Julien Trarieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Julien Trarieux
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (26 ans)
NiceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2011-2012GT-Skoda-Chamonix
2013SC Nice
2014-2017AVC Aix-en-Provence
Équipes professionnelles

Julien Trarieux, né le à Nice, est un coureur cycliste français, membre de l'équipe Delko-Marseille Provence-KTM.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts et carrière amateur[modifier | modifier le code]

Né à Nice, Julien Trarieux concilie tout d'abord la route et le VTT. En catégorie junior, il devient champion de France de cross-country juniors en 2010, et obtient la médaille d'argent du championnat du monde dans sa catégorie. Après deux années jugées difficiles, il intègre le Sprinter Club de Nice en 2013. Sur route, il réalise un bon début de saison, en se classant tout d'abord huitième du contre-la-montre des Boucles du Haut-Var et treizième du Grand Prix du Pays d'Aix, avant de s'imposer début mars lors du Tour de l'Ardèche méridionale, épreuve de la Coupe de France DN3[1]. Cette même année, il se classe également deuxième du Grand Prix d'Antibes, troisième des Boucles de Haute-Vienne ou encore dixième du Tour du Jura. Il est également sacré champion de France de cross-country, cette fois-ci chez les moins de 23 ans, et termine cinquième de l'épreuve espoir des championnats du monde[2].

Pour la saison 2016, il rejoint l'AVC Aix-en-Provence, club de division nationale 1[2]. Son début d'année 2016 est perturbée par un accident de voiture survenu le 19 janvier, lui laissant quatre vertèbres fracturées[3]. Après une opération et une longue période de repos, il rependre la compétition au mois de juin. Rapidement compétitif, il s'impose sur le Grand Prix cycliste Artuby Verdon pour sa reprise, devant ses coéquipiers Thomas Navarro et Florent Castellarnau[4],[5]. Au mois d'octobre, il remporte le Canyon Roc Marathon, disputé en préambule du prestigieux Roc d'Azur[6].

En début d'année 2017, Julien Trarieux termine deuxième du Grand Prix du Pays d'Aix, troisième du Circuit des quatre cantons, cinquième de la Ronde de Montauroux et septième du Grand Prix d'ouverture Pierre-Pinel. Au mois d'avril, il est également cinquième du Tour du Lot-et-Garonne en Coupe de France DN1, et sixième du Prix de la ville du mont Pujols. En mai, il prend la deuxième place du Tour du Pays Lionnais au terme d'un sprint massif, avant de s'imposer le week-end suivant sur une étape du Tour de la Manche[7]. En juin, il est sixième du championnat de France sur route amateurs, tenu sur un parcours escarpé à Saint-Omer[8]. Auteur d'une quatrième place d'étape sur le Tour du Pays Roannais, il doit cependant observer une pause et renoncer à prendre la départ du Tour Alsace fin juillet, en raison d'une douleur physique[9].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Saison 2018[modifier | modifier le code]

Pour la saison 2018, il signe son premier contrat professionnel en faveur de l'équipe Delko-Marseille Provence-KTM[10],[11]. Il réalise ses débuts avec la formation marseillaise dès le mois de janvier, lors du Sharjah Tour (29e du général), qu'il dispute au service de son coéquipier Javier Moreno, vainqueur de l'épreuve. En Coupe de France, il rentre notamment parmi les 30 premiers sur la Classic Loire-Atlantique (19e) et la Route Adélie de Vitré (29e). En avril, il prend le départ de son premier Paris-Roubaix où il parvient à rallier l'arrivée sur le vélodrome André-Pétrieux (98e) à plus de 23 minutes du vainqueur Peter Sagan[12] puis, dix jours plus tard, de la Flèche wallonne. En mai, il décroche une 7e et une 11e place d'étape sur le Rhône-Alpes Isère Tour. Il enchaîne par les Quatre Jours de Dunkerque en terminant 14e de la première étape.

Saison 2019[modifier | modifier le code]

Il débute la saison 2019 par le GP d'ouverture La Marseillaise où il échoue au pied du podium (4e) sur lequel figure son coéquipier Romain Combaud (2e).

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Par année[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2018
UCI Europe Tour 1 506e[13]

Palmarès en VTT[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnats de France[modifier | modifier le code]

Autres compétitions[modifier | modifier le code]

  • 2016
    • Canyon Roc Marathon

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Gachet, « Julien Trarieux sur le bon chemin », sur directvelo.com,
  2. a et b Nicolas Gachet, « Quatre arrivées à l'AVC Aix-en-Provence », sur directvelo.com,
  3. Jean-Michel Ruscitto, « Julien Trarieux : « Des mots qui font très peur » », sur directvelo.com,
  4. Frédéric Gachet, « Grand Prix Cycliste Artuby Verdon : Classement », sur directvelo.com,
  5. Nicolas Mabyle, « Julien Trarieux : « Je n’ai jamais douté » », sur directvelo.com,
  6. « Julien Trarieux tient sa promesse », sur velo101.com,
  7. Cédric Congourdeau, « Julien Trarieux : « Enfin ! » », sur directvelo.com,
  8. Cédric Congourdeau et Jean-Michel Ruscitto, « Championnat de France Amateurs : Les réactions », sur directvelo.com,
  9. Jean-Michel Ruscitto, « Julien Trarieux au repos pour le Tour Alsace », sur directvelo.com,
  10. Nicolas Mabyle, « Deux néo-pros chez Delko Marseille-Provence KTM », sur directvelo.com,
  11. Antoine Pouillard, « Julien Trarieux va découvrir un autre vélo », sur directvelo.com,
  12. Nicolas Mabyle, « Julien Trarieux, « une journée en enfer » », sur directvelo.com,
  13. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2018 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]