Gatis Smukulis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gatis Smukulis
G SmukulisProfil.jpg

Gatis Smukulis lors de Paris-Nice 2013.

Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (29 ans)
ValkaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2006 Lotus-MBK-UC Sud Luberon
2007-2008 VC La Pomme Marseille
Équipes professionnelles
2009-2010 AG2R La Mondiale
2011 HTC-Highroad
2012-2015 Katusha
2016- Astana
Principales victoires

7 championnats
MaillotLetonia.PNG Champion de Lettonie du contre-la-montre 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016

MaillotLetonia.PNG Champion de Lettonie sur route 2016

Gatis Smukulis, né le à Valka, est un coureur cycliste letton. Professionnel depuis 2009, il est membre de l'équipe Astana depuis 2016. Il a remporté cinq championnats de Lettonie du contre-la-montre consécutifs, de 2011 à 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et carrière amateur[modifier | modifier le code]

Gatis Smukulis en 2008.

Gatis Smukulis commence le cyclisme lorsqu'il reçoit un vélo à l'âge de dix ans[1].

Champion de Lettonie du contre-la-montre en catégorie cadet en 2003, puis junior en 2004, il s'illustre en 2005 avec 37 victoires[2], dont le Trofeo Karlsberg, manche de la Coupe du monde UCI Juniors, ainsi que le Giro di Basilicata, le Tour d'Istrie et le Tour de la région de Łódź.

Entraîné par Arvis Piziks[3], il arrive en France l'année suivante, dans l'équipe Lotus-MBK-UC Sud Luberon. Il remporte la première étape du Tour du Gévaudan Languedoc-Roussillon, et les titres de champion de Lettonie espoirs sur route et du contre-la-montre. En 2007, il rejoint le Vélo-Club La Pomme Marseille. Il aide ce club à remporter la coupe de France des clubs, notamment en gagnant l'un de ses manches, Chambord-Vailly. Avec l'équipe de Lettonie, il gagne le GP Guillaume Tell, course de la Coupe des Nations U23. Il termine cette saison à la première place du classement FFC. En 2008, il réalise un nouveau doublé aux championnats de Lettonie espoirs, et remporte le Tour des Flandres espoirs (Coupe des Nations U23), les Boucles du Sud Ardèche, Bordeaux-Saintes, le Tour du Canton de Saint-Ciers et une étape de la Ronde de l'Isard d'Ariège[4]. Il participe aux Jeux olympiques de Pékin, où il représente la Lettonie lors de la course en ligne, avec Raivis Belohvoščiks, et en prend la 67e place après avoir pris part à l'échappée de 26 coureurs en début de course[5].

Début de carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Gatis Smukulis lors des Quatre jours de Dunkerque 2010.

Gatis Smukulis devient professionnel dans l'équipe française AG2R La Mondiale en 2009.

En 2011, il rejoint l'équipe américaine HTC-Highroad. En mars, il gagne la première étape du Tour de Catalogne et occupe pendant deux jours la première place du classement général de cette course. Trois mois plus tard, il obtient son premier titre de champion de Lettonie du contre-la-montre élite.

Chez Katusha de 2012 à 2015[modifier | modifier le code]

À l'issue de cette saison, HTC-Highroad disparaît. Gatis Smukulis est engagé pour la saison 2012 par l'équipe russe Katusha[6]. Après avoir débuté dans cette formation au Tour Down Under en Australie, il dispute le Tour du Qatar, où une chute lui cause une fracture du scaphoïde[1],[7]. Il dispute durant cette saison ses deux premiers grands tours, les Tours d'Italie et d'Espagne, aux côtés du leader de l'équipe Joaquim Rodríguez. Une semaine après l'arrivée de la Vuelta, il participe pour la première fois aux épreuves élite des championnats du monde sur route. Il prend avec ses coéquipiers la septième place du nouveau championnats du monde du contre-la-montre par équipes de marque, puis représente la Lettonie au contre-la-montre (43e) et à la course en ligne (51e).

En 2013, il participe pour la première fois au Tour de France, où il est chargé d'épauler Rodriguez dans la plaine[8].

En 2015, il chute lors de Paris-Roubaix et se fracture le coude[9]. En juin, il représente la Lettonie aux Jeux européens. Il s'y classe septième du contre-la-montre et quinzième de la course en ligne. Il obtient quelques jours plus tard son cinquième titre consécutif de champion de Lettonie du contre-la-montre[10]. Durant l'été, il gagne le contre-la-montre par équipes du Tour d'Autriche avec Katusha. Au Tour de Pologne, il est échappé avec les Polonais Maciej Bodnar et Kamil Zielinski lors de la quatrième place, et s'incline au sprint face à ces deux coureurs. Il dispute ensuite le Tour d'Espagne, puis les trois épreuves masculines des championnats du monde sur route.

Fin 2015, il signe un contrat pour une saison avec l'équipe Astana[11],[1].

Palmarès et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

1 participation

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

2 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Classement mondial UCI nc[13] nc[14]
UCI World Tour 166e[15] nc[16] nc[17] nc[18] 189e[19]
UCI Europe Tour 312e[20] 147e[21] 150e[22]
Légende : nc = non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Initialement vainqueur de la course, Anton Rechetnikov est déclassé pour dopage.
  2. Bien que courue sur une distance officielle pour être appelée prologue par l'UCI, la première étape est considérée par celle-ci comme une étape en contre-la-montre normal

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Astana’s Gatis Smukulis Gets PEZ’d », sur pezcyclingnews.com,‎ (consulté le 11 février 2016)
  2. « Gatis Smukulis n°1 au classement FFC », sur veloclublapomme.com (consulté le 2 mars 2016)
  3. « Transferts : Gatis Smukulis, un renfort de poids », sur veloclublapomme.com (consulté le 2 mars 2016)
  4. « Gatis Smukulis », sur veloclublapomme.com (consulté le 2 mars 2016)
  5. « Gatis Smukulis a bien aimé Pékin », sur directvelo.com,‎ (consulté le 2 mars 2016)
  6. Gatis Smukulis rebondira chez Katusha sur cyclismactu.net, le 16 septembre 2011
  7. « Infirmerie - Smukulis opéré avec succès du scaphoïde », sur cyclismactu.net,‎ (consulté le 11 février 2016)
  8. « Katusha met Purito en avant », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 11 février 2016)
  9. (ru) « Смукулис сломал локоть при падении на «Париж – Рубэ» », sur sports.ru,‎ (consulté le 11 février 2016)
  10. (en) « Smukulis makes it five in a row in Latvian time trial », sur cyclingquotes.com,‎ (consulté le 2 mars 2016)
  11. « Le journal des transferts », sur velo101.com,‎ (consulté le 14 octobre 2015)
  12. (en) « Two Russian U23 riders positive », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 22 avril 2011)
  13. « Classement Mondial UCI 2009 », sur uci.ch, UCI,‎ (consulté le 24 mars 2012)
  14. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)
  15. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 29 février 2012)
  16. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2012)
  17. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 1er novembre 2014)
  18. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2014)
  19. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 5 octobre 2015)
  20. « Classements Route UCI 2005-2006 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  21. « Classements Route UCI 2006-2007 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  22. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 février 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :