Grossulariaceae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Grossulariacées (Grossulariaceae) constituent une famille de plantes dicotylédones qui regroupe les groseilliers. La circonscription de cette famille est très discutée : elle comprend plus de cent espèces réparties en 1 à 2 genres.

Ce sont des arbustes présents des zones froides aux régions sub-tropicales.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom vient du genre-type Grossularia dérivé du latin grossulus signifiant « petite figue »[1], et en français « groseille ». Mais l'étymologie peut aussi être liée à krusil dans la langue vieux-francique, à l'ancien néerlandais kroesel et à l'allemand kruselbeere, tous noms qui désignent une « baie ridée », peut-être toutes de la même racine indo-européenne. Grossularia est un synonyme plus tardif de Ribes, qui est une forme latinisée du sémitique rībās[2], « goût acide, rhubarbe, groseille »[3].

Classification[modifier | modifier le code]

La classification phylogénétique APG III (2009) place cette famille dans l'ordre des Saxifragales. Le Angiosperm Phylogeny Website [] accepte également le seul genre : Ribes.

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Selon Angiosperm Phylogeny Website (27 avr. 2010)[4] et NCBI (27 avr. 2010)[5] :

Le genre Escallonia est considéré par NCBI (1 sept 2010)[6] comme placé sous Escalloniaceae


Selon DELTA Angio (27 avr. 2010)[7] :


Selon ITIS (27 avr. 2010)[8] :

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Selon NCBI (27 avr. 2010)[5] :

  1. Ribes aciculare
  2. Ribes acuminatum
  3. Ribes alpestre
  4. Ribes alpinum
  5. Ribes amarum
  6. Ribes americanum
  7. Ribes andicola
  8. Ribes aureum
  9. Ribes binominatum
  10. Ribes bolivianum
  11. Ribes brachybotrys
  12. Ribes bracteosum
  13. Ribes brandegeei
  14. Ribes burejense
  15. Ribes californicum
  16. Ribes cereum
  17. Ribes ceriferum
  18. Ribes ciliatum
  19. Ribes columbianum
  20. Ribes cucullatum
  21. Ribes cuneifolium
  22. Ribes curvatum
  23. Ribes cynosbati
  24. Ribes diacanthum
  25. Ribes divaricatum
  26. Ribes dugesii
  27. Ribes echinellum
  28. Ribes ecuadorense
  29. Ribes emodense
  30. Ribes erythrocarpum
  31. Ribes fasciculatum
  32. Ribes formosanum
  33. Ribes fragrans
  34. Ribes giraldii
  35. Ribes glaciale
  36. Ribes glandulosum
  37. Ribes himalense
  38. Ribes hirtellum
  39. Ribes hirticaule
  40. Ribes hirtum
  41. Ribes howellii
  42. Ribes hudsonianum
  43. Ribes humile
  44. Ribes hybrid cultivar
  45. Ribes incarnatum
  46. Ribes indecorum
  47. Ribes inerme
  48. Ribes janczewskii
  49. Ribes komarovii
  50. Ribes lacustre
  51. Ribes laxiflorum
  52. Ribes lobbii
  53. Ribes macrobotrys
  54. Ribes macrostachyum
  55. Ribes magellanicum
  56. Ribes malvaceum
  57. Ribes mandshuricum
  58. Ribes maximowiczianum
  59. Ribes menziesii
  60. Ribes meyeri
  61. Ribes microphyllum
  62. Ribes missouriense
  63. Ribes mogollonicum
  64. Ribes montigenum
  65. Ribes neglectum
  66. Ribes nevadense
  67. Ribes nigrum
  68. Ribes niveum
  69. Ribes odoratum
  70. Ribes orientale
  71. Ribes ovalifolium
  72. Ribes oxyacanthoides
  73. Ribes pentlandii
  74. Ribes petraeum
  75. Ribes prostratum
  76. Ribes punctatum
  77. Ribes roezlii
  78. Ribes rotundifolium
  79. Ribes rubrum
  80. Ribes sanguineum
  81. Ribes sinanense
  82. Ribes speciosum
  83. Ribes spicatum
  84. Ribes stenocarpum
  85. Ribes tenue
  86. Ribes thacherianum
  87. Ribes tortuosum
  88. Ribes trilobum
  89. Ribes triste
  90. Ribes uva-crispa
  91. Ribes velutinum
  92. Ribes viburnifolium
  93. Ribes vilmorinii
  94. Ribes viscosissimum
  95. Ribes viscosum
  96. Ribes watsonianum
  97. Ribes wolfii

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (la + fr) Félix Gaffiot, Dictionnaire Latin-Français, Paris, Hachette, , 1701 p. (lire en ligne)
  2. (fr + ar) Moïse Maïmonide (trad. de l'arabe par Max Meyerhof), L'explication des noms de drogues : Un glossaire de matière médicale composé par Maímonide [« شَرحُ أسما العُقَّار (en arabe : sharh 'asma al-'uqqar?) »] [« Expliquer le nom des médicaments »], t. 41, Le Caire, Institut français d'archéologie orientale,‎ , 327 (258-fr+69-ar) p. (lire en ligne), p. 175
  3. (en) Maarten J M Christenhusz, Michael F Fay et Mark W. Chase, Plants of the World : An Illustrated Encyclopedia of Vascular Plants, Chicago, The University of Chicago Press, , 792 p. (ISBN 978-0-2265-2292-0), p. 238
  4. Stevens, P. F. (2001 onwards). Angiosperm Phylogeny Website. Version 14, July 2017 [and more or less continuously updated since]." will do. http://www.mobot.org/MOBOT/research/APweb/, consulté le 27 avr. 2010
  5. a et b NCBI, consulté le 27 avr. 2010
  6. NCBI, consulté le 1 sept 2010
  7. DELTA Angio, consulté le 27 avr. 2010
  8. Integrated Taxonomic Information System (ITIS), www.itis.gov, CC0 https://doi.org/10.5066/F7KH0KBK, consulté le 27 avr. 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :