Eduard-Michael Grosu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Eduard-Michael Grosu
De Panne - Driedaagse van De Panne-Koksijde, etappe 1, 31 maart 2015, vertrek (A32).JPG
Eduard-Michael Grosu lors du départ de la 1re étape des Trois Jours de La Panne 2015 à La Panne.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2011Cerone-Rodman-Carrozzeria Leone
2012Progettociclismo Evo
2013Overall
Équipes professionnelles
Principales victoires

Eduard-Michael Grosu, né le à Zărnești, est un coureur cycliste professionnel roumain, membre de l'équipe Delko. Outre de multiples titres de champion national dans son pays, son palmarès comprend de nombreuses sélections avec l'équipe nationale roumaine et plusieurs victoires sur des courses inscrites au calendrier de l'UCI. En 2015, en compagnie de Serghei Țvetcov, il devient le premier Roumain à terminer un grand tour.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts cyclistes et carrière chez les amateurs[modifier | modifier le code]

Eduard-Michael Grosu commence à pratiquer le cyclisme à l'âge de onze ans grâce à son père Viorel[1]. Doué pour ce sport, il multiplie les victoires et devient plusieurs fois champion de Roumanie sur piste, sur route et en cyclo-cross dans les catégories réservées aux débutants[2]. En catégorie junior, il est champion de Roumanie du contre-la-montre en 2010 et participe aux championnats d'Europe de cyclisme sur route avec l'équipe nationale roumaine.

Passé en catégorie espoirs (moins de 23 ans), il est troisième du championnat de Roumanie sur route de la catégorie en 2011, remporte le titre national en cyclo-cross et empoche plus de dix victoires au cours de la saison[2].

En 2012, Grosu gagne la cinquième étape du Turul Dobrogei ainsi que quelques autres courses dans son pays. Il se fait également connaitre à l'étranger, et notamment en Italie, où il obtient quelques places d'honneur dans des épreuves comme le Gran Premio Sannazzaro qu'il termine en cinquième position. Il est également troisième du Tour de Trakya en Turquie, une course inscrite au calendrier de l'UCI Europe Tour[2].

En 2013, il devient champion de Roumanie du contre-la-montre et gagne une étape du Tour de Roumanie[3]. En septembre, il représente son pays aux championnats du monde sur route à Florence en Italie. Il est 63e du contre-la-montre des moins de 23 ans et ne termine pas la course en ligne de cette catégorie. Comme l'année précédente, il glane quelques jolies place d'honneur dans des courses disputées dans la péninsule italienne. Il se classe ainsi deuxième de la Targa Libero Ferrario, troisième du Trophée Giacomo Larghi et de la Medaglia d'Oro Città di Monza. Ses bons résultats intéressent les recruteurs des équipes transalpines et permettent au coureur roumain de devenir professionnel l'année suivante.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Vini Fantini Nippo[modifier | modifier le code]

Saison 2014[modifier | modifier le code]

Il est recruté en 2014 par l'équipe continentale italo-japonaise Vini Fantini Nippo. Il commence sa carrière professionnelle sur le Grand Prix de la côte étrusque (93e) avant de prendre la 7e place du GP Izola. Il passe proche de remporter son premier succès professionnel en France, seulement devancé par Coen Vermeltfoort sur la dernière étape du Circuit des Ardennes International[3].

En mai, il gagne deux étapes de la Carpathian Couriers Race, course réservée aux espoirs, dont il prend la deuxième place du classement général, enlevé par Gregor Mühlberger[3]. Ce même mois, il remporte une étape et le classement général du Tour d'Estonie[4]. En juin, il s'incline devant Elia Viviani sur la dernière étape du Tour de Slovénie[5] et termine troisième du championnat de Roumanie sur route. Au sortir de celui-ci, il décroche un nouveau succès en Chine, sur le Tour du lac Qinghai[6].

Saison 2015[modifier | modifier le code]

Son équipe Nippo-Vini Fantini obtient le statut de continentale professionnelle pour la saison 2015. Grosu commence celle-ci sur les routes argentines du Tour de San Luis duquel il ramène une 5e place d'étape. Il découvre par la suite différentes semi-classiques dont le Circuit Het Nieuwsblad, Kuurne-Bruxelles-Kuurne ou les Strade Bianche. En prenant part[7] et en terminant le Tour d'Italie 2015, Grosu et Serghei Țvetcov deviennent les premiers roumains à participer et à terminer un Grand tour. À titre personnel, il y décroche notamment une 5e place d'étape[8]. En fin de saison, il décroche des accessits sur des courses d'un jour, 8e de la Brussels Cycling Classic, 6e du GP de Fourmies[9], 9e de la Coppa Bernocchi ou encore 4e du Giro del Piemonte. Il conclut sa saison sur le Tour du Hainan avec sept tops 10 à la clé[10].

Saison 2016[modifier | modifier le code]

Il lance pour une seconde année consécutive sa saison sur le Tour du San Luis où il y améliore son meilleur résultat avec une 4e place d'étape, devancé par Gaviria, Sagan et Viviani. Il se distingue en Belgique, 9e de Nokere Koerse et 11e de la Handzame Classic avant de prendre part à son second Tour d'Italie[11] où il décroche un top 10 lors de l'ultime étape (8e)[12]. En fin de saison, il termine 13e du Gran Premio Bruno Beghelli. Il clot sa saison sur le Tour du Lac Taihu avec une victoire d'étape à la clé[13].

Saison 2017[modifier | modifier le code]

Après avoir fait sa rentrée avec une 9e place sur le Grand Prix de la côte étrusque, Grosu découvre de nouveaux horizons, il prend part au Tour d'Oman où Alexander Kristoff le prive de la victoire sur la dernière étape. Il enchaîne par un calendrier de niveau World Tour avec le Tour d'Abou Dabi, les Strade Bianche, Tirreno-Adriatico puis Milan-San Remo. Son terrain de prédilection reste néanmoins l'UCI Europe Tour, privé d'une victoire d'étape sur le Tour de Croatie par Sacha Modolo, il en remporte une sur le Sibiu Cycling Tour[14]. Une nouvelle fois, il est très actif en Chine, sur le Tour du lac Qinghai puis le Tour de Chine avec de nombreuses places d'honneur.

Saison 2018[modifier | modifier le code]

Pour sa quatrième année au sein de la structure italienne, il se montre véloce sur le territoire français, 2e d'étape sur le Tour La Provence derrière Christophe Laporte[15] puis auteur de deux tops 10 sur les Quatre Jours de Dunkerque. Performance qu'il réalise également sur Tirreno-Adriatico. Cette saison le voit également découvrir de nouvelles épreuves dont l'Amstel Gold Race, le Grand Prix de Francfort et le Tour de Suisse. Au cours de la saison, il gagne une étape du Tour de Croatie[16] et trois du Tour du lac Qinghai[17].

En Roumanie, il remporte trois titres nationaux : cyclo-cross, course en ligne et contre-la-montre[18].

Delko Marseille Provence[modifier | modifier le code]

Saison 2019[modifier | modifier le code]

Ayant rejoint la structure continentale professionnelle Delko Marseille Provence pour la saison 2019[19], il étrenne pour la première fois sa nouvelle tunique sur l'Étoile de Bessèges. Son arrivée au sein de l'équipe française lui permet de découvrir Paris-Nice, où il termine notamment 11e de la troisième étape. Il connait son premier résultat mi-avril, 5e de la Route Adélie de Vitré. Place qu'il connait de nouveau sur la première étape du Circuit de la Sarthe. Il enchaîne par le Tour de Turquie, 4e de la première étape, devancé par de prestigieux sprinteurs, Sam Bennett, Fabio Jakobsen et Caleb Ewan. Fin avril, sur le Tour de Castille-et-León, il termine 2e de la deuxième étape avant d'être disqualifié et expulsé de la course pour s'être écharpé avec David de la Fuente[20]. Il passe proche de la victoire sur le Tour de Norvège, seulement devancé par Cees Bol sur la première étape. Réussite qui le fuit toujours dix jours plus tard, 3e puis 2e d'étape sur le Tour de Luxembourg. Il finit par lever les bras sur le Tour du Limbourg[21],[22], disputé au lendemain de l'épreuve luxembourgeoise. Il retrouve le chemin de la victoire un mois plus tard, à l'occasion du Tour du lac Qinghai où il remporte deux étapes[23], termine à neuf reprises dans le top 10 et s'adjuge le classement par points de cette course. De retour sur les routes européennes, il termine 3e de la première étape du Tour de Burgos mi-août puis gagne la deuxième du Tour de Slovaquie devant Yves Lampaert et Arnaud Démare[24].

Saison 2020[modifier | modifier le code]

En mars, sa pointe de vitesse lui permet de terminer deuxième et quatrième au sprint sur des étapes du Tour de Taïwan[25]. Il ne dispute que cette course au premier semestre, la saison étant suspendue suite à la pandémie de Covid-19. En août, il se classe douzième de la Bretagne Classic[26]. Il est sélectionné pour représenter son pays lors de la course en ligne des championnats d'Europe mais ne prend pas le départ de l'épreuve en raison d'un potentiel cas de Covid-19 détecté au sein de l'équipe Nippo Delko One Provence[27],[28],[29]. En septembre, il obtient ses premières victoires de la saison au Tour de Roumanie où il remporte deux étapes et le classement général de la course[30]. Le même mois, il porte le maillot de leader du Tour du Luxembourg pendant une journée, termine treizième du Grand Prix d'Isbergues puis cinquième de la semi-classique Paris-Camembert[31]. Sélectionné pour participer à la course en ligne des championnats du monde, il est membre de l'échappée du jour.

Palmarès et classements mondiaux sur route[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

2 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2012 2013 2014 2015
UCI America Tour 399e[32]
UCI Asia Tour 110e[33] 109e[34]
UCI Europe Tour 377e[35] 736e[36] 20e[37] 147e[38]

Palmarès en cyclo-cross[modifier | modifier le code]

Palmarès sur Piste[modifier | modifier le code]

  • Championnat de Roumanie 2020
    • MaillotRom.png Champion de Roumanie de l'élimination
    • MaillotRom.png Champion de Roumanie du contre-la-montre
    • 2ème du sprint et du keirin
    • 3ème du scratch, de la course à point et de l'omnium
  • Championnat de Roumanie 2011
    • MaillotRom.png Champion de Roumanie du sprint

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« Biography », sur eduardgrosu.ro (consulté le 12 septembre 2020)
  2. a b et c (en)« Results », sur eduardgrosu.ro (consulté le 12 septembre 2020)
  3. a b et c « Roumanie : Eduard Grosu se met carpette dans les Carpates », sur directvelo.com, (consulté le 6 septembre 2020)
  4. (en)« Tour of Estonia was won by Eduard Michael Grosu from Vini Fantini Nippo », sur tourofestonia.ee, (consulté le 4 septembre 2020)
  5. (ro)Eduard Grosu, « Turul Sloveniei », sur eduardgrosu.ro, (consulté le 5 septembre 2020)
  6. Kévin Jallet, « Tour du Lac Qinghai - Michael Grosu l'emporte ! », sur cyclismactu.net, (consulté le 5 septembre 2020)
  7. (en)Victor Lupu, « Cycling: Eduard Grosu to compete in Giro 2015 starting Saturday », sur romaniajournal.ro, (consulté le 5 septembre 2020)
  8. (en)Cycling News, « Giro d'Italia: Modolo wins bunch sprint in Jesolo », sur cyclingnews.com, (consulté le 5 septembre 2020)
  9. « Fourmies 2015 GP de Fourmies », sur siteducyclisme.net, (consulté le 12 septembre 2020)
  10. « Tour of Hainan 2015 », sur siteducyclisme.net, (consulté le 12 septembre 2020)
  11. (ro)Andrei Ionascu, « Eduard Grosu va participa în Giro d’Italia pentru al doilea an consecutiv », sur prosport.ro, (consulté le 5 septembre 2020)
  12. « Giro 2016 : classement de l'étape Coni - Turin (150kms) », sur lequipe.fr, (consulté le 5 septembre 2020)
  13. François Bonnefoy, « Tour of Taihu Lake - Grosu remporte la cinquième étape », sur cyclismactu.net, (consulté le 5 septembre 2020)
  14. François D'Hubert, « Sibiu Cycling Tour - La dernière pour Grosu, Bernal titré », sur cyclismactu.net, (consulté le 5 septembre 2020)
  15. « Tour de La Provence : palmarès, classement général, vidéos... Le point complet après la première étape », sur laprovence.com, (consulté le 5 septembre 2020)
  16. Maëlle Grossetête, « Tour de Croatie #2 — Eduard Michael Grosu s'impose après un final mouvementé », sur velo101.com, (consulté le 4 septembre 2020)
  17. Maurice Helman, « Tour du Lac Qinghai - Grosu enchaîne et Aguirre contrôle », sur cyclismactu.net, (consulté le 5 septembre 2020)
  18. Lucas Rathje, « Roumanie - Route - Grosu : «Rempli de fierté et de bonheur» », sur cyclismactu.net, (consulté le 5 septembre 2020)
  19. Clément Labat-Gest, « Transfert - Eduard-Michael Grosu chez Delko Marseille », sur cyclismactu.net, (consulté le 4 septembre 2020)
  20. (es) Juan Manuel Tello, « Eduard Grosu expulsé de la Vuelta Castilla y León », sur mundodeportivo.com, (consulté le 5 septembre 2020)
  21. François Bonnefoy, « Tour du Limbourg - Eduard Grosu succède à van der Poel », sur cyclismactu.net, (consulté le 5 septembre 2020)
  22. B.G., « Cyclisme : Grosu signe son premier succès pour Delko Marseille Provence », sur laprovence.com, (consulté le 5 septembre 2020)
  23. B.G., « Cyclisme : et de deux pour Grosu (Delko Marseille Provence) en Chine », sur laprovence.com, (consulté le 4 septembre 2020)
  24. « Tour de Slovaquie - La 2e étape pour Eduard Grosu (Delko Marseille) devant Yves Lampaert, nouveau leader », sur lalibre.be, (consulté le 4 septembre 2020)
  25. B.G., « Cyclisme : objectifs ratés pour Nippo Delko One Provence à Taïwan », sur laprovence.com, (consulté le 5 septembre 2020)
  26. « Bretagne Classic : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 25 aout 2020)
  27. Nicolas Gauthier, « Europe - Route - Démare, van der Poel... la startlist officielle », sur cyclismactu.net, (consulté le 26 aout 2020)
  28. « Championnat d'Europe - Elites Hommes : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 26 aout 2020)
  29. Nicolas Gauthier, « Route - Touché par le Covid, Grosu «est heureux de pouvoir reprendre» », sur cyclismactu.net, (consulté le 2 septembre 2020)
  30. François Bonnefoy, « Tour de Roumanie - Deuxième victoire d'affilée pour Eduard Grosu », sur cyclismactu.net, (consulté le 12 septembre 2020)
  31. « Paris-Camembert : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 23 septembre 2020)
  32. (en) « UCI America Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  33. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  34. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  35. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  36. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  37. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  38. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :