Goes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goes (homonymie).

Goes
Blason de Goes
Héraldique.
Drapeau de Goes
Drapeau.
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Province Drapeau de la province de Zélande Zélande
Bourgmestre
Mandat
Margo Mulder (PvdA)
Code postal 4460-4483
Indicatif téléphonique international +(31)
Démographie
Population 36 752 hab.
Densité 360 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 30′ 10″ nord, 3° 53′ 10″ est
Superficie 10 213 ha = 102,13 km2
Localisation
Localisation de Goes

Géolocalisation sur la carte : Zélande

Voir sur la carte administrative de la zone Zélande
City locator 14.svg
Goes

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte administrative des Pays-Bas
City locator 14.svg
Goes

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

Voir la carte topographique des Pays-Bas
City locator 14.svg
Goes
Liens
Site web www.goes.nl

Goes (Hoes en dialecte zélandais) est à la fois une ville et une commune des Pays-Bas en Zélande, sur la presqu'île de Zuid-Beveland.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune compte un peu moins de 37 000 habitants. Sa superficie est légèrement supérieure à 100 km2, dont 40 % sont terrestres. Au nord, la ville de Goes jouxte une ancienne digue de mer.

La commune actuelle regroupe les localités de :

Histoire[modifier | modifier le code]

La fondation de Goes eut lieu au cours du Xe siècle au bord d'une crique. Il y a plusieurs interprétations quant à l'origine du toponyme. La plus vraisemblable, selon le site officiel de la commune, est un texte datant de 976 mentionnant Curtagosum, que l'on doit estimer comme la seule véritable explication. L'hydronyme Gosa accompagné de Curt est lu Korte Gos (Petit-Gos)[1].

Les armoiries de Goes représentent entre autres une oie blanche. Ici aussi, diverses théories existent pour expliquer la présence d'une oie sur les armes de la ville. L'une d'entre elles affirme qu'il s'agit d'une évocation des oies sauvages qui hivernent au Zuid-Beveland.

Carte représentant la ville de Goes au milieu du XVIIe siècle.

Goes a probablement obtenu en 1405 une charte communale, raison pour laquelle elle a célébré en 2005 ses 600 ans d'existence en tant que ville.

En 1417, Jacqueline de Hainaut accorda à la ville le droit d'édifier des fortifications.

En 1572, la ville tenue par les Espagnols était assiégée par des forces hollandaises avec l'appui de troupes anglaises. Devant l'impossibilité de secourir Goes par mer, 3 000 soldats des tercios espagnols sous le commandement de Cristóbal de Mondragón traversèrent à gué le fleuve Escaut à son embouchure, parcourant durant la nuit 15 kilomètres avec de l'eau à la hauteur de la poitrine. L'arrivée par surprise des tercios a provoqué le retrait des troupes anglo-hollandaises de Goes, permettant aux espagnols de maintenir le contrôle de Middelbourg, capitale de Walcheren.

En 1577, durant la Guerre de Quatre-Vingts Ans, Goes tomba aux mains des rebelles hollandais.

Souvent, il est suggéré que Goes fut une ville hanséatique. Toutefois, Goes n'a jamais appartenu à ce groupe de villes. Cette idée est inspirée par deux faits :

  • En raison de la présence d'une oie dans ses armoiries, la ville est parfois appelée Hanzestad (la ville de l'oie) : en néerlandais, oie se dit ganz, mais le dialecte zélandais prononce hanz. Ville hanséatique se traduisant par Hanzestad, le jeu de mot apparaît clairement.
  • Au début du XXe siècle, on pouvait trouver une banque dénommée Hanze-bank.

De 1810 à 1814, Goes fut sous-préfecture du département français des Bouches-de-l'Escaut.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Transport[modifier | modifier le code]

Goes possède une gare sur la ligne de chemin de fer reliant Roosendaal à Flessingue.

Édifices remarquables[modifier | modifier le code]

  • L'Hôtel de ville de style gothique, datant du XVe siècle
  • L'hôtel de Korenbeurs, situé dans l'ancienne maison du bourgmestre, bâtie en 1753
  • La Grote Kerk (en français Grande Église) ou église Marie-Madeleine, datant de 1423, de style gothique tardif; le chœur, l'orgue et un monument funéraire sont à voir
Le port de la ville de Goes

Galerie[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]