Georges Laffly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Georges Laffly
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Mes livres politiques publié en 1992.

Georges Laffly (né à Blida en 1932, mort le ) fut journaliste, critique littéraire et essayiste français proche de la droite catholique.

Il collabora à des nombreuses revues dont La Nation française, Itinéraires, Minute, Le Spectacle du Monde, L'Aurore ou encore Certitudes[1].

En 1976, il dirigea la publication de Hommage à Ernst Jünger aux éditions de La Table ronde. Il publia plusieurs essais dont un sur Montaigne et, en 2005, une monographie sur le sociologue Jules Monnerot.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Mes livres politiques, Paris, Publications FB, 1992.
    Ce livre évoque plusieurs auteurs dont Guy Debord qui lut le livre en 1993 et en parle dans une lettre à Ricardo Paseyro (cf. Correspondance, volume 7, Fayard, 2008, page 397).
  • Préface à Edmond Brua, Œuvres soigies, illustrations de Jean Brua, Calvisson, J. Gandini, 1993.
  • (éd.) Propos et aphorismes de Madame de Sévigné, présentés et choisis par Georges Laffly, Clichy, Valmonde, 1996.
  • Montaigne, libre et fidèle, Le Barroux, Éditions Sainte-Madeleine, 1997.
  • État des lieux. Une société entre le rêve et la peur, Le Barroux, Éditions Sainte-Madeleine, 2000.
  • Le grand conseil, Versailles, Éditions de Paris, 2005.
  • Monnerot, Grez-sur-Loing, Éditions Pardès, coll. « Qui suis-je ? », 2005.
  • Chroniques littéraires, Versailles, Via Romana, 2012 (ISBN 979-10-90029-09-5)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir sa notice bibliographique sur le site des Conférences littéraires du Roseau d'Or