Grand Prix d'été de saut à ski 2013

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grand Prix d'été de saut à ski 2013
Généralités
Sport Saut à ski
Organisateur(s) FIS
Éditions 20e édition
Date du 26 juillet
au 3 octobre 2013
Épreuves hommes : 12, et 1 par équipe
dames : 6
par équipe mixte : 2

Navigation

L'édition 2013 du Grand Prix d'été de saut à ski se déroule du 26 juillet au .

La première étape est cette année en Allemagne à Hinterzarten sur le tremplin HS 108, avec un premier concours pour les filles le , puis un concours par équipes mixtes le 27 et le concours masculin le dimanche . Le weekend suivant les hommes se retrouvent à Wisła pour le seul concours masculin par équipe de la saison, puis un concours individuel, sur le gros tremplin HS 134.

Vient ensuite le rendez-vous de Courchevel, avec un concours mixte sur le HS 132, pour la première fois sur un « gros tremplin »[1], puis un concours féminin sur le « tremplin normal » HS 96, puis un concours masculin sur le gros tremplin HS 132.

Les hommes concourent ensuite à Einsiedeln le , puis à Hakuba les 23 et .

Les deux étapes suivantes regroupent les garçons et les filles, d'abord à Nijni Taguil les 13 et (premier Grand-Prix en Russie pour les filles), puis à Almaty les 21 et .

Les garçons disputent leurs derniers Grands-Prix 2013 à Hinzenbach le , puis à Klingenthal le .

Grand Prix masculin[modifier | modifier le code]

Le premier Grand-Prix le à Hinterzarten voit le retour de Janne Ahonen, après ses annonces de retraite de 2008 puis de 2011 : il fait le saut le plus long de la journée, et se place troisième ex-æquo de l'épreuve de qualification avec Roman Koudelka, derrière Dawid Kubacki et Andreas Wellinger[2], puis termine septième du concours.

Calendrier[modifier | modifier le code]

Date Lieu Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième
Drapeau : Allemagne Hinterzarten HS 108 Drapeau : Allemagne Richard Freitag Drapeau : Allemagne Andreas Wellinger Drapeau : Slovénie Matjaž Pungertar
Drapeau : Pologne Wisła Par équipe HS 134 Drapeau de la Pologne Pologne Drapeau de l'Allemagne Allemagne Drapeau de la Slovénie Slovénie
HS 134 Drapeau : Allemagne Andreas Wellinger Drapeau : Pologne Maciej Kot Drapeau : République tchèque Roman Koudelka
Drapeau : France Courchevel HS 132 Drapeau : Allemagne Andreas Wellinger Drapeau : Allemagne Andreas Wank Drapeau : Allemagne Michael Neumayer
Drapeau : Suisse Einsiedeln HS 117 Drapeau : Pologne Kamil Stoch Drapeau : Pologne Maciej Kot Drapeau : Allemagne Andreas Wellinger
Drapeau : Japon Hakuba HS 131 Drapeau : Pologne Krzysztof Biegun Drapeau : Suisse Simon Ammann Drapeau : République tchèque Cestmir Kozisek
HS 131 Drapeau : Japon Noriaki Kasai
Drapeau : Slovénie Jernej Damjan
Drapeau : Pologne Jan Ziobro
Drapeau : Russie Nijni Taguil HS 106 Drapeau : Norvège Anders Bardal Drapeau : Norvège Tom Hilde Drapeau : République tchèque Jakub Janda
HS 140 Drapeau : République tchèque Jakub Janda Drapeau : Slovénie Jernej Damjan Drapeau : Pologne Krzysztof Biegun
Drapeau : Kazakhstan Almaty HS 140 Drapeau : Norvège Anders Bardal Drapeau : Slovénie Jernej Damjan Drapeau : République tchèque Antonín Hájek
HS 140 Drapeau : Slovénie Matjaz Pungertar Drapeau : Slovénie Jernej Damjan Drapeau : Japon Reruhi Shimizu
Drapeau : Autriche Hinzenbach HS 94 Annulé[3]
Drapeau : Allemagne Klingenthal HS 140 Drapeau : Allemagne Andreas Wellinger Drapeau : Autriche Andreas Kofler Drapeau : Finlande Janne Ahonen

Classement[modifier | modifier le code]

Classement définitif au , après les onze épreuves individuelles[4] :

Rang Nom Points
1 Drapeau : Allemagne Andreas Wellinger 440
2 Drapeau : Slovénie Jernej Damjan 419
3 Drapeau : Norvège Anders Bardal 323
4 Drapeau : Slovénie Matjaž Pungertar 320
5 Drapeau : Pologne Krzysztof Biegun 290
6 Drapeau : République tchèque Cestmir Kozisek 273
7 Drapeau : Japon Reruhi Shimizu 262
8 Drapeau : Pologne Maciej Kot 248
9 Drapeau : Pologne Kamil Stoch 227
10 Drapeau : Norvège Tom Hilde 223
11 Drapeau : Pologne Jan Ziobro 221
12 Drapeau : Allemagne Richard Freitag 215
13 Drapeau : Allemagne Michael Neumayer 183
14 Drapeau : Suisse Simon Ammann 180
15 Drapeau : Japon Taku Takeuchi 170
16 Drapeau : Japon Noriaki Kasai 167
17 Drapeau : République tchèque Antonín Hájek 165
18 Drapeau : République tchèque Jakub Janda 160
19 Drapeau : Finlande Janne Ahonen 156
20 Drapeau : Allemagne Andreas Wank 143
21 Drapeau : Japon Yuta Watase 130
22 Drapeau : République tchèque Roman Koudelka 124
23 Drapeau : Slovénie Rok Justin 123
24 Drapeau : Pologne Dawid Kubacki 116
25 Drapeau : Pologne Stefan Hula 111
25 Drapeau : Russie Denis Kornilov 111
27 Drapeau : Pologne Piotr Żyła 53
28 Drapeau : Suisse Gregor Deschwanden 108
29 Drapeau : République tchèque Jan Matura 102
30 Drapeau : Autriche Andreas Kofler 101
31 Drapeau : Norvège Rune Velta 100
32 Drapeau : Pologne Klemens Muranka 96
33 Drapeau : Pologne Aleksander Zniszczol 86
34 Drapeau : Finlande Olli Muotka 85
35 Drapeau : Slovénie Andraz Pograjc 84
36 Drapeau : Russie Ilmir Hazetdinov 80
37 Drapeau : Allemagne Maximilian Mechler 66
38 Drapeau : Allemagne Severin Freund 65
39 Drapeau : Allemagne Marinus Kraus 63
40 Drapeau : Pologne Bartlomiej Klusek 60
41 Drapeau : République tchèque Peter Prevc 58
42 Drapeau : Allemagne Karl Geiger 56
43 Drapeau : États-Unis Nicholas Alexander 55
Rang Nom Points
44 Drapeau : Pologne Piotr Żyła 53
45 Drapeau : France Vincent Descombes Sevoie 52
46 Drapeau : Suisse Pascal Kaelin 51
47 Drapeau : Canada MacKenzie Boyd-Clowes 50
47 Drapeau : Slovénie Nejc Dezman 50
49 Drapeau : Allemagne Martin Schmitt 49
50 Drapeau : Allemagne Daniel Wenig 47
51 Drapeau : Japon Daiki Itō 46
51 Drapeau : République tchèque Lukas Hlava 46
53 Drapeau : Italie Davide Bresadola 44
53 Drapeau : Slovénie Robert Kranjec 44
55 Drapeau : Allemagne Markus Eisenbichler 37
56 Drapeau : Russie Mikhail Maksimochkin 34
56 Drapeau : Finlande Anssi Koivuranta 34
58 Drapeau : Russie Alexey Romashov 32
58 Drapeau : Allemagne Jan Maylaender 32
60 Drapeau : Norvège Anders Fannemel 29
61 Drapeau : Norvège Andreas Stjernen 26
62 Drapeau : Slovénie Anze Semenic 25
63 Drapeau : République tchèque Borek Sedlák 24
64 Drapeau : Autriche Gregor Schlierenzauer 22
65 Drapeau : Allemagne Stephan Leyhe 20
65 Drapeau : Japon Sho Suzuki 20
67 Drapeau : Japon Junshiro Kobayashi 18
67 Drapeau : Autriche Wolfgang Loitzl 18
67 Drapeau : Finlande Lauri Asikainen 18
70 Drapeau : Japon Kento Sakuyama 16
71 Drapeau : Corée du Sud Heung-Chul Choi 13
71 Drapeau : Slovénie Jurij Tepeš 13
71 Drapeau : Pologne Krzysztof Leja 13
74 Drapeau : Estonie Kaarel Nurmsalu 12
75 Drapeau : Pologne Grzegorz Mietus 11
75 Drapeau : Autriche Stefan Kraft 11
77 Drapeau : Russie Ilia Rosliakov 10
78 Drapeau : Autriche Michael Hayböck 9
79 Drapeau : France Ronan Lamy-Chappuis 8
80 Drapeau : Autriche Manuel Fettner 6
81 Drapeau : Suisse Marco Grigoli 5
81 Drapeau : Norvège Phillip Sjoeen 5
83 Drapeau : Japon Fumihisa Yumoto 4
84 Drapeau : Italie Andrea Morassi 3
84 Drapeau : Japon Takanobu Okabe 3
86 Drapeau : Suisse Pascal Egloff 2
87 Drapeau : Bulgarie Vladimir Zografski 1

