Gliese 667 Ce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une exoplanète
Cet article est une ébauche concernant une exoplanète.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Gliese 667 Ce
Étoile
Nom Gliese 667 C[1]
Constellation Scorpion
Ascension droite 17h 18m 57s[1]
Déclinaison −34° 59′ 23″[1]
Distance 6,84 (± 0,4) pc[1]
Type spectral M1.5V[1]
Magnitude apparente 10,22[1]
Planète
Type super-Terre [2]
Caractéristiques orbitales
Demi-grand axe (a) 0,213 (± 0,02)  UA  [1]
Excentricité (e) 0,02 (+0,02−0,22)  [1]
Période (P) 62,24 (+0,75−0,55)  j  [1]
Caractéristiques physiques
Masse (m) 0,0085 (-0,0044 +0,005)  MJ  [1]
Découverte
Découvreurs Guillem Anglada-Escudé
Mikko Tuomi
Enrico Gerlach
Rory Barnes
René Heller
James S. Jenkins
Sebastian Wende
Steven S. Vogt
R. Paul Butler
Ansgar Reiners
Hugh R. A. Jones
Méthode vitesses radiales[3]
Date 2013[1]
Statut confirmée[3]
Informations supplémentaires
Autre(s) nom(s) GJ 667 C e[3]
LHS 443 e[3]
2MASS J17185868-3459483 e[3]
WDS J17190-3459 C e[3]
WISE J171859.79-345950.9 e[3]

Gliese 667 C e est une planète extrasolaire (exoplanète) en orbite autour de l'étoile Gliese 667 C, une naine rouge, composante du système stellaire Gliese 667[4] et située dans la constellation zodiacale du Scorpion à une distance d'environ 22,1 années-lumière (6,8 parsecs) de la Terre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k http://exoplanet.eu/catalog/gj_667c_e/
  2. (en) Guillem Anglada-Escudé et al., « A dynamically-packed planetary system around GJ 667C with three super-Earths in its habitable zone », Astronomy and Astrophysics, vol. 556,‎ , id. A126 (DOI 10.1051/0004-6361/201321331, Bibcode 2013A&A...556A.126A, arXiv 1306.6074, lire en ligne [html])
    Les coauteurs de l'article sont, outre Guillem Anglada-Escudé, déjà cité : Mikko Tuomi, Enrico Gerlach, Rory Barnes, René Heller, James S. Jenkins, Sebastian Wende, Steven S. Vogt, R. Paul Butler, Ansgar Reiners et Hugh R. A. Jones.
    L'article a été reçu par la revue Astronomy and Astrophysics le 20 février 2013, accepté par son comité de lecture le 4 juin suivant et mis en ligne sur son site le 7 août suivant.
  3. a, b, c, d, e, f et g GJ 667 C e sur NASA Exoplanet Archive
  4. (en) PHL's Exoplanets Catalog - Planetary Habitability Laboratory @ UPR Arecibo