Gordana Siljanovska-Davkova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gordana Siljanovska-Davkova
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (65 ans)
OhridVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Гордана Силјановска-ДавковаVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique

Gordana Siljanovska-Davkova (en macédonien : Гордана Силјановска-Давкова), née le à Ohrid, est une professeure d'université et une avocate macédonienne. Elle est candidate à l'élection présidentielle macédonienne de 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gordana Siljanovska-Davkova obtient un diplôme de la faculté de droit de Skopje en 1978.

Elle est professeure assistante en système politique à la faculté de droit de Skopje en 1989, professeure associée en droit constitutionnel et système politique en 1994, puis professeure titulaire en 2004. Elle est membre de la commission constitutionnelle de l'Assemblée de la République de Macédoine de 1990 à 1992 et ministre du gouvernement de la République de Macédoine de 1992 à 1994. Experte des Nations unies et vice-présidente du groupe des collectivités locales indépendantes du Conseil de l'Europe, elle a également été membre de la Commission de Venise. Elle est l'auteur de centaines d'articles scientifiques sur le droit constitutionnel et le système politique[1].

En 2017-2018, en tant que personnalité publique, elle s'oppose à l'adoption de la loi d'extension de la langue albanaise[2], du traité d'amitié avec la Bulgarie[3] et de l'accord de Prespa signé avec la Grèce[3],[4].

Lors de la conférence du parti VMRO-DPMNE à Struga, elle est nommée candidate du parti à l'élection présidentielle de 2019[5]. Après sa nomination, elle promet qu'en cas de victoire, elle organiserait un deuxième référendum sur le rétablissement de l'ancien nom du pays[6]. Lors du premier tour, le , elle se place en deuxième position avec 44,16 % des voix, immédiatement derrière le candidat de l'Union sociale-démocrate Stevo Pendarovski[7]. Elle est battue au second tour avec 47 % des voix[8].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]