Giovanni Francesco Falzacappa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Giovanni Francesco Falzacappa
Biographie
Naissance
Corneto, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Ordination sacerdotale
Décès
Rome, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal

par Pie VII
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de Ss. Nereo ed Achilleo
Cardinal-prêtre de S. Maria in Trastevere
Cardinal-évêque d'Albino
Cardinal-évêque de Santa Rufino e Civitavecchia
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Fonctions épiscopales Archevêque titulaire d'Atena
Évêque d'Ancône
Préfet du Tribunal suprême de la Signature apostolique
Camerlingue du Sacré Collège
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Giovanni Francesco Falzacappa (né le à Corneto dans l'actuelle province de Viterbe, dans le Latium, alors dans les États pontificaux et mort le à Rome) est un cardinal italien du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giovanni Francesco Falzacappa exerce diverses fonctions au sein de la Curie romaine. Le pape Pie VII le nomme en 1800 secrétaire de la Congrégation spéciale pour la récupération des propriétés de l'Église confisquées pendant l'occupation des Français. Il exerce aussi des fonctions à la Congrégation des immunités. Il est déporté à Parme, à Alessandria et à l'île de Capraia, parce qu'il refuse de prêter le serment de loyauté pendant l'occupation des Français. Après la restauration il est notamment secrétaire de la Congrégation des immunités et de la Congrégation du Concile.

Il est nommé archevêque titulaire d'Atena en 1819.

Le pape Pie VII le crée cardinal lors du consistoire du . Il est nommé évêque d'Ancône en 1823, mais il renonce au gouvernement de son diocèse l'année suivante et devient préfet du Tribunal suprême de la Signature apostolique à partir de 1829.

Le cardinal Falzacappa participe au conclave de 1823 lors duquel Léon XII est élu, au conclave de 1829 (élection de Pie VIII) et au conclave de 1830-1831 (élection de Grégoire XVI). Il est camerlingue du Sacré Collège en 1839-1840.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]