Justin Jules

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Justin Jules
Kuurne - Kuurne-Brussel-Kuurne, 1 maart 2015 (B141).JPG
Justin Jules lors du départ de Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2015.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2006VC Les Mureaux
2007CA Mantes
2008-2009OC Val d'Oise
2010Vendée U
Équipes professionnelles

Justin Jules est un coureur cycliste français né le à Sartrouville. Professionnel depuis 2011, il est membre de l'équipe continentale professionnelle belge Wallonie Bruxelles après avoir couru dans d'autres formations comme Véranda Rideau-Super U ou La Pomme Marseille 13. Son palmarès comprend notamment une victoire obtenue lors du Grand Prix d'ouverture La Marseillaise 2013 devant Samuel Dumoulin ainsi que des étapes glanées sur des épreuves comme le Tour de Hainan ou le Tour d'Azerbaïdjan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts cyclistes et carrière amateur[modifier | modifier le code]

Justin Jules naît le à Sartrouville. Il est le fils de Pascal Jules, cycliste professionnel de 1982 jusqu'à sa mort dans un accident de la route le , à l'âge de 26 ans, soit 13 mois après la naissance de Justin[1].

En 2008, Justin Jules est condamné à cinq ans de prison dont trois fermes pour avoir tué son beau-père en décembre 2004[2],[1].

Au cours de l'année 2009, il est cinquième du Tour du Gâtinais à Châlette-sur-Loing.

En 2010, il est membre de l'équipe amateur Vendée U. Il s'adjuge la septième étape du Circuit des plages vendéennes en début d'année et termine troisième du classement général de l'épreuve. Quelques mois plus tard, il gagne le Circuit de la vallée de la Loire et la Ronde mayennaise.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Il est recruté en 2011 par l'équipe continentale La Pomme Marseille, et y devient coureur professionnel. Il se fait remarquer lors de sprints dès le début de la saison avec des places d'honneur sur l'Étoile de Bessèges et sur le Tour méditerranéen au mois de février[1]. Au mois d'avril, il termine cinquième du Tour du Finistère, juste derrière Thomas Voeckler. En fin de saison, il s'illustre au Tour de Hainan en Chine, épreuve hors-catégorie où il remporte une étape (ce qui constitue sa première victoire chez les professionnels) et porte le maillot de leader pendant une semaine[3].

En 2012, il rejoint la nouvelle équipe continentale française Véranda Rideau-Super U[4] mais sa saison est perturbée par une mononucléose. Justin Jules se classe tout de même quinzième du championnat de France sur route et décroche quelques places d'honneur sur d'autres courses[1]. Véranda Rideau-Super U disparaissant en fin d'année, il retourne en 2013 dans l'équipe La Pomme Marseille.

Justin Jules lors du départ de la 1re étape du Paris-Arras Tour 2014.

Il s'impose en début d'année lors du Grand Prix d'ouverture La Marseillaise devant Samuel Dumoulin, qu'il bat au sprint[5]. En février, il termine huitième du Tour du Haut-Var puis cinquième de la Classic Loire-Atlantique en mars. En fin de saison, il se classe à six reprises dans les dix premiers à l'arrivée des étapes du Tour de Hainan. Il réitère quatre fois cette performance au Tour du lac Taihu.

En 2014, il gagne la 5e étape du Tour d'Azerbaïdjan[6]. Au mois de juin, il est cinquième du classement général de la Ronde de l'Oise. Non conservé par ses dirigeants en fin de saison, il signe un contrat en faveur de l'équipe continentale belge Veranclassic-Ekoï comme son coéquipier Thomas Vaubourzeix et Robin Stenuit[7].

Au premier semestre de l'année 2015, Justin Jules se classe deuxième de la Nokere Koerse puis remporte la cinquième étape du Tour du Maroc ainsi que le classement par points de cette course au mois d'avril. En mai, il gagne au sprint la première étape du Triptyque ardennais. En fin de saison, il renouvelle le contrat qui le lie à la formation Veranclassic-Ekoï.

Au premier semestre 2016, il s'adjuge en solitaire la huitième étape du Tour du Maroc courue entre Essaouira et Safi[8] et la deuxième étape du Tour de Tunisie[9]. Durant l'été il gagne le Grand Prix de Saint-Nicolas au sprint devant Alfdan De Decker et Anthony Giacoppo[10]. Il est également cinquième de la Flèche du port d'Anvers[11]. En octobre il est aligné par son équipe au Sharjah International Cycling Tour où il se classe sixième de la seconde étape. Toujours aux Émirats arabes unis il termine cinquième de l'UAE Cup quelques jours plus tard.