Grand Prix féminin[modifier | modifier le code]

Calendrier et podiums[modifier | modifier le code]

Date Lieu Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième
Drapeau : Allemagne Hinterzarten HS 108 Drapeau : Canada Alexandra Pretorius Drapeau : Japon Sara Takanashi Drapeau : Slovénie Katja Požun
Drapeau : France Courchevel HS 96 Drapeau : Slovénie Ema Klinec Drapeau : États-Unis Sarah Hendrickson Drapeau : Japon Yūki Itō
Drapeau : Russie Nijni Taguil HS 106 Drapeau : Japon Sara Takanashi Drapeau : France Coline Mattel Drapeau : Slovénie Katja Požun
HS 106 Drapeau : Japon Sara Takanashi Drapeau : France Coline Mattel Drapeau : Allemagne Katharina Althaus
Drapeau : Kazakhstan Almaty HS 106 Drapeau : Japon Sara Takanashi Drapeau : France Coline Mattel Drapeau : Japon Yurina Yamada
HS 106 Drapeau : Japon Sara Takanashi Drapeau : Slovénie Katja Požun Drapeau : Canada Atsuko Tanaka

Déroulement des épreuves[modifier | modifier le code]

Ouverture à Hinterzarten[modifier | modifier le code]

Le tout premier Grand-Prix estival 2013 est le concours féminin d'Hinterzarten le . Il n'est pas précédé d'épreuve de qualification, les sauteuses présentes n'étant que 45, en l’absence de l'équipe américaine qui commencera la saison à Courchevel, et de l'équipe norvégienne qui ne se déplacera pas cet été[5]. Comme l'an dernier, la gagnante surprise de ce concours d'ouverture est Alexandra Pretorius [6] ; suivent Sara Takanashi, puis Katja Požun, Maja Vtič et Jacqueline Seifriedsberger. Parmi les autres sauteuses de renom, Coline Mattel se contente d'une modeste place de 13e[7], deuxième Française derrière Léa Lemare (9e) qui se plaçait parmi les favorites lors des entraînements[5].

Courchevel[modifier | modifier le code]

Alexandra Pretorius, très attendue après ses victoires surprises à Couchevel en 2012 et à Hinterzarten pour l'ouverture de la saison estivale 2013 ne peut défendre ses chances : elle se blesse gravement au genou lors d'une séance d’entraînement préliminaire à ce Grand-Prix[8],[9].

Comme à Hinterzarten, pas d'épreuve de qualification pour les 47 sauteuses. Les meilleurs sauts lors des entraînements officiels et du saut d'essai sont effectués par les Japonaises Sara Takanashi et Yūki Itō, l'Américaine Sarah Hendrickson, puis Coline Mattel, Eva Logar et Ema Klinec.

Comme l'année précédente avec Alexandra Pretorius, le Grand-Prix est remporté lors de la toute première apparition d'une sauteuse à ce niveau : c'est Ema Klinec, jeune sauteuse slovène de 15 ans[N 1] qui domine la concurrence et remporte ce Grand-Prix avec les meilleurs sauts de chaque manche, devant Hendrickson (deuxième lors des deux manches), puis Yūki Itō troisième, devant la sauteuse vedette du Japon Sara Takanashi seulement cinquième en raison de sa première manche ratée[10]. Ulrike Grässler s'intercale entre les Japonaises et prend la quatrième place, viennent ensuite Jessica Jerome, Carina Vogt, puis Katharina Althaus. Coline Mattel ne concrétise pas sa place de troisième de la première manche, elle n'est que 19e lors du deuxième saut pour finalement prendre la neuvième place de ce Grand-Prix.

