Grottes des Canalettes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grottes des Canalettes
Les Grandes Canalettes 35.jpg
Grotte des Grandes Canalettes.
Localisation
Coordonnées
Pays
Région
Département
Massif
Localité voisine
Voie d'accès
Route de Vernet-les-Bains (D116)
Caractéristiques
Altitude de l'entrée
443 m
Longueur connue
26 500 m
Type de roche
Signe particulier
Température
14°C
Cours d'eau
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Occitanie (région culturelle)
(Voir situation sur carte : Occitanie (région culturelle))
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales
(Voir situation sur carte : Pyrénées-Orientales)
Point carte.svg

Les grottes des Canalettes sont un ensemble de grottes situées à Corneilla-de-Conflent (mais plus près de Villefranche-de-Conflent) dans les Pyrénées-Orientales. Il comprend notamment la grotte de Fuilla, la grotte des Canalettes, la grotte des Grandes Canalettes, la Cova Bastera[1] et la grotte de Villefranche.

Historique[modifier | modifier le code]

La grotte des Grandes Canalettes fait partie d'un vaste réseau souterrain de canaux et de lacs, du massif du Canigou, appelé réseau Fuilla-Canalettes, découvert par hasard en 1951 par M. Motte, et présenté en 1957 à Henri Salvayre, hydrogéologue et spécialiste du monde souterrain.

En 1978, une rencontre avec Edmond Delonca, alors foreur de son état permet d'entreprendre des travaux importants.

En 1981, le réseau commence à être exploré par Henri Salvayre, en compagnie d'Edmond Delonca, Joseph Pujol, ancien mineur, et Henri Lozano, spéléologue membre du Groupe d'Étude du Karst de Villefranche de Conflent.

En 1982, ils découvrent la « Salle Blanche », qui les incitent à ouvrir la grotte au public[2].

Le réseau développe 26 500 mètres en 2017[3].

Description[modifier | modifier le code]

Visite[modifier | modifier le code]

La grotte des Grandes Canalettes peut être visitée presque toute l'année (des vacances scolaires de février jusqu'au jour de l'An), sans guide. Une partie du parcours est accessible aux personnes handicapées[2].

La grotte des Canalettes n'est, elle, ouverte au public qu'en été.

Au cours de l'été, des concerts classiques, ainsi qu'un spectacle musical de son et lumière dans la cathédrale souterraine, ont lieu à l'intérieur de la grotte.

L'entrée de la grotte se trouve sur la route de Vernet-les-Bains, à environ 300 mètres au sud de Villefranche-de-Conflent[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Henri Salvayre, Fédération française de spéléologie, « La Cova Bastera », Spelunca, Paris, Fédération française de spéléologie, no 128,‎ , p. 9-14 (ISSN 0249-0544, lire en ligne, consulté le 1er aout 2017).
  2. a et b Site officiel des grottes des Canalettes.
  3. « Cova de Fullà-Canaletes »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur conflentsubterrani.net
  4. https://traexp.me/la-grotte-des-grandes-canalettes-au-pied-du-canigou/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joan Borras, El Conflent subterrani. Cova de Fullà - Canaletes. La cova mes gran de Catalunya 26,5 km., ICRECS:Institut Català de Recerques en Ciències Socials. Universitad de Perpinyà. Terra Nostra X, , 216 p., 21 cm x 30 cm (ISSN 1243-2032).
  • Henri Salvayre, Association française de karstologie, « Les karsts des Pyrénées-Orientales (Caractères hydrogéologiques et spéléologiques généraux) », Karstologia : revue de karstologie et de spéléologie physique de la Fédération française de spéléologie et de l'Association française de karstologie, Paris, Fédération française de spéléologie, no 13,‎ 1e semestre 1989, p. 1-10 (ISSN 0751-7688, lire en ligne, consulté le 18 mars 2018).
  • Henri Salvayre, Fédération française de spéléologie, « Le réseau de Fuilla – Canalettes », Spelunca, Paris, Fédération française de spéléologie, no 114,‎ , p. 13-16 (ISSN 0249-0544, lire en ligne, consulté le 28 novembre 2017).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]