Gare de Tournemire - Roquefort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tournemire - Roquefort
Image illustrative de l’article Gare de Tournemire - Roquefort
Localisation
Pays France
Commune Tournemire
Adresse Place de la gare
12250 Tournemire
Coordonnées géographiques 43° 58′ 11″ nord, 3° 01′ 00″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Code UIC 87783456
Services Intercités
TER Occitanie
Caractéristiques
Ligne(s) Béziers à Neussargues
Voies 2 (+ voies de service)
Quais 2
Transit annuel 937 voyageurs (2019)
Altitude 497 m
Historique
Mise en service 18 octobre 1874
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Tournemire - Roquefort
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
(Voir situation sur carte : Occitanie)
Tournemire - Roquefort
Géolocalisation sur la carte : Aveyron
(Voir situation sur carte : Aveyron)
Tournemire - Roquefort

La gare de Tournemire - Roquefort est une gare ferroviaire française de la ligne de Béziers à Neussargues, située au village centre sur le territoire de la commune de Tournemire, près de Roquefort-sur-Soulzon, dans le département de l'Aveyron, en région Occitanie.

Elle est mise en service en 1874 par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne.

C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains Intercités et par des trains TER Occitanie.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 497 mètres d'altitude, la gare de Tournemire - Roquefort est située au point kilométrique (PK) 524,584 de la ligne de Béziers à Neussargues, entre les gares de Saint-Jean-et-Saint-Paul (fermée) et de Saint-Rome-de-Cernon[1]. Ancienne gare de bifurcation, origine de la ligne de Tournemire - Roquefort au Vigan (fermée) et de la ligne de Tournemire - Roquefort à Saint-Affrique (fermée).

C'est une gare d'évitement, qui dispose d'une deuxième voie pour le croisement des trains sur cette ligne à voie unique[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare de Tournemire - Roquefort est mise en service le par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne lorsqu'elle ouvre à l'exploitation le tronçon du Bousquet-d'Orb à Millau[2]. L'embranchement de Tournemire à Saint-Affrique est également mise en service en [3].

La grande halle qui recouvrait les quais est détruite dans les années 1950[4].

En 2014, c'est une gare voyageurs d'intérêt local (catégorie C : moins de 100 000 voyageurs par an de 2010 à 2011), qui dispose de deux quais, un passage planchéié et un abri[5].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Halte SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à entrée libre[6].

Un passage planchéié permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre[5].

Desserte[modifier | modifier le code]

Tournemire - Roquefort est desservie par des trains Intercités de la relation Béziers - Clermont-Ferrand et des trains TER Occitanie de la relation Béziers - Saint-Chély-d'Apcher, ou Millau (ligne 10)[7].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Le stationnement des véhicules est possible à proximité.

Patrimoine ferroviaire[modifier | modifier le code]

Plusieurs édifices ferroviaires sont présents sur le site : l'ancien bâtiment voyageurs, avec un corps central encadré par deux ailes[4], la grande halle à marchandises[8] et un château d'eau du temps de la vapeur[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 601 à 990, vol. 2, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-44-0), « [722/2] Le Bousquet-d'Orb - Millau », p. 85.
  2. France, direction des chemins de fer, Chemins de fer français : Situation au 31 décembre 1862-1886. (Longueurs et territoire desservi), Paris, Imprimerie nationale, (lire en ligne), p. 177.
  3. Adrien Roques et Jules Charton, Le Tour du monde, vol. 29-30 : Roquefort et ses environs (Aveyron), Hachette, (lire en ligne), « De Béziers à Bédarieux. - Nouvelle voie ferrée. - Le Bousquet-d'Orb ».
  4. a et b « Gare : Tournemire-Roquefort », sur Massif Central Ferroviaire: Inventaire, (consulté le )
  5. a et b SNCF, « Document de référence des gares de voyageurs révisé pour l'horaire de service 2014 : Version 6 au 9 mars 2014 » [PDF], sur Réseau ferré de France, (consulté le ).
  6. « Services & Gares / Halte ferroviaire Tournemire-Roquefort », sur http://www.ter.sncf.com/, (consulté le )
  7. « 10-Béziers-Millau-Clermont Ferrand du 14/12/14 au 04/07/15 », sur http://cdn.ter.sncf.com/, (consulté le )
  8. « Halle à marchandises de Tournemire-Roquefort », sur Massif Central Ferroviaire: Inventaire, (consulté le )
  9. « Château d'eau de Tournemire-Roquefort », sur Massif Central Ferroviaire: Inventaire, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Béziers Ceilhes - Roqueredonde Intercités Saint-Rome-de-Cernon Clermont-Ferrand
Béziers Montpaon TER Occitanie Saint-Rome-de-Cernon Saint-Chély-d'Apcher
ou Millau