, en interdisant la publication de pêches abondantes et en recommandant aux pêcheurs de loisir un prélèvement raisonné et le respect des tailles légales de capture[3]. En 2004, il étudie l’appétence et le comportement de différents leurres sans hameçon sur des bars en captivité au Centre de découverte de la pêche en Mer Mareis. En décembre 2004, il réalise le documentaire vidéo Le Bar aux leurres du bord, édité par Videotel International, puis intervient au premier plan dans le documentaire La Traque des gros bars chez le même éditeur en 2007.

En 2005, à l'âge de 23 ans, il devient rédacteur pour le magazine Loup&Bar. En début d'année 2006, il passe quelques mois en Nouvelle-Calédonie à la recherche des poissons tropicaux[4] en no-kill et devient rédacteur pour les revues Pêche en Mer et Partir Pêcher aux Éditions Larivière.

En 2007, il devient chef de produits et team manager pour la marque Sakura de la société Sert SA, où il développe des cannes[5], moulinets et leurres pour le marché Européen. Il est depuis le début de l'année 2012 Directeur du marketing pour la société Daiwa.

Il est l'auteur des livres de 6 livres techniques sur la pêche publiés entre septembre 2009 et mars 2014 aux éditions Vagnon, propriété des éditions Fleurus.

Ses belles prises régulières et ses connaissances de nombreuses techniques de pêche l'amènent à être fréquemment présent dans la presse halieutique française et espagnole, avec une parution régulière en premières de couverture.

Il détient 20 records de France, d'Europe et du Monde pour la prise de gros poissons parmi lesquels figurent un lieu jaune pris en 2009, quatre morues et deux bars pris en 2011 et 2013.

Guillaume et JPP
Jean-Pierre Papin, passionné de pêche en mer, et Guillaume Fourrier (à droite).
Lieu jaune
Lieu jaune record de France qui fit l'objet de la couverture du magazine Pêche en Mer en mars 2009
Morues
Guillaume Fourrier a capturé 4 morues records de France le 20 mars 2011

Œuvres[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Parutions presse[modifier | modifier le code]

Quelques parutions presse et couvertures de magazines :

Records homologués notables[modifier | modifier le code]

  • 2009 : lieu jaune de 9,8 kg[6], record de France[7].
  • 2011 : morues de 6,845 kg, 6,855 kg, 9,060 kg et 10,190 kg, records de France[7].
  • 2011 : bar de 6,155 kg, record de France[7] sur ligne fine.
  • 2011 : grondin de 3,060 kg, record du monde[8].
  • 2012 : plie de 2,805 kg, record d'Europe[9] pris du bord de mer.
  • 2013 : bar de 6,310 kg, record du monde[8] sur ligne fine.
  • 2013 : bar de 7,070 kg, record d'Europe[9] pris en bateau.
  • 2014 : bar de 8,630 kg, record du monde[8] pris en bateau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]