En 2017, il intègre l'équipe continentale professionnelle belge WB-Veranclassic-Aqua Protect. Sous ses nouvelles couleurs, il gagne la 1re étape du Tour La Provence au mois de février[12]. Quelques semaines plus tard, il se classe troisième du Grand Prix de Lillers-Souvenir Bruno Comini et sixième de Paris-Troyes. Engagé par sa formation sur le Tour de Normandie, il s'y adjuge la quatrième étape et le classement par points. Lors du Circuit de la Sarthe disputé en avril, il remporte la première étape devant le champion de France Arthur Vichot et endosse le maillot de leader, 32 ans après la victoire finale de son père Pascal. Au deuxième semestre, il termine troisième du Grand Prix Jef Scherens, quatrième de la Course des raisins[13] et sixième du Grand Prix de Fourmies[14].

Toujours membre de la formation WB-Aqua Protect-Veranclassic en 2018, il engrange quelques accessits en début de saison. Il se classe ainsi cinquième de Kuurne-Bruxelles-Kuurne et huitième du Tour de l'Alentejo avant de gagner la première étape du Circuit de la Sarthe, où il finit également troisième du classement général. Toujours au printemps, il participe à plusieurs classiques flandriennes et ardennaises dont le Tour des Flandres, Liège-Bastogne-Liège, Gand-Wevelgem ou le Grand Prix E3. Il termine dans les trente premiers de ces deux dernières épreuves. Au deuxième semestre il s'adjuge la troisième place du Circuit Mandel-Lys-Escaut au sprint derrière Wouter Wippert et Herman Dahl[15]. Il se classe également sixième de la Course des raisins[16].

Palmarès et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Podium de l'édition 2015 de la Nokere Koerse : Scott Thwaites (3e), Kris Boeckmans (1er) et Justin Jules (2e).

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
UCI Africa Tour 62e[17] 135e[18]
UCI Asia Tour 256e[19] 12e[20] nc[21] 102e[22]
UCI Europe Tour 323e[23] 324e[24] 43e[25] 353e[26] 111e[27] 522e[28] 31e[29]
Légende : nc = non classé

Distinction[modifier | modifier le code]

  • Challenge DirectVelo Belgique (catégorie "meilleur étranger")[30] : 2015

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Justin Jules au nom du père », sur lanouvellerepublique.fr, (consulté le 30 octobre 2014)
  2. « Justin Jules condamné à trois ans de prison », sur leparisien.fr, (consulté le 3 août 2011)
  3. « Iglinskiy mate Jules en Chine », sur velochrono.fr, (consulté le 30 octobre 2014)
  4. « Équipes 2012 : Véranda Rideau », sur velochrono.fr, (consulté le 30 octobre 2014)
  5. « Jules s'offre un destin », sur lequipe.fr, (consulté le 28 janvier 2012)
  6. « Tour d’Azebaidjan: Justin Jules remporte la 5ème étape, Ilnur Zakarin le général », sur be-celt.com, (consulté le 30 octobre 2014)
  7. « Jules, Vaubourzeix, Sténuit, Rullière chez Veranclassic-Ekoï », sur directvelo.com, (consulté le 23 octobre 2014)
  8. Frédéric Gachet, « Tour du Maroc - Et. 8 : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 8 avril 2016)
  9. « Cyclisme/Tour de Tunisie (2e étape) : le Belge Jules Justin gagne et garde le maillot jaune », sur aps.dz, (consulté le 24 mai 2016)
  10. « Résultat GP Stad Sint-Niklaas » [PDF],
  11. Francis Spruyt, « Antwerpse Havenpijl : Timothy Dupont 1er », sur directvelo.com, (consulté le 7 août 2016)
  12. « Tour de Provence : Justin Jules remporte la première étape », sur lequipe.fr, (consulté le 24 février 2017)
  13. « Baugnies, la passe de trois », sur velo101.com, (consulté le 24 août 2017)
  14. Frédéric Gachet, « Grand Prix de Fourmies : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 6 septembre 2017)
  15. James Odvart, « Omloop Mandel-Leie-Schelde : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 26 août 2018)
  16. James Odvart, « Druivenkoers Overijse : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 30 août 2018)
  17. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  18. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  19. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  20. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  21. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  22. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  23. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  24. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  25. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  26. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  27. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  28. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  29. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)
  30. James Odvart, « Le Challenge DirectVelo Belgique à l'honneur jeudi soir », sur directvelo.com, (consulté le 20 décembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :