Gérard-Marie Coderre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coderre.
Gérard-Marie Coderre
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Évêque de Saint-Jean-Longueuil
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion
Consécrateur

Gérard-Marie Coderre (Saint-Jacques de Montcalm,  (à 89 ans)) était le second évêque du diocèse de Saint-Jean-de-Québec, dans la province de Québec, au Canada.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Saint-Jacques de Montcalm en 1904, le fils d'Ovide Coderre et de Marie-Louise Béliveau, il est ordonné prêtre le , après avoir étudié au collège de l'Assomption et au Grand séminaire de Montréal. Il a enseigné au séminaire de Joliette et il a exercé son ministère à Saint-Félix-de-Valois et à la cathédrale Saint-Charles-Borommée. Il a aussi dirigé L'action catholique de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Le , il est nommé coadjuteur de Saint-Jean-de-Québec et évêque titulaire du siège d'Égée, aujourd'hui vacant. Voulant contribuer au bénévolat, le chanoine Coderre fonde le service social diocésain la même année. Il est gouverneur du collège assomptionniste en 1953-1954. À Saint-Jean, il succède officiellement à Mgr Paul-Ernest-Anastase Forget, qui venait tout juste de mourir en 1955. Son épiscopat a lieu pendant la révolution tranquille, une période assez difficile pour l'Église locale, qui voit l'assistance à la messe chuter et l'achat de ses séminaires et collèges classiques par l'État québécois pour construire les CÉGEPs. Mgr Coderre a consacré l'évêque du diocèse de Valleyfield, Mgr Robert Lebel. Les archives montrent qu'il est intervenu vingt fois lors du concile Vatican II, par écrit, par oral, ou par souscription. Il a été le premier évêque à parler de la promotion de la femme lors du concile.

Il signe le décret de création de plusieurs paroisses, à Brossard, à Chambly, à La Prairie et à Saint-Lambert. À son instigation, un sanctuaire dédié à Sainte Marguerite d'Youville a été érigé sur le lieu même de la naissance de cette première sainte canadienne à Varennes[1]. Il préside aussi au transfert des reliques de la Bienheureuse Kateri Tekakwitha. En 1972, Mgr Coderre encourage l'implantation de l'association La Vie Montante dans son diocèse. Socialement, il prêcha la sobritété et la chasteté. Il devient archevêque émérite le . Son successeur est Mgr Bernard Hubert. Coderre meurt le jour de son anniversaire, en 1993, à l'âge de 89 ans.

La Fondation Gérard-Marie Coderre, créée en 1977, est nommée en son honneur. Les pères maristes du Québec vivent au Centre Monseigneur Coderre, également nommé en son honneur.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]