Guerre des Six Jours (Kisangani)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guerre des Six Jours (homonymie).
image illustrant la République démocratique du Congo
Cet article est une ébauche concernant la République démocratique du Congo.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Cimetière mémorial de la guerre des Six Jours (Kisangani) de 2000.

La guerre des Six Jours est une succession d’affrontements meurtriers entre les armées ougandaises et rwandaises à Kisangani du lundi au en république démocratique du Congo durant la deuxième guerre du Congo. Selon le groupe Justice et Libération, une association des droits de l'Homme basée à Kisangani, les affrontements causèrent environ 1 000 morts et au moins 3 000 blessés dont la majorité dans la population civile[1]. L’évènement est nommé « guerre des Six Jours » car il a duré six jours mais aussi parce qu’il a duré du au comme la guerre des Six Jours entre Israël et la Ligue arabe en 1967.

Kisangani avait déjà été la scène d’affrontements entre les troupes rwandaises et ougandaises en et le . Mais les affrontements de furent les plus meurtriers et ont sérieusement sinistré une grande partie de la ville avec plus de 6 600 obus tirés[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Guerre des Six Jours, P. André Balusia, Monfortain, afriqueespoire.com.
  2. Kisangani : commémoration du 6e anniversaire de la guerre de Six Jours, David Tshiala, Le Potentiel, 15 juin 2006.

Liens externes[modifier | modifier le code]