Gallaïque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le gallaïque ou gallaecien du nord-ouest hispano-celtique est une langue morte, classée comme langue celtique en Q comme le celtibère (par opposition aux langues celtiques en P : gaulois et brittonique) dans les Langues celtiques continentales. Il était étroitement lié au celtibère. Il était parlé au début du premier millénaire dans le quart nord-ouest de la péninsule Ibérique qui est devenu la province romaine de Gallaecia et qui est maintenant composée des régions modernes de Galicie, des Asturies de l'ouest, du León et du Portugal du nord[1],[2],[3],[4].

Généralités[modifier | modifier le code]

C'est une langue qui n'est pas directement attestée par l'épigraphie, on ne possède qu'un corpus composé de mots isolés et de courtes phrases contenus dans les inscriptions latines locales ou introduits par des auteurs classiques. Ces mots peuvent être des anthroponymes, des ethnonymes, des théonymes et des toponymes contenus dans des inscriptions. Des toponymes, hydronymes et oronymes d'origine celtique se sont aussi perpétués jusqu'à nos jours en Galice. Par ailleurs, quelques mots isolés d'origine celtique conservés dans les langues romanes locales pourrait avoir été hérité de ces dialectes celtiques. La ressemblance entre les valeurs translittérées de cet inventaire onomastique et le début de la courte période romaine des inscriptions en langue mixte du nord et de l'ouest de la péninsule ibérique[pas clair] et de celle des inscriptions tartessiennes ont conduit à caractériser provisoirement le tartessien en tant que vieil hispano-celtique de l'ouest ou vieux gallaïque.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Blanca María Prósper, Lenguas y religiones prerromanas del occidente de la península ibérica, Ediciones Universidad de Salamanca, , 422–427 p. (ISBN 84-7800-818-7)
  2. Prósper, B.M. (2005). Estudios sobre la fonética y la morfología de la lengua celtibérica in Vascos, celtas e indoeuropeos. Genes y lenguas (coauthored with Villar, Francisco). Ediciones Universidad de Salamanca, pp. 333-350. (ISBN 84-7800-530-7).
  3. Jordán Colera 2007:p.750
  4. (en) John T. Koch, Celtic Culture: A Historical Encyclopedia, ABC-CLIO, , 481 p. (lire en ligne)