Guilbert Express

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Guilbert Express
logo de Guilbert Express

Création 1905
Fondateurs Léon Guilbert
alternative de l'image à compléter
Léon Guilbert (1870-1939), fondateur de l'entreprise Guilbert Express
Forme juridique Société par actions simplifiée
Slogan Guilbert Express depuis 1905
Siège social Fontenay-sous-Bois
Drapeau de France France
Direction Didier Guilbert PDG - Philippe Guilbert DG
Activité Outillage
Site web www.express.fr

Guilbert Express est une entreprise française qui commercialise des appareils de soudure et des outils chauffants couvrant les activités de l’étanchéité, de la couverture, du sanitaire, de l’emballage, de la logistique et plus généralement du bâtiment et des travaux publics, de l’industrie, de l’agriculture et du bricolage/jardinage. Elle fut fondée en 1905 par Léon Guilbert (1870-1939), petit-fils d'Alexandre Guilbert (1803-1872) ingénieur mécanicien et industriel.

Histoire[modifier | modifier le code]

À sa création en 1905, l'entreprise Guilbert fait commerce d'appareils à souder et de lampes d'éclairage à essence. C'est en 1911 que Léon Guilbert intègre à cette activité les lampes à souder à essence sous les marques Express et Rapide en hommage à son père[réf. nécessaire], Émile Guilbert (1837-1939), chef de dépôt de gare à la Compagnie du Paris-Lyon-Méditerranée.

En 1925, Léon Guilbert lance les premiers fers à souder électriques Rapide. En 1932, de nouveaux appareils fonctionnant au butane-propane sont proposés aux marchés professionnels.

À partir de 1950, l'entreprise dont la dénomination sociale est Anciens établissements Léon Guilbert & Fils décide, sous l'impulsion d'Henri Guilbert (1905-1985), de produire des chalumeaux et des fers à souder à destination du grand public en distribuant une gamme de produits chauffants conçue pour le grand public via les premières grandes surfaces de bricolage[1].

C'est en 1984 que la dénomination Anciens établissements Léon Guilbert & Fils est abandonnée au profit de l'actuelle, Guilbert Express[réf. nécessaire]. En 1980, Henri Guilbert part en retraite et cède son fauteuil de PDG à son frère, Jean Guilbert (1914-2009). À son départ s'ouvre une période de transition car pour la première fois depuis sa création ce n'est pas un membre de la famille Guilbert qui est aux commandes. Cette situation durera jusqu'en 1996 où le fils de Jean Guilbert, Didier Guilbert (1960-), Ingénieur des Arts et Métiers (1979) qui a auparavant été successivement responsable de l'informatique et responsable de la direction financière, prendra les rênes de l'entreprise[2].

Le chalumeau 365 de Guilbert Express ici équipé du cercoflamm à flamme enveloppante permettant une diffusion homogène de la chaleur sur la pièce à souder

Les produits de la marque Express sont présents en France et dans 54 pays[3].

Cartouche de gaz sécurisée 8191
alternative de l'image à compléter
Chalumeau Vulcane Express avec sa lance 4722

En 1992, Guilbert Express prend en charge la conception et la réalisation de 150 exemplaires de la torche olympique, à l'occasion des Jeux olympiques d'hiver de 1992 à Albertville en France[4].

En 2002 Guilbert Express est certifiée ISO 9001 version 2000. Cette certification sera renouvelée avec la version 2008.

En 2005 la marque Express met sur le marché une nouvelle cartouche de gaz sécurisée, la 8185 avec un procédé anti-fuite breveté[5] (Elle sera remplacée en 2014 par la 8191 utilisant la même technologie). En août 2008, le 5 millionième chalumeau Express est vendu à un distributeur du sud de la France[6].

En octobre 2011 Guilbert Express s'installe aux États-Unis et créée à New York la filiale US de la marque[7].

En 2012 est créée la filiale allemande, Guilbert Express Werkzeug GmbH. Cette filiale basée à Sarrebruck, a pour but de diffuser les produits de la marque principalement issus des gammes Étanchéité et Couverture, en direction des pays germanophones[réf. nécessaire]. Une nouvelle filiale, Guilbert Express Middle East LLC est créée en 2015 à Dubaï[réf. nécessaire].

Communication[modifier | modifier le code]

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]