Georges Bourgin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nicolas Georges Marie Bourgin est un archiviste et historien français, né le à Nevers et mort le à Choisy-au-Bac[1].

Il fut conservateur de la Section ancienne des Archives nationales.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georges Bourgin est diplômé de l'École des chartes en 1903.

Il a publié plusieurs ouvrages sur la révolution de 1848, la Commune de Paris (1871), le socialisme, la Troisième République, et également des ouvrages sur le monde des archives. Il a été le premier président de l'Institut français d'histoire sociale qu'il a contribué à fonder avec Edouard Dolléans en 1948. Il est le frère d'Hubert Bourgin.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les Archives pontificales et l'histoire moderne de la France, 1906
  • Histoire de la Commune, 1907
  • Le Comité de législation, étude sur un fonds juridique des Archives nationales, 1911
  • Le Socialisme français de 1789 à 1848, 1912
  • Les Sources manuscrites de l'histoire religieuse de la France moderne, 1925
  • L'Insurrection parisienne et la prise de la Bastille, 1946
  • 1848, naissance et mort d'une République, 1947
  • Histoire de la libération de la France, 1947
  • 1848 et les révolutions du XIXe siècle, 1948
  • Le Socialisme (avec Pierre Rimbert), 1950
  • Jaurès, 1952
  • Histoire du mouvement anarchiste en France, 1955
  • La Troisième République, 1870-1914, 1967

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de la Nièvre, commune de Nevers, acte de naissance no 91, année 1879 (avec mention marginale de décès)(Partie 1) et (Partie 2)

Liens externes[modifier | modifier le code]