Giulio Campi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giulio Campi
Farnese.jpg

Portrait de Alessandro Farnese, Museo Civico Piacenza

Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Giulio Campi (Crémone, 1502) est un peintre et un architecte italien, le fils du peintre Galeazzo Campi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Comme Giulio, d'autres membres de sa famille sont également peintres, Vincenzo et Antonio (mais Bernardino Campi, qui collabore avec eux, n'est pas de leur famille). Ils sont les représentants majeurs du maniérisme lombard aux temps de Charles Borromée.

Le Père de l'artiste
Giulio Campi, 1535
Musée des Offices

Il reçoit sa formation dans l'atelier de son père, avec qui il collabore pour quelques œuvres inspirées du style du Pordenone.

Il travaille à Milan assez tôt, où il obtint des commandes importantes comme La Vierge de miséricorde, datée de 1534, conservée à l'archevêché. À Crémone, en collaboration avec d'autres artistes, il est chargé de la décoration de San Sigismondo. Il y travaille jusqu'en 1567.

Avec son frère Antonio, il travaille encore à Crémone et à Brescia vers le milieu du siècle. C'est à cette époque qu'il se rendit probablement à Rome.

La Crucifixion, peinte pour Santa Maria della Passione à Milan date de 1560, et Le Baptême et le repos pendant la fuite en Égypte, exécutés pour San Paolo Converso, également à Milan, remontent aux années 1570.

De sa période tardive, il restedes œuvres à Alba, à Piacenza et surtout à Crémone où il laisse inachevée la grande Assomption pour Sant'Abbondio[1].

Il est également architecte associé des projets de Francesco et Giuseppe Dattaro, quoique subordonné.

Sa peinture, généralement orientée vers l'art sacré, suit les préceptes de la réforme catholique sur l'art pictural dictés au Concile de Trente. Sa peinture est influencée par la présence, en Lombardie, de grands maîtres comme Giulio Romano, élève et collaborateur de Raphaël.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Raffaella Bentovoglio Ravasio, « Biographies », dans Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, Paris, Editions Place des Victoires,‎ (ISBN 2-84459-006-3), p. 637
  2. a et b Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Editions Place des Victoires,‎ (ISBN 2-84459-006-3), p.292

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :