Gare de Chindrieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chindrieux
Image illustrative de l’article Gare de Chindrieux
L'ancien bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Chindrieux
Village Châtillon
Adresse Place de la gare
73310 Chindrieux
Coordonnées géographiques 45° 48′ 12″ nord, 5° 50′ 49″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Auvergne-Rhône-Alpes
Caractéristiques
Ligne(s) Culoz à Modane (frontière)
Voies 2
Quais 2
Transit annuel 16 191 voyageurs (2015)[1]
Altitude 235 m
Historique
Mise en service 2 septembre 1858
Correspondances
Cars voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Chindrieux

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Auvergne-Rhône-Alpes)
Chindrieux

Géolocalisation sur la carte : Savoie

(Voir situation sur carte : Savoie)
Chindrieux

La gare de Chindrieux est une gare ferroviaire française de la ligne de Culoz à Modane (frontière) située près du village de Châtillon sur le territoire de la commune de Chindrieux dans le département de la Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

EN 1858, elle est située dans les États de Savoie et s'appelle « Châtillon », du nom d'un hameau proche, lorsqu'elle est mise en service par la Compagnie du chemin de fer Victor-Emmanuel. En 1860, elle devient une gare de la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM) après le rattachement de la Savoie à la France.

C'est un point d'arrêt sans personnel de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains TER Auvergne-Rhône-Alpes.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 235 mètres d'altitude, la gare de Chindrieux est située : au point kilométrique (PK) 108,324 de la ligne de Culoz à Modane (frontière), entre les gares ouvertes de Vions - Chanaz et d'Aix-les-Bains-Le Revard.

Histoire[modifier | modifier le code]

La « station de Chatillon » est située dans les États de Savoie (dit aussi États sardes) lors de sa mise en service par la Compagnie du chemin de fer Victor-Emmanuel le 2 septembre 1858. Ce jour étant celui de l'ouverture à l'exploitation du tronçon du Rhône à Saint-Innocent qui permet le raccordement avec le tronçon de Culoz au Rhône réalisé par la Compagnie du chemin de fer de Lyon à Genève[2].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Halte SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre[3].

Desserte[modifier | modifier le code]

Chindrieux est desservie par les trains TER Auvergne-Rhône-Alpes qui effectuent des missions entre les gares de Chambéry-Challes-les-Eaux et de Culoz.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés. Elle est desservie par des cars TER Rhône-Alpes qui renforcent la desserte de la ligne de Chambéry-Challes-les-Eaux à Culoz[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. SNCF, « Fréquentation en gares », sur ressources.data.sncf.com (consulté le 1er mai 2017)
  2. Françoise et Maguy Palau, « 3.24 Culoz-le Rhône : 2 septembre 1858 », dans Le rail en France : le second empire (1858-1863), tome 2, Palau, Paris, 2001 (ISBN 2-950-94212-1), pp. 46-47
  3. a et b Site SNCF TER Rhône-Alpes, Informations pratiques sur les gares et arrêts : Halte ferroviaire de Chindrieux lire (consulté le 17 septembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]



Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Chambéry-Challes-les-Eaux Aix-les-Bains-Le Revard TER Auvergne-Rhône-Alpes Vions - Chanaz Culoz