Gaston Bourdon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bourdon.
Gaston Bourdon
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Français
Formation
Activité
Conjoint
Marguerite Fanny Durant
Enfant
Joseph Gaston Bourdon
Parentèle
Simon Durant (beau-père)
Œuvres principales

Edme-Gaston Bourdon est un architecte français né en 1801 à Vincennes (Val-de-Marne) et mort en 1854.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1801 à Vincennes, Bourdon est le gendre de Simon Durant, architecte de la ville de Nîmes et du département du Gard.

À partir de 1819, il étudie avec Regnault et François Debret. Il est reçu à l’École des beaux-arts de Paris, dans la section d'architecture, le 31 juillet 1821, quatrième sur dix-sept candidats. Il est plusieurs mentionné sur des projets. En avril 1829, il est classé sixième au deuxième concours d'essai pour le prix de Rome.

À sa sortie de l'école, il est nommé architecte du département de la Lozère. Le 18 juin 1828, il est nommé architecte du département du Gard en résidence à Nîmes et conservateur des monuments antiques du Gard[1]. Il succède alors à son beau-père.

Il va alors se consacrer au palais de justice de Nîmes qui s'étant montré trop petit pour accueillir toutes les juridictions doit être reconstruit[2],[3]. Il a confié la réalisation des sculptures à Paul Colin qu'il avait connu à l'école des beaux-arts.

Il mène de front la réalisation de nombreux édifices publics et privés :

Il a fait des projets pour l'hôtel de ville d'Avignon, et des maisons particulières.

À la fin de 1849, surmené par le travail, atteint de fièvre cérébrale, il doit abandonner la réalisation du nouveau palais de justice de Nîmes. Le montant des travaux a été considérablement augmenté. Le premier devis de 1833 estimait le coût de la construction à 246 000 francs. Après plusieurs remaniements, le coût du palais de justice est passé à 766 979 francs. Son beau-père qui répond pour lui au préfet du Gard : « La reconstruction entière, sur nouveau plan, de la façade vers les Arènes; des combinaisons plus coûteuses pour la cour d’assises ; des aménagements intérieurs, tels que ceux des calorifères. Dans une entreprise aussi vaste, il était difficile de tout prévoir. Mon gendre n’a fait que se conformer aux instructions données ».

Œuvres[modifier | modifier le code]

Prix, récompenses[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

  • Gaston Edme Bourdon est marié avec Marguerite Fanny Durant, fille de Simon Durant et de Fanny de Girard :
    • Joseph Gaston Bourdon (1830-1896), général de brigade[5]
    • Jules Henri Bourdon, commandant d'artillerie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie
  2. Carrière d'architecte
  3. Olivier Liardet, L'église Saint-Paul de Nîmes. Charles-Auguste Questel et le processus créatif en architecture (1835-1849), dans sous la direction de Bruno Foucart et Françoise Harmon, L'architecture religieuse au XIXe siècle, Presses]] de l'université Paris-Sorbonne, Paris, 2006, p. 37, note 10 (ISBN 2-84050-442-1) (lire en ligne)
  4. Ministère de la culture : Hôtel Bézard, à Nîmes
  5. « Bourdon, Joseph Gaston », base Léonore, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Nicolas, Histoire des artistes peintres, sculpteurs, architectes et musiciens-compositeurs, nés dans le département du Gard, imprimrie Ballivet, Nîmes, 1859, p. 180-181 (lire en ligne)
  • Michel Jouve, Le palais de justice de Nîmes, dans Mémoires de l'Académie de Nîmes, 1901, VIIe série, tome XXIV p. 91, 97, 102-105, 111, 151-152 (lire en ligne)
  • Louis Thérèse David de Pénanrun, François Roux, Edmond Augustin Delaire, Les architectes élèves de l'Ecole des beaux-arts (1793-1907), Librairie de la construction moderne, 1907, p. 192 (lire en ligne)
  • Étudiants en histoire de l’Université de Nîmes, Les monuments contemporains de Nîmes, Lacour, Nîmes,

Liens externes[modifier | modifier le code]