Nijni Taguil[modifier | modifier le code]

Les entraînements du vendredi à Nijni Taguil sont dominés par Sara Takanashi qui devance Coline Mattel. Toutes deux confirment ensuite lors du concours, elles prennent les deux premières places, rejointes sur le podium par Katja Požun (2e de la première manche), puis Katharina Althaus (3e de la deuxième manche) et Urša Bogataj. La sauteuse russe Irina Avvakumova prend la sixième place[11]. Avec Julia Clair à la septième et Léa Lemare à la neuvième place, la France place ses trois sauteuses dans les dix premières[12] ; le Canada également a des bons résultats, avec ses deux sauteuses Atsuko Tanaka et Taylor Henrich dans les dix premières[11].

Le concours du samedi est également remporté par Sara Takanashi devant Coline Mattel, qui effectue le plus long saut de ces deux jours avec 100 mètres lors de la deuxième manche[13]. Le podium est complété par Katharina Althaus pour laquelle c'est le meilleur résultat à ce niveau[13] ; vient ensuite Chiara Hölzl dont c'est également le meilleur résultat[14], puis Atsuko Tanaka et Katja Požun.

Almaty[modifier | modifier le code]

Le à Almaty, pour la troisième fois consécutive les deux premières place du Grand-Prix sont occupées par Sara Takanashi devant Coline Mattel. La troisième place est cette fois pour Yurina Yamada, pour la première fois sur un podium individuel toutes compétitions confondues[15]. Eva Logar prend la quatrième place, première des cinq Slovènes en lice, dont quatre sont dans les huit premières (Požun 6e, Bogataj 7e, Rogelj 8e[15], et Vtic 12e). Julia Kykkaenen aussi obtient son meilleur résultat dans une compétition de ce niveau avec la cinquième place[16].

Au classement général, Sara Takanashi accentue son avance, qui est désormais supérieure à cent points sur la deuxième : elle ne peut plus être rejointe, et sans attendre l'épreuve finale du lendemain, remporte le Grand-Prix 2013[16] après avoir déjà gagné l'édition 2012.

Concours final[modifier | modifier le code]

Sans surprise, Sara Takanashi est en tête de la première manche du dernier concours de la saison le  : elle devance Coline Mattel de plus de onze points. La suite du classement provisoire est plus serrée, la huitième Julia Clair n'étant devancée par sa compatriote Coline Mattel que de moins de quatre points ; s'intercalent Julia Kykkaenen, Katja Požun, Eva Logar, Atsuko Tanaka et Taylor Henrich. Le plus long saut de la manche est effectué par Manuela Malsiner à 100,5 mètres ; elle pointe à la neuvième place du fait des compensations dues au vent et à ses notes de style.

Le plus long saut de la deuxième manche, très loin devant toutes les autres avec 107,5 mètres est le tout dernier de la saison ; il est effectué par Sara Takanashi, mais elle tombe et ne marque que de faibles notes de style. Elle garde malgré tout la tête du concours, à moins de trois points devant Katja Požun qui fait le meilleur saut de cette deuxième manche. Atsuko Tanaka, deuxième de la manche monte sur la troisième marche du podium, pour la première fois dans une compétition de ce niveau. Eva Logar échoue à 0,1 point du podium, suivie également à 0,1 points par Coline Mattel[17]. La sixième est Julia Kykkaenen qui confirme sa performance de la veille, la septième Taylor Henrich qui obtient son meilleur résultat dans une compétition de ce niveau, et Julia Clair est huitième.

Classement[modifier | modifier le code]

Classement définitif au , après la sixième épreuve[18] :

Rang Nom Points
1 Drapeau : Japon Sara Takanashi 525
2 Drapeau : France Coline Mattel 334
3 Drapeau : Slovénie Katja Požun 286
4 Drapeau : Canada Atsuko Tanaka 184
5 Drapeau : Slovénie Eva Logar 180
6 Drapeau : Russie Irina Avvakumova 169
7 Drapeau : Allemagne Katharina Althaus 156
8 Drapeau : Japon Yurina Yamada 150
9 Drapeau : France Julia Clair 143
10 Drapeau : Slovénie Urša Bogataj 140
11 Drapeau : Slovénie Maja Vtič 135
12 Drapeau : Allemagne Svenja Würth 127
13 Drapeau : Finlande Julia Kykkaenen 124
14 Drapeau : France Léa Lemare 108
15 Drapeau : Canada Taylor Henrich 107
16 Drapeau : Japon Yūki Itō 100
16 Drapeau : Slovénie Ema Klinec 100
16 Drapeau : Canada Alexandra Pretorius 100
19 Drapeau : Autriche Chiara Hölzl 95
20 Drapeau : Allemagne Ulrike Grässler 86
21 Drapeau : États-Unis Sarah Hendrickson 80
22 Drapeau : Slovénie Špela Rogelj 73
23 Drapeau : États-Unis Jessica Jerome 69
24 Drapeau : Italie Elena Runggaldier 61
25 Drapeau : Autriche Jacqueline Seifriedsberger 58
Rang Nom Points
26 Drapeau : Russie Anastasiya Gladysheva 56
27 Drapeau : Italie Evelyn Insam 54
27 Drapeau : Allemagne Carina Vogt 54
29 Drapeau : République tchèque Michaela Doleželová 53
30 Drapeau : Allemagne Melanie Faisst 50
31 Drapeau : Japon Seiko Koasa 47
32 Drapeau : Japon Kaori Iwabuchi 39
33 Drapeau : Japon Shigeno Misaki 35
34 Drapeau : Italie Manuela Malsiner 33
35 Drapeau : Pays-Bas Wendy Vuik 30
36 Drapeau : Italie Roberta D'Agostina 29
37 Drapeau : Italie Lisa Demetz 27
38 Drapeau : Russie Sofya Tikhonova 23
39 Drapeau : Suisse Bigna Windmueller 21
40 Drapeau : États-Unis Alissa Johnson 16
40 Drapeau : Japon Ayumi Watase 16
42 Drapeau : Allemagne Juliane Seyfarth 11
43 Drapeau : États-Unis Abby Hughes 9
44 Drapeau : Allemagne Anna Haefele 5
44 Drapeau : Japon Yoshiko Kasai 5
46 Drapeau : République tchèque Vladěna Pustková 4
46 Drapeau : États-Unis Lindsey Van 4
48 Drapeau : Allemagne Ramona Straub 2
49 Drapeau : République tchèque Lucie Míková 1

Grand Prix mixte par équipes[modifier | modifier le code]

Calendrier et podiums[modifier | modifier le code]

Date Lieu Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième
Drapeau : Allemagne Hinterzarten HS 108 Drapeau du Japon Japon Drapeau de la Slovénie Slovénie Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau : France Courchevel HS 132 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Drapeau du Japon Japon Drapeau de la France France

Épreuves[modifier | modifier le code]

Hinterzarten[modifier | modifier le code]

L’équipe favorite est celle du Japon, sur le podium de toutes les compétitions mixte jusqu'alors, et championne du monde en titre[19] : elle gagne à nouveau le , avec cette fois comme équipier le doyen Noriaki Kasai[19]. La Slovénie, portée par ses jeunes équipiers masculins Nejc Dezman et Matjaz Pungertar prend la deuxième place[19], devant l'Allemagne troisième, malgré une chute sans gravité d'Andreas Wank lors de son très long deuxième saut à 107,5 mètres[20]. Le Canada, en course pour une éventuelle deuxième place, termine finalement quatrième, avec une équipe moins homogènes que ses concurrentes, les garçons Dusty Korek et MacKenzie Boyd-Clowes sautant à un niveau en retrait de leurs équipières Atsuko Tanaka et surtout Alexandra Pretorius. L'équipe d'Autriche, septième, fait un concours décevant[21], devancé par la France (5e) et l'Italie (6e).

Courchevel[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Née le 2 juillet 1998, Ema Klinec n'avait pas encore 15 ans, et ne remplissait pas le critère d'âge lors des saisons 2012 et 2013 de Coupe du Monde, ni lors de la première saison de Grand-Prix en été 2012. Le projet de règlement pour l'été 2013 puis l'hiver 2014 prévoyait de passer l'âge minimum à 16 ans, fermant les portes des Grands-Prix et Coupes du Monde une année de plus à Ema Klinec. Toutefois, la version finale du règlement dévoilée quelques jours avant le début de la saison estivale 2013 autorise à concourir les sauteuses nées en 1998 et avant (source : (en)Courchevel: First GP victory for Ema Klinec).

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Calendrier du Grand Prix d'été de saut à ski 